background preloader

Trump

Facebook Twitter

Donald Trump peine pour faire chanter une star. Alex Jones, le conspirationniste qui murmure à l'oreille de Donald Trump. La très étrange relation Trump-Poutine. Une analyse de Christian Latreille correspondant à Washington La Russie, comme l’a si bien dit le leader républicain au sénat, Mitch McConnell, « n’est pas notre ami et ne nous veut aucun bien.

La très étrange relation Trump-Poutine

Et toute intrusion dans nos systèmes informatiques est très inquiétante ». Un autre sénateur républicain, John, McCain, est allé encore plus loin en qualifiant le président russe, Vladimir Poutine, de « voyou et de meurtrier ». Mais pour le président désigné, Donald Trump, le chef du Kremlin, est un dirigeant fort duquel il est incapable de se dissocier depuis plus d’un an. Et si Donald Trump n'était finalement pas élu ? - LCI. CHANGEMENT DE CAP - Larry Lessing, universitaire américain et éphémère candidat à la primaire démocrate, a affirmé qu'au moins 20 grands électeurs l'avaient consulté pour connaître les recours juridiques dans le cas où ils décideraient de retourner leur veste.

Et si Donald Trump n'était finalement pas élu ? - LCI

Les grands électeurs vont-ils valider l’élection de Donald Trump ? Car si les Américains ont voté massivement pour Hillary Clinton (plus de deux millions de voix d'écart à ce jour), c’est bien le milliardaire qui a été élu à la présidence des Etats-Unis le 8 novembre dernier, soulevant un vent de contestations et de colère dans plusieurs grandes villes américaines. La stupéfaction fut telle, qu'une pétition a été lancée pour demander l'annulation de sa nomination et qu’Art Sisneros, l’un des 538 grands électeurs appelés à valider leur vote le 19 décembre, avait présenté sa démission le 29 novembre, ne voyant pas en quoi Donald Trump était "bibliquement qualifié pour remplir la fonction présidentielle".

L’équipe Trump : attachez vos ceintures ! Editorial.

L’équipe Trump : attachez vos ceintures !

Alors que la future équipe de Trump est presque au complet, on cherche en vain une vision politique cohérente chez le président élu américain. Editorial du « Monde ».