background preloader

Agriculture et technologie

Facebook Twitter

Protection Biologique des cultures - Défense contre les Organismes Nuisibles. Forte de 15 ans de travaux sur la mise au point de méthodes de luttes, la FDGDON ouvre en 2007 le service expertise " Luttes biologiques ".

Protection Biologique des cultures - Défense contre les Organismes Nuisibles

Ce service est destiné aux collectivités et organismes privés désirant s’engager dans le développement d’une agriculture durable. Domaines d’expertise : Agriculture numérique : champs et agriculteurs connectés. L'agriculteur 2.0. Ageekulteur – Dico du futur. Agriculteur utilisant le numérique et la robotique pour gérer son exploitation.

Ageekulteur – Dico du futur

C’est déjà demain… ou les indicateurs de changement Demain, les agriculteurs Feront un clin d’œil au satellite avant de décider du menu engrais et pesticides du jour. Mon veau s'appelle hashtag - Hervé. Il fait nuit noire, la pendule au-dessus de la table de la cuisine indique 5h30.

Mon veau s'appelle hashtag - Hervé

Hervé Pillaud et sa femme Christine sont debout pour s’occuper de leurs quelque 140 bêtes, des vaches laitières et des génisses montbéliardes . Devant son bol de thé vert, l’éleveur de 56 ans est plongé dans son fil Twitter, sa tablette se reflète dans ses lunettes. Avant sa timeline, il a scruté le temps, sur l’écran. La météo est la première chose qu’il consulte le matin sur Internet. Mais il nous avait prévenu : «Le tout premier endroit d’où je tweete, vous ne pourrez pas y venir avec moi. » La pépite de l'agriculture 2.0. Ces startups qui réinventent l’agriculture. Conduire les vaches avec un drone - Drone agricole. Eleveur laitier à Meslan dans le Morbihan, Didier Mestric utilise son drone pour de multiples tâches sur sa ferme.

Conduire les vaches avec un drone - Drone agricole

Cliquez pour voir le drone qui ramène les vaches. Le drone est devenu le nouveau chien de berger de Didier Mestric. Quand vient l’heure de la traite, cet éleveur morbihannais passionné de nouvelles technologies fait tourner dans les airs les quatre pales de ce drôle d’engin volant. Au survol du drone, les vaches semblent connaître le signal : elles se rassemblent et rejoignent tranquillement la stabulation. Si Didier Mestric l’a d’abord acheté comme un gadget, le drone s’est révélé un véritable allié sur son exploitation : « En quelques secondes, je peux parcourir la centaine d’hectares de la ferme, fait-il remarquer. Ferme-usine de Monts : « Ils ont besoin de l’agriculture industrielle pour nourrir les pauvres. Je suis porte-parole de la Confédération paysanne, je suis aussi paysan dans le département de la Loire, à côté de Saint-Etienne, sur une ferme familiale (…).

Ferme-usine de Monts : « Ils ont besoin de l’agriculture industrielle pour nourrir les pauvres

On est deux, on a quarante vaches laitières, quinze vaches allaitantes, on a deux salariés ; on travaille à quatre avec cinquante-cinq vaches plus les génisses, et ma foi on en vit pas trop mal. Pierre Rabhi répond à Sarkozy  : « L’agroécologie est adaptée aux populations les plus démunies » Par Jacques Caplat et Pierre Rabhi Depuis plusieurs semaines, nous sentons les soubresauts de ce que les médias ont coutume d’appeler une « crise agricole ».

Pierre Rabhi répond à Sarkozy  : « L’agroécologie est adaptée aux populations les plus démunies »

Depuis des décennies, nous sommes nombreux à tenter d’alerter l’opinion publique et nos élus sur cet enjeu. Nous faisons mine de découvrir aujourd’hui que les agriculteurs disparaissent de nos champs, remplacés par la mécanisation et les pesticides. Qu’ils sont bien souvent surendettés et étranglés par des grandes surfaces qui leur imposent des prix de vente parfois en dessous de leurs prix de revient.

