background preloader

Histoire du train

Facebook Twitter

Ce projet a été réalisé par Lucia, Célia et Marine.

234. TGV. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

TGV

En France, un TGV, sigle de train à grande vitesse, est un train alimenté électriquement et propulsé par des moteurs électriques (à l’exception du prototype TGV 001, dont la puissance était fournie par un groupe électrogène à turbines à gaz) et atteignant régulièrement la vitesse de 320 km/h sur des lignes spécifiques (lignes à grande vitesse : LGV). Il a atteint 574,8 km/h lors d’un record du monde de vitesse sur rail en 2007.

Depuis sa mise en service en 1981, un réseau de lignes nouvelles à grandes vitesse a été construit, qui atteint 2 037 km en décembre 2011, le quatrième au monde après ceux de la Chine, du Japon et de l’Espagne[1]. Les trains ont été conçus et, au départ, construits par des entreprises françaises. Histoire[modifier | modifier le code] Aux origines du TGV[modifier | modifier le code] À l’époque, la SNCF cherchait un moyen de redresser la fréquentation de ses trains, qui baissait inexorablement. Article détaillé : S-100. L'histoire du rail en France. En 1823 la première ligne de chemin de fer est construite sur ordre du roi Louis XVIII (1755-1824), cette ligne mesure 18 Km et relie Saint Étienne au port d’Andrézieux pour le transport de charbon.

l'histoire du rail en France

La ligne est cédée en 1824 à un ingénieur des Mines : Louis-Antoine BEAUNIER (1779-1835). Cette ligne est mise en service le 30 juin 1827 et, à ce moment la, les wagons, des chariots en bois, sont tirés par des chevaux. Ce n’est quand 1832 que les chevaux sont remplacés par des locomotives de Marc Seguin (1786-1875). En 1826 le roi autorise le prolongement de la ligne jusqu'à Lyon. Cette construction est confiée à Marc SEGUIN, l’inventeur de la chaudière tubulaire, qui exploite cette ligne au début des années 1830. C'est pas Sorcier(l'Essentiel,part 1) Les Trains, Histoire et Techniques.

Histoire des Chemins de fer - L'Internaute Magazine. L'invention du train (1804) La locomotive à vapeur apparaît en Cornouailles, dans le sud de l'Angleterre, en 1804.

L'invention du train (1804)

Conçue par Richard Trevithick, elle peut tirer 20 tonnes de wagons et atteint la vitesse de 8 km/h. Dans les années qui suivent, les chemins de fer sont utilisés par les manufacturiers qui transportent des minerais, produits sidérurgiques ou matières textiles sur des voies créées dans les enceintes de leurs usines. L'invention du train L'ingénieur français Nicolas Cugnot fut le premier à concevoir un véhicule automobile à vapeur en 1769. Mais la première locomotive à vapeur fut construite en Grande-Bretagne en 1804 par le Britannique Richard Trevithick. Vingt ans plus tard, une ligne transportant des passagers est ouverte : 40 kilomètres séparant Stockton de Darlington, en Angleterre. Le train débarque en France En 1827, l'ingénieur français Marc Seguin mit au point une chaudière tubulaire qu'utilisa en 1829 George Stephenson sur sa locomotive à vapeur Fusée.

Bibliographie Pour aller plus loin. Les principaux acteurs - trainvapeur.fr. (ordre chronologique par date de naissance) HÉRON D'ALEXANDRIE (ou Héron l'Ancien) (Mathématicien et ingénieur grec. 1er siècle après J-C. ) - Il inventa l'Eolipyle, certainement le premier engin à vapeur connu à ce jour.

Les principaux acteurs - trainvapeur.fr

Denis PAPIN (Physicien, mathématicien français. 1647-1714) - Après avoir travaillé avec le néerlandais Christian HUYGENS (1629-1695) et l'irlandais Robert BOYLE (1627-1691), il inventa, une machine à faire le vide, un fusil à air comprimé, le « digesteur » (sorte d'autoclave ou cocotte minute) et surtout découvrit l'élasticité de la vapeur qui lui permit de fabriquer la première machine à vapeur à piston en 1690.

Thomas SAVERY (Mécanicien britannique. 1650-1715) - Il inventa, entre autres, une pompe à eau, fonctionnant avec une chaudière produisant de la vapeur. Thomas NEWCOMEN (Mécanicien et inventeur britannique. 1663-1729) - Il conçut la première machine à vapeur à balancier. Haut de page © Philbru Production. Train. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Train

Histoire[modifier | modifier le code] Origine du mot[modifier | modifier le code] Pourtant le mot « train », dans le vocabulaire de la langue française et spécifique du chemin de fer et de la traction à vapeur, provient bien du mot anglais train, à la prononciation différente et concernant l'industrie britannique naissante des transports par rails et locomotive à vapeur[3]. Les adaptations-traductions, en particulier celles de l'inspecteur divisionnaire des Ponts et chaussées Joseph Cordier dans ses Considérations sur les chemins de fer[4] parues en 1826 ou du livre Traction on railroads de Nicolas Wood traduit en 1835 par l'ingénieur des Ponts et Chaussées Franquet de Franqueville, ne comportaient pas de détail phonétique. Plus tard, linguistes et érudits, à l'instar de Pierre Larousse, avalisent tacitement ce choix, arguant que le mot ancien français avait bien franchi la Manche avant de s'intégrer au lexique technique anglo-saxon. L histoire des trains.

Depuis la première ligne de chemin de fer en 1827, le train a connu péripéties humaines, défis technologiques, révolutions culturelles... Découvrez l'histoire du train et de ceux qui le font.