background preloader

ECO 4.7 politique monétaire

Facebook Twitter

Cours ECO 47 Politique Monétaire - mars 2017. Comment les juges de Karlsruhe ont tué l’OMT de la BCE. Depuis 2009, les décisions de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe ont des conséquences notables sur la nouvelle architecture institutionnelle de l'Union européenne.

Comment les juges de Karlsruhe ont tué l’OMT de la BCE

Sa décision sur le traité de Lisbonne en octobre 2009 réduisait désormais le champ des abandons de souveraineté. Trois ans plus tard, en septembre 2012, la validation du traité instituant le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) plaçait le Bundestag en état d'accepter ou de refuser tout programme d'ajustement décidé au niveau européen. La politique de la BCE jugée conforme aux traités européens. La Cour de justice de l’Union européenne a estimé que le programme d’achat de dettes souveraines (dit « OMT » ) conçu en 2012 par la BCE, est « compatible avec le droit de l’Union ».

La politique de la BCE jugée conforme aux traités européens

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Audrey Tonnelier Examen réussi pour Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne (BCE). Mardi 16 juin, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé que les « opérations monétaires sur titres » (OMT), ce programme d’achat de dettes souveraines conçu en 2012 par la BCE, était « compatible avec le droit de l’Union ». Politique monétaire de la BCE – Programmes OMT et QE 2015. Différences entre OMT et QE à la BCE. Charles Gave, La fin de la zone euro est inéluctable…et imminente ! - Parole d'auteur éco. Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Olivier Passet Remontée des taux : inquiétudes, risques et menaces Frédéric FarahThomas Porcher Macron-économie : des idées pas si neuves Marie-Claire Villeval Emotion, psychologie : l'économie comportementale du marché du travail Alexandre Boulègue Le marché du colis.

Charles Gave, La fin de la zone euro est inéluctable…et imminente ! - Parole d'auteur éco

Thierry Philipponnat, Où va l'énorme abondance de liquidités ? - Parole d'auteur éco. Remontée des taux : inquiétudes, risques et menaces - Décryptage éco. Jérôme Héricourt, CEPII - Décennie perdue dans la zone euro : stop ou encore ? Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Jérôme Barthélemy Pour réussir, un dirigeant n'est pas toujours visionnaire Frédéric Fréry Fusions acquisitions : constat d'échecs Eric Vernette Co-création avec le consommateur : les atouts et les pièges.

Jérôme Héricourt, CEPII - Décennie perdue dans la zone euro : stop ou encore ?

Michel Aglietta, Université Paris Ouest - Rééquilibrer et démocratiser la zone euro par une politique budgétaire - Parole d'auteur éco. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Michel Aglietta Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques.

Michel Aglietta, Université Paris Ouest - Rééquilibrer et démocratiser la zone euro par une politique budgétaire - Parole d'auteur éco

Isabelle Job-Bazille, Crédit Agricole - Les contradictions de la politique de la BCE. Xavier Ragot, OFCE - La priorité d'une "re-convergence" de la zone euro. Xavier Ragot, OFCE - 2017 selon l'OFCE : croissance mondiale et décomposition de la zone euro. Il faut renégocier les traités, sinon la zone euro explosera - Décryptage éco. La trumponomics, c'est le coup fatal pour la zone euro - Décryptage éco. La politique de la BCE est-elle vraiment inefficace? Gérard Minart, Jacques Rueff : l'ordo-libéralisme à la française - Parole d'auteur éco. Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Philippe Gattet Comprendre les facteurs clés de succès Frédéric Le Roy La coopétition : les PME ont intérêt à coopérer avec leurs concurrents.

Gérard Minart, Jacques Rueff : l'ordo-libéralisme à la française - Parole d'auteur éco

Il y a urgence : lever l'omerta sur la zone euro - Décryptage éco. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Olivier Passet Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Business TV.

Il y a urgence : lever l'omerta sur la zone euro - Décryptage éco

Jean-Paul Betbèze - Où en sont les banques de la zone euro ? Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Jean-Paul Betbèze Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques.

Jean-Paul Betbèze - Où en sont les banques de la zone euro ?

Patrick Artus, L'engrenage infernal du quantitative easing - Parole d'auteur éco. Jacques de Larosière, Eurofi - La politique monétaire a atteint ses limites - Parole d'auteur éco. Jézabel Couppey-Soubeyran, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Il faut relancer la régulation bancaire. Comprendre le Quantitative Easing. Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Les incontournables Olivier Passet Du bilan ministériel à la doctrine MACRON Philippe Gattet Comprendre les barrières stratégiques à l’entrée Damien Festor Les coopératives agricoles Jean-Paul Betbèze Moins de croissance, plus de risques !

Comprendre le Quantitative Easing

Accueil > Nos émissions > Le graphique > Comprendre le Quantitative Easing Comprendre le Quantitative Easing Partager TéléchargerRegarder plus tardEn savoir plus. La politique monétaire. Qu’est-ce que la politique monétaire ?

La politique monétaire

Quel est le rôle d’une banque centrale ? Quels sont ses objectifs ? Draghi 0.0. Europe : nouvel arsenal de mesures pour relancer l’économie. Que faire qui n’ait déjà été fait pour doper la croissance dans la zone euro ? La BCE était attendue au tournant et pour tenter de convaincre, Mario Draghi a sorti l’artillerie lourde. Première mesure, -la plus spectaculaire - le principal taux directeur passe de 0,5% à zéro, c’est une première.

Sortir de l’Euro – RussEurope. Les dangers que l’Euro fait courir à la France mais aussi à l’Europe sont désormais évidents. Ils sont reconnus par des dizaines d’économistes, tant français qu’étrangers, dont un certain nombre de titulaires du Prix Nobel. La liste ne fait d’ailleurs que s’allonger avec les mois qui passent[1], et elle compterait désormais plus de 175 noms. Ces dangers font de l’objectif de mettre fin à la monnaie unique, que ce soit dans la cadre d’une dissolution concertée ou que ce soit par une sortie unilatérale, l’un des objectifs prioritaires que toute force politique défendant ET les intérêts des français ET se donnant pour objectif la santé économique et politique de l’Europe devrait se fixer.

Site de la Banque de France. La Fed siffle-t-elle la fin de 8 ans de crise ? - 16/12. Expliquez-nous... la Fed - vidéo Dailymotion. Banques : la fabrique de la confiance (1/4) - Les banques centrales : la régulation en