Qu’un grand nombre d’entre eux travaillent dix-sept heures par jour sans pouvoir décemment vivre du fruit de leur labeur. Or, nous connaissons une voie. L'Agriculture Ecologiquement Intensive, comme socle technologique - Terrena. Produire plus et mieux avec moins, c’est possible.

L'Agriculture Ecologiquement Intensive, comme socle technologique - Terrena

C’est l’enjeu de l’agriculture du 21e siècle, c’est le défi de l’Agriculture Ecologiquement Intensive. L’Agriculture Ecologiquement Intensive (AEI) est une démarche transversale, un mouvement libre et ouvert qui vise à utiliser intensivement les mécanismes naturels et à chercher à amplifier le fonctionnement des écosystèmes. Elle redonne progressivement à l’écologie scientifique toute sa place dans les modes de production et permet l’émergence de pratiques agricoles qui assurent à la fois durabilité et productivité. Elle fournit un cadre technologique concret pour répondre aux enjeux de volumes du marché mondial, en optimisant les bénéfices santé inhérents aux produits et ce, dans le respect des écosystèmes et de l’environnement. En d’autres termes, c’est une agriculture qui permet de produire plus et mieux avec moins. Dans ce cadre, de nombreuses solutions existent déjà. Identification et traçabilité des animaux d'élevage.

Chaque Etablissement départemental de l’élevage (EDE) gère l’identification des animaux de rente en France.

Identification et traçabilité des animaux d'élevage

Les EDE attribuent aux cheptels bovins, ovins, caprins et porcins un numéro de cheptel (dit n° EDE du cheptel) à 8 chiffres : les 5 premiers désignent les numéros du code INSEE du département et de la commune, les 3 suivants désignent un numéro propre à l’élevage dans la commune. Les animaux des espèces bovine, ovine et caprine doivent être en outre identifiés individuellement.

L’identification des bovins L’identification des bovins a été redéfinie en 1998 pour répondre aux exigences européennes en matière de traçabilité de la viande bovine et des produits à base de viande bovine. Les agriculteurs français se convertissent au high-tech. L'agriculture de demain : High-tech ou Low-tech ? (1ère partie) L’anglicisme Low-tech (Basse technologie), par opposition à High-tech, est attribué à des techniques apparemment simples, économiques et populaires.

L'agriculture de demain : High-tech ou Low-tech ? (1ère partie)

Elles peuvent faire appel au recyclage de machines récemment tombées en désuétude. La revendication de l’usage des Low-tech témoigne de la volonté de s’opposer aux modes technologiques, considérées comme mercantiles, avilissantes et déraisonnables écologiquement. (source : wikipedia) Les techniques de pointe ou, abusivement, hautes technologies ou technologies de pointe, aussi connues sous l’anglicisme high-tech (pour high technology), sont des techniques considérées comme les plus avancées à une époque donnée. L'agriculture de demain : High-tech ou Low-tech ? (1ère partie) Agriculture et technologie, un cocktail gagnant.

L’agriculture de précision sur le terrain. De la parcelle agricole au territoire, l’agriculture de précision est l’un des champs de recherche des scientifiques de l’Inra.

L’agriculture de précision sur le terrain

Le développement de la métrologie (science des mesures), de la robotique et des technologies de communication, permet aujourd’hui de proposer de nouvelles pratiques en gestion et des outils de diagnostic, de surveillance ou d’aide à décision. Modéliser les futurs territoires Sous l’influence de l’urbanisation croissante et du changement climatique, l’agriculture et les territoires sont en pleine mutation, les espaces de plus en plus convoités et ressources de plus en plus rares. L’unité Environnement méditerranéen et modélisation des agro-hydrosystèmes (EMMAH) mesure les impacts des changements planétaires sur l’agriculture et les territoires pour accompagner les agriculteurs et les acteurs des territoires dans simulation et l’anticipation du futur.

Drone équipé d'une caméra sur le stand Inra. © © INRA, MAITRE Christophe Sur le stand : L’agriculture de précision sur le terrain. Salon de l’agriculture : les germes du futur. A Paris, Eric Bonnefoy a pu observer sur un même stand interactif, toutes les machines connectées qui existent sur le marché. Photo Arnaud CASTAGNÉ. Les machines agricoles du futur. Le salon de l’agriculture se termine demain soir à la porte de Versailles à Paris ; et qui dit agriculture dit aussi machines agricoles, toujours plus perfectionnées et sophistiquées.

Le tracteur à vapeur, inventé en 1881 par un certain Blinov en Russie, a beaucoup évolué. Aujourd’hui il est numérisé, connecté, et travaille en autonome puisqu'il peut se passer du conducteur. Étienne Vicario, expert en machinisme agricole, explique que la navigation par satellite permet de traiter des parcelles dans un minimum de temps et précision (à 2 centimètres près !). Il ajoute également que ces machines sont 100 fois moins polluantes qu’il y a 20 ans, surtout que l'on commence à voir des tracteurs électriques dotés de piles à combustible et alimentés à l’hydrogène ou au méthane, lequel est produit sur place avec les déchets agricoles. Dans les champs du futur, cherchez l'agriculteur ! Adieu paysans travaillant aux champs, place aux agriculteurs pianotant sur écran. Pour qui déambule dans les allées du Salon international du machinisme agricole (Sima), à Villepinte (Seine-Saint-Denis ), les tableaux de Pissarro prennent un méchant coup de vieux.

13 Fermes d'avenir : un concours pour soutenir les "agriculteurs de demain" (Crédit : Ferme d'avenir) "On parle toujours des mêmes agriculteurs, ceux qui déposent du fumier devant les préfectures. C’est pénible. " Maxime de Rostolan est le fondateur de Blue Bees, une plateforme de crowdfunding dédiée à l’agriculture durable. Lui-même agriculteur, il est aussi à la tête de Fermes d’avenir, en Touraine, un projet expérimental de ferme en permaculture. C’est pour promouvoir d'autres projets de ce type, "audacieux, innovants et réalistes", que le jeune entrepreneur s'est associé à La Ruche qui dit oui. "Nous voulons rendre désirable un métier difficile, en présentant au grand public des gens qui trouvent des solutions pour l’exercer de façon noble et pure", explique Maxime de Rostolan.

Partage d'outils, construction de serres mobiles, ouverture de nouveaux ateliers… Les candidats avaient jusqu’au 31 mai pour présenter leurs projets de nouvelles méthodes de culture ou d’élevage. Le drone de Romain Faroux capte 6.000 agriculteurs - 11/03/2016. Au Salon de l’agriculture, le drone agricole conçu par ce jeune créateur dans la ferme familiale à Mauprévoir a fait un tabac. Sa société, Airinov, est au top. Terre de Touraine. La télédétection n’est pas qu’affaire de satellite.

De petits drônes civils vendu à des prix accessibles au grand public peuvent se révéler très utiles en agriculture. - AGRICULTURE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES. Des drones pour assister les agriculteurs dans leurs champs. Des drones au-dessus des cultures, pour mieux doser les engrais ou repérer les besoins en eau. Les agriculteurs commencent à se laisser tenter par des engins volants équipés d'appareils photo, tandis que les scientifiques y trouvent une aide précieuse pour leurs recherches.

Avec son allure futuriste de boomerang, le drone développé par la jeune start-up Airinov pèse à peine 800 grammes. Guidé par GPS, il survole des parcelles cultivées selon un plan de vol prédéfini, pour cartographier par exemple la densité des feuilles, les taux de chlorophylle ou les besoins en azote. Un drone dans le ciel de Fondettes - 05/06/2015, Tours (37)