background preloader

Cris

Facebook Twitter

Ressources proposées par les 3e du #RéseauDesLettres de Bricquebec, d'Egletons et de Montesson (TraAM Lettres 2017-2018) sur le roman "Cris" de Laurent Gaudé.

#IncipitCris (@3eTraAMEgletons @projetFREPS) Choix de citations ou de moments – forum. Un passage en particulier m’a marqué. Je relève : « Il a souri, il a pris le casque que lui tendait Ripoll et, délicatement, le lui a replacé sur la tête. » Cette phrase que nous trouvons à la page 134 et qui nous vient tout droit de l’esprit de Castellac m’a particulièrement marqué car nous voyons bien ici que malgré sa folie, Barboni garde une part de sympathie, de fraternité. Il décide en effet de rendre son casque à Ripoll qui, lui choisit de se sacrifier pour le sauver. Mais nous comprenons aisément que Barboni refuse, et ceux car c’est ça décision. J’ai l’impression qu’il veut dire : « Non, j’ai choisi de jeter mon casque, et je refuse que tu te sacrifie pour moi.

J’ai fait mon choix, et je l’assumerais même si cela doit me couter la vie. Ne te sacrifie pas pour moi. La représentation de la guerre dans le roman - forum. Je viens de regarder « Il faut sauver le soldat Ryan » et j’ai trouver de nombreuses similitudes avec Cris. Je ne sais pas si je suis la seule a visualiser ce film mais pour ma part, j’ai reconnu Cris à de nombreux moments. Les deux oeuvres nous montres une autre vision de la guerre. Pour ma part, avant de découvrir ces deux oeuvres je connaissais la guerre, mais pas de l’intérieur.

Mais depuis que nous étudions Cris, je me suis mis a voir la guerre différemment, à la voir sous un oeil nouveau, sous l’oeil du soldat, du souffrant, du fou. Alors vraiment, un grand MERCI. Questions et réponses sur le roman - forum. Oui j’ai remarque ça pour le 1er chapitre. Et pour les permission j’ai trouver cela sur un forum. A partir du 1er février 1917, les officiers ou hommes de troupe bénéficiaient, tous les quatre mois, d’une permission de détente de 7 jours, délai de route non compris. La durée de ces permissions est augmentée de délais de route calculé de la façon suivante: Pour un trajet aller-retour de 401 à 800 kilomètres, il est accordé 1 jour. Pour un trajet aller-retour de 801 à 1600 kilomètres, il est accordé 2 jours. Pour un trajet aller-retour de 1601 à 3000 kilomètres, il est accordé 3 jours. A delà de 3001 kilomètres : 4 jours. La souffrance - Léa, Louise (Egletons), Marjorie, Emma, Shanna (Montesson)

La parole dans "Cris" - Liséane, Romane (Montesson) et Baptiste, Fabien (Egletons) Sujet préparé par les 3e FREPS sur un extrait de Cris (à destination du #RéseauDesLettres) Le thème de l'avenir dans "Cris" - Valentine, Amélie, Sarah et Zyna (Montesson) Le thème de la bestialité dans "Cris" - Clément, Titouan, Périg et Nicolas (Montesson) La place de Dieu dans "Cris" - Cyriac, Alexis, Robin et Thibaut (Montesson) Création Cris – A4 by Inès Difri. Vidéo sur la place de la mort dans « Cris » Agathe et Aurélie.