background preloader

MARKETING

Facebook Twitter

Box alimentaires sur abonnement : beaucoup d'appelés, peu d'élus... On ne compte plus les box de produits d'épicerie, les coffrets de vin ou les kits de repas à préparer.

Box alimentaires sur abonnement : beaucoup d'appelés, peu d'élus...

Pourtant, la recette du succès n'est pas à la portée de tous. Dans la foulée des coffrets mensuels de cosmétiques créés par Birchbox en 2010 et immédiatement copiés de par le monde, ont éclos des centaines de box de tout et n'importe quoi, des chaussures aux jeux en passant par les petites culottes et la mousse à raser. Evidemment, l'alimentaire a aussi vu émerger son lot de services d'e-commerce sur abonnement.

News.produits. Publicité digitale, les raisons de son succès. Elle a dépassé la presse en 2014 et talonne de près les campagnes audiovisuelles en 2015, la publicité digitale continue de bousculer le paysage publicitaire français !

Publicité digitale, les raisons de son succès

En 2015, elle a pesé 3,216 milliards d’euros, soit 6 % de plus qu’en 2014. Elle représente désormais 27,7 % des dépenses medias, selon les chiffres PwC pour le Syndicat des régies internet (SRI). Répartition, par catégorie, du chiffre d’affaire de la publicité digitale Comment expliquer ce dynamisme continu, dans un contexte d'achats publicitaires morose? 80 idées de promotions pour augmenter vos ventes !ConseilsMarketing.fr. Dans un contexte économique difficile, les PME bataillent pour trouver des prospects ou vendre plus à ses propres clients.

80 idées de promotions pour augmenter vos ventes !ConseilsMarketing.fr

Des lettres et des mots, de A à Z - Lars Wallentin. Revue des marques : numéro 89 - janvier 2015 On ne peut bien apprendre à lire et à écrire sans bien connaître son alphabet.

Des lettres et des mots, de A à Z - Lars Wallentin

Voyage dans le design à travers les mots. La Marque et l'image de marque d'un produit. La marque (brand) est un élément important du marketing : elle permet d’identifier le produit et de rassurer le consommateur.

La Marque et l'image de marque d'un produit

Différentes stratégies de marque peuvent être adoptées par les entreprises. 1. Définition et rôle de la marque. Marketing: quoi de neuf en 2016? Les 5 tendances du marketing en 2016. E-commerce : La Redoute déploie des galeries personnalisées pour chaque client. Grâce au marketing prédictif d'Early Birds, La Redoute déploie des espaces de vente personnalisés.

E-commerce : La Redoute déploie des galeries personnalisées pour chaque client

Une pratique qui préfigure l'émergence de conseiller virtuel e-commerce. La Redoute vient tout juste de mettre en ligne sur son site un dispositif d'e-commerce d'un nouveau genre : l'enseigne l'appelle "le Conseiller shopping" (vous pouvez le découvrir à cette adresse). Reposant sur la technologie de marketing prédictif d'Early Birds, il s'agit d'une galerie virtuelle qui va pouvoir assister le client dans ses choix de produits. Elle a été déployée dans un premier temps sur les rubriques Maison du site de La Redoute. "L'idée est de proposer une expérience shopping plus attractive, et plus interactive que les solutions de recommandation classiques", explique Amélie Poisson, directrice Marketing Clients & Marque chez La Redoute. Theconversation. Créée en 1984, Uniqlo, entreprise familiale devenue mondiale est l’œuvre d’un homme : Tadashi Yanai.

theconversation

L’entreprise s’est imposée progressivement tout en définissant les bases d’un « business model » à la fois simple et innovant : la vente de produits unisexe présentant un bon rapport qualité/prix et la maîtrise de la conception de ses lignes de vêtements. Mais au-delà de ces idées et de cette vision, comment le géant du vêtement nippon parvient-il à tenir son rang face à l’intensité concurrentielle du marché du prêt-à-porter ? Sa situation par rapport à son marché Le secteur de l’habillement est dominé par deux groupes mondiaux : le groupe Inditex, gérant la marque corporate Zara, est le leader du marché, suivi de H&M.

Uniqlo vient derrière selon le seul critère du nombre de points de vente. Noël 2015 : un achat sur quatre devrait se faire sur mobile. À l'approche des fêtes de fin d'année, Criteo, société technologique spécialiste du marketing à la performance, analyse l'usage d'Internet et du mobile par les internautes, dans le cadre des achats de Noël.

Noël 2015 : un achat sur quatre devrait se faire sur mobile

Ainsi, 23 millions de transactions effectuées lors du dernier trimestre 2014 ont été passées au crible, auprès de 150 sites d'e-commerce français. Les résultats de l'étude offrent un tour d'horizon des leviers du marketing pour le commerce cross-canal, ainsi que des recommandations pour calibrer sa stratégie. Comment le commerce en ligne s’invite sur les réseaux sociaux. L’essor des boutons « acheter » sur les réseaux sociaux ancre le commerce en ligne dans l’ère du web 2.0.

Comment le commerce en ligne s’invite sur les réseaux sociaux

Après la première révolution incarnée par le commerce en ligne, assiste-t-on à une nouvelle ère, celle du commerce sur les réseaux sociaux ? Associés à l’ère du web 2.0, ceux-ci constituent un changement majeur dans la vie de nombreux individus. Si les marques ont commencé à en faire leur terrain de chasse, les méthodes restaient jusqu’à récemment celles du web première génération : liens postés sur les réseaux sociaux, menant vers les sites des marques, où les utilisateurs faisaient ensuite leurs achats.

La procédure était particulièrement laborieuse sur mobile, où changer de site, créer un compte sur celui de la marque et renseigner ses informations personnelles et de paiement a de quoi en décourager plus d’un. Des boutons « acheter » sur la totalité des grands réseaux sociaux. Les 3 parties du dossier. C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative.

Les 3 parties du dossier

Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? Initiatives, interview et regard d’expert. > Retour au sommaire navigation contenu. Le Comptoir des Cotonniers lance le Fast Shopping. Oui, je sais, pourquoi parle-t-on du Comptoir des Cotonniers sur le JDG. Tout simplement parce que la marque française vient de lancer une nouvelle façon de faire ses achats depuis son smartphone et je trouve l’idée plutôt sympa en fait.

En partenariat avec l’application PowaTag (disponible sur Android et iOS), vous pourrez désormais acheter n’importe quel article Comptoir des Cotonniers sans passer par la boutique physique ou par la boutique en ligne. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Carrefour veut accélérer dans l'e-commerce avec Rue du Commerce. Carrefour a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec Altarea Cogedim pour lui racheter 100% du capital du site de ventes en ligne Rue du Commerce. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau Carrefour (CA-27,57 € 2,19 %) a annoncé lundi être entré en négociations exclusives avec Altarea (ALTA-168,50 € 0,06 %) Cogedim pour lui racheter le site de vente en ligne Rue du Commerce, afin d'accélérer son développement dans l'e-commerce non alimentaire. Le site, d'abord spécialisé dans la distribution de produits technologiques, avait été racheté pour 100 millions d'euros en 2012 par la société foncière, qui souhaitait alors acquérir un savoir-faire en matière d'e-commerce et de digital.

Mais faute de taille critique, Rue du Commerce, qui a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 317 millions d'euros, reste déficitaire au plan opérationnel. L'opération devrait être bouclée début 2016. Programmes de fidélisation : les Français veulent plus de personnalisation. L'étude ne laisse planer aucun doute : l'argument choc dans l'adhésion à un programme de fidélité est l'obtention de réductions, pour 63% des interrogés(1), loin devant la raison numéro 2 : le cumul de points-cadeaux. Et c'est dans le secteur de la mode que ces programmes sont les plus appréciés, pour 57% des Français (un chiffre qui monte à 85% pour les femmes). Autre enseignement notoire pour les marques : l'attention aux réseaux sociaux. 40% des Français, essentiellement parmi les jeunes (18-34 ans) et les femmes, souhaiteraient que les programmes de fidélité récompensent aussi leur activité sur les réseaux sociaux, et pas uniquement, donc, leurs achats.

"La fidélisation connaît, à l'image du marketing dans sa globalité, une révolution digitale. Tour du monde des packagings innovants.