background preloader

Sur les INÉGALITÉS

Facebook Twitter

Monique Pinçon-Charlot : « La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps. Basta !

Monique Pinçon-Charlot : « La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps

: Qu’est-ce qu’un riche, en France, aujourd’hui ? Monique Pinçon-Charlot [1] : Près de 10 millions de Français vivent aujourd’hui en-dessous du seuil de pauvreté. Celui-ci est défini très précisément. Mais il n’existe pas de « seuil de richesse ». Qui sont les privilégiés : richesse, hauts salaires, sécurité de l'emploi, avantages. L’Inégalité Nuit-elle à la Performance Economique ? Toujours plus inégaux : les chiffres qui le prouvent. Revenus, patrimoine, école, emploi, territoires…, les écarts ne cessent de se creuser entre les catégories socioprofessionnelles, les générations, les hommes et les femmes ou encore entre immigrés et non-immigrés.

Toujours plus inégaux : les chiffres qui le prouvent

Etat des lieux. Les plus pauvres décrochent, qui s'en soucie ? Les inégalités sociales en France se creusent désormais aussi par le bas. Les pauvres sont en effet de plus en plus pauvres. Et peu de gens s'en préoccupent. Les riches en France : de qui parle-t-on ? 2 septembre 2014 - A quel niveau devient-on riche ?

Les riches en France : de qui parle-t-on ?

En utilisant plusieurs méthodes différentes, nous aboutissons à environ 3 000 euros mensuels pour une personne seule, 5 500 euros pour un couple et 7 000 euros pour un couple avec deux enfants. L’analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. La moitié des salariés gagnent moins de 1 783 € nets par mois. Les impôts contre les inégalités - Déchiffrage - ARTE. Réjane Sénac, CEVIPOF - Les inégalités homme / femme en France.

L’évolution des inégalités de revenus en France. 22 avril 2015 - La France a connu une réduction des inégalités de revenus au cours des quarante dernières années, mais depuis 15 ans la tendance s’est inversée.

L’évolution des inégalités de revenus en France

Les écarts de niveau de vie ont baissé si l’on prend comme point de comparaison la société des années 1970. Mais depuis une quinzaine d’années ces inégalités repartent à la hausse. Au départ, parce que les niveaux de vie des très riches se sont envolés, mais depuis quelques années ceux des plus pauvres diminuent. Le jugement que l’on peut porter sur les inégalités de revenus dépend de l’échelle de temps et de l’instrument de mesure que l’on utilise. Portrait des «1%» français. "Pour lutter contre les inégalités, il faut s'attaquer aux rentes" Economiste, co-président de l'Observatoire du long terme, Vincent Champain défend une toute autre voie que celle préconisée par Thomas Piketty, pour lutter contre les inégalités: alors que Piketty préconise la mise en place d'un impôt mondial sur le capital, Vincent Champain estime possible de réduire ou tout au moins freiner les inégalités en luttant contre les rentes qui accroissent artificiellement la rentabilité du capital.

"Pour lutter contre les inégalités, il faut s'attaquer aux rentes"

Thomas Piketty, dans son livre à succès, détaille l'ampleur de la montée des inégalités, et suggère un moyen pour les freiner : une taxation mondiale du capital. Est-ce la bonne solution ? -Le travail de Thomas Piketty est précieux, en ce qu'il livre une somme d'informations sur les inégalités et leur évolution, notamment aux Etats-Unis. Cela étant, ses calculs montrant une envolée du stock de capital, aux Etats-Unis ou en France, peuvent être discutés. Le monde compte toujours plus de millionnaires, Finance & Marchés. Le patrimoine des ménages a augmenté de 8,3 % sur un an pour atteindre 263.000 milliards de dollars.Cette performance est tirée par les Etats-Unis et l'Europe.

Le monde compte toujours plus de millionnaires, Finance & Marchés

C'est l'heure des paradoxes. Alors que l'économie mondiale, tout particulièrement dans la zone euro, tourne au ralenti, les ménages de la planète ont continué de s'enrichir à vitesse grand V depuis l'an dernier. Selon la dernière édition du « Global Wealth Report » que Credit Suisse doit publier ce mardi, le patrimoine des ménages a augmenté de 8,3 % (de mi-2013 à mi-2014) pour se porter à 263.000 milliards de dollars. Les inégalités continuent de se creuser aux Etats-Unis. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant) Les inégalités se sont encore accrues aux Etats-Unis, selon une étude publiée jeudi 4 septembre par la Réserve Fédérale (Fed).

Les inégalités continuent de se creuser aux Etats-Unis

Les revenus des 10 % les plus riches ont augmenté de 10 % entre 2010 et 2013 pour s'inscrire à 397 500 dollars par an (307 000 euros). Dans le même temps, ceux des 40 % les moins aisés, ajustés de l'inflation, ont décliné, indique le rapport publié tous les trois ans. Pour les vingt premiers centiles situés au bas de l'échelle, la chute atteint 8 % à 15 200 dollars annuels. Si le revenu moyen global a augmenté de 4 % au cours des trois dernières années, le revenu médian (c'est-à-dire le revenu qui divise la population en deux parties égales : l'une gagnant plus, l'autre moins), lui a chuté de 5 %.

Pourquoi les inégalités augmentent-elles ? Quand les fruits du capital sont supérieurs à ceux du travail, le fossé entre riches et pauvres se creuse, constate l’économiste Thomas Piketty.

Pourquoi les inégalités augmentent-elles ?

Comment inverser la tendance ? « Nous sommes les 99 %. » Ce slogan né avec les Occupy Wall Street en 2011, puis repris par tous les mouvements internationaux marque une prise de conscience : les sociétés modernes sont profondément inégalitaires, et il est impossible de continuer à l’ignorer. En France, les statistiques de l’Insee (1) dénombrent deux millions de personnes en situation de grande pauvreté qui vivent avec moins de 651 euros par mois (40 % du revenu médian). La France compte, par ailleurs, 8,5 millions de personnes pauvres vivant avec moins de 987 euros par mois. C’est 1,2 million de plus qu’en 2004. Observatoire des inégalités. Bruno Palier, La crise a creusé les divergences sociales en Europe. Observatoire des inégalités. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de réaliser des mesures d’audience.ContinuerDésactiver les cookies Qui sommes-nous ?

Observatoire des inégalités

| Nos partenaires | Nos publications | Nos formations | Nous soutenir | Contacts | Newsletter. Les inégalités sur le marché de l'emploi en six graphiques. INFOGRAPHIE - D'un côté des salariés en CDI relativement épargnés par les turpitudes du marché de l'emploi, de l'autre des personnes en CDD et en intérim qui enchaînent des contrats de plus en plus courts...

Les inégalités sur le marché de l'emploi en six graphiques

Les inégalités face à l'emploi se sont accrues avec la crise. • Trois salariés sur quatre en CDI, une proportion stable depuis 15 ans Contrairement à une idée reçue, l'emploi en CDI ne recule pas dans l'Hexagone. En 2012 selon l'Insee, 76,6% des salariés étaient en contrat à durée déterminée, une part très stable depuis le début des années 2000. A la même date, 8,5% des salariés étaient en CDD et 2% intérimaires. Inégalités : pourquoi elles s'acroissent, comment les combattre ?

Bertrand Badie, Sciences-Po - Un monde d'inégalités. Plus les riches sont riches et moins la croissance est forte. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Claire Guélaud Les tenants de la théorie du « ruissellement » ou « trickle down », selon laquelle les revenus des plus riches contribueraient à la croissance, ont du souci à se faire : des économistes du Fonds monétaire international (FMI) contestent ouvertement cette approche. Dans une étude sur les causes et les conséquences des inégalités, présentée lundi 15 juin, ils établissent au contraire que, plus la fortune des riches s’accroît, moins forte est la croissance.

Lorsque la part de gâteau des 20 % les plus aisés augmente de 1 %, le produit intérieur brut (PIB) progresse moins (– 0,08 point) dans les cinq ans qui suivent. Autrement dit, les avantages des plus riches ne ruissellent pas vers le bas, contrairement aux convictions des économistes néolibéraux qui défendirent les politiques de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan et les baisses d’impôt pour les hauts et très hauts revenus. Sept inégalités criantes dans la France de 2017.

Revenu, patrimoine, école, genre, santé, territoire, université : sept graphiques accompagnent la journée spéciale de France Culture "Inégalités en France : comment établir une justice sociale ? " Voici sept inégalités sociales qui font, et vont faire débat lors de ces mois de campagne électorale à venir : 1- Inégalités de revenus Depuis les années 1990, l'écart des revenus progresse entre les plus riches et plus pauvres.

Selon l'Insee, l'écart entre les plus riches et les plus pauvres se réduit. Les inégalités de revenus seraient en (légère) baisse, grâce aux réformes des prestations sociales : c'est ce qui ressort du "portrait social 2016" de la France publié ce mardi. Pour les personnes qui gagnent le moins, le niveau de vie augmente 0,95 % en plus pour les ménages les plus pauvres. Pour les 30 % de personnes les plus aisées, c'est l'inverse : le niveau de vie a un peu baissé, en partie avec la réduction des allocations familiales. La montée des inégalités en France : vrai ou faux ? - Décryptage éco. Christian Chavagneux, Alternatives Economiques - Comment lutter vraiment contre les inégalités.

Les inégalités sont-elles une fatalité. Les inégalités sont-elles une fatalité ? C'est la question à laquelle ont tenté de répondre Alternatives Economiques et l'Apses (Association des professeurs de sciences économiques et sociales) dans le cadre du forum « Changer l'économie » organisé par Les Champs Libres à Rennes fin janvier dernier. Accès à l'école, accès à l'emploi pour les jeunes, maîtrise d'Internet et équilibres entre les territoires sont quelques-uns des domaines dans lesquels les inégalités se creusent. Comment y remédier ? Observatoire des inégalités. « Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent » : un ouvrage pour agir Que faire contre les inégalités ? 30 experts s’engagent. Sous la dir. de Louis Maurin et Nina Schmidt, édition de l’Observatoire des inégalités, juin 2016, 120 pages. 7,50 € hors frais de port.