background preloader

PHEDRE

Facebook Twitter

Gmail – La messagerie avec espace de stockage gratuit de Google. « Les yeux de l’esprit » (oculi mentis, Quintilien, I. O., 8, 3, 62) : la relation entre les images et la raison chez les rhéteurs et chez Sénèque. 1 M.

« Les yeux de l’esprit » (oculi mentis, Quintilien, I. O., 8, 3, 62) : la relation entre les images et la raison chez les rhéteurs et chez Sénèque

Armisen-Marchetti, 2006, p. 170, a relevé dans l’œuvre de Sénèque une liste d’expressions « qui (...) 2 M. Armisen-Marchetti a soulevé cette question lors de la soutenance de notre HDR, à propos d’un pas (...) 1L’idée de cette enquête est née d’une interrogation sur l’expression métaphorique « les yeux de l’esprit », raccourci audacieux qui associe un sens (la vision) et l’intellection (la pensée formulée par des mots). La iunctura oculi mentis désigne pour Quintilien (I. O., 8, 3, 62) ce que nous appelons l’« imagination », la capacité à concevoir des images mentales. 3 Pour une approche plus strictement philosophique, cf. par exemple Armisen-Marchetti, 2006 ; Bartsch (...) 2Nous nous appuierons sur les témoignages des traités de rhétorique, car la création de phantasiai est avant tout une affaire de style, de maniement du langage : nous tenterons de saisir des cadres de pensée et des mécanismes d’écriture dans la théorie et la pratique des rhéteurs. 1. 1. 4 Daté par M.

Iam scelus esse contextum (Questions naturelles IVa, praef. 19). La tragédie sénéquienne comme eidos du nefas. Je remercie vivement Marie-Hélène Garelli-François pour sa traduction ; une version italienne, parfois modifiée, de cette contribution est parue dans Bastianini et al., 2012, II, p. 513-529 11.

Iam scelus esse contextum (Questions naturelles IVa, praef. 19). La tragédie sénéquienne comme eidos du nefas

Sur le registre spoudogeloion de la satire ménippée, le ludus de morte diui Claudii fournit en 7, 1-3, un essai parodique fort instructif pour aborder la conception sénéquienne de l’eidos tragique. À la rencontre de l’ombre grotesque du défunt, qui vient d’échouer devant les portes du ciel dans sa vaine tentative de déification, Jupiter envoie un Hercule pourvu de sa seule force physique et brutale, et qui, « assez peu malin », minime uafer, rappelle le portrait démystifié qu’en offre le De constantia (2, 1), portrait qui lui refuse les traits sapientiaux que lui attribuait l’« antique crédulité » des maîtres stoïciens grecs. Le camée parodique est d’autant mieux mis en valeur qu’il est introduit brusquement dans un contexte stylistique emprunté à une tonalité familière et triviale.

Latin et grec dans l'académie de Nancy-Metz : table des matières. Le programme d'enseignement de complément de langues et cultures de l'Antiquité est paru au BO n°11 du 17 mars la 9ème journée académique des Langues Anciennes aura lieu le mercredi 30 mars 2016 à partir de 14h00 au collège de Heillecourt.

Latin et grec dans l'académie de Nancy-Metz : table des matières

Le thème choisi cette année : "la littérature médicale latine" Mme Jouanna-Bouchet, maître de conférence à l'Université de Lorraine ( Nancy) parlera de Scribonius Largus, médecin de l'empereur Claude, et de ses Compositiones.Il est possible de s'inscrire au préalable à cette adresse : Projet de programme pour l’enseignement de complément «Langues et cultures de l’Antiquité » remis par le Conseil Supérieur des Programmes à la Ministre le 17 décembre (diffusé par la CNARELA). Les programmes seront publiés dans le BO du 16 mars 2016. Le cinquième "défi étymologique" : du 7 au 11 mars 2016. La clôture des inscription est fixée au 24 février 2016. Les résultats du défi seront connus à la rentrée des vacances de Printemps.

La classe Programmes. Bulletin des langues anciennes dans l'académie de Nancy-Metz. Phèdre Voici une séquence réalisée cette année pour étudier Phèdre de Sénèque en classe de première.

Bulletin des langues anciennes dans l'académie de Nancy-Metz

L’inconvénient principal, c’est que je ne dispose pas d’éléments de représentation. Mais cette séquence permet aux élèves de découvrir déjà beaucoup de choses sur le genre tragique à Rome. Je précise que deux tiers de la classe étudiaient Phèdre de Racine en français. Les séances de cours durent 1h30. Tout ce travail est basé sur les livres de Florence Dupont, en particulier Le Théâtre latin, chez Armand Colin, Cursus, Paris, 1988, 1999 (où elle analyse Médée, et que j’ai adapté à Phèdre), et sa traduction du Théâtre complet de Sénèque au Spectateur français, Imprimerie Nationale. Dans le tableau ci-dessous, j’ai indiqué un résumé de la séquence ; les liens renvoient aux explications détaillées sous le tableau. Sénèque: Phèdre, Médée — Lettres. Fiche connaissance : sommaire de l'étude de phèdre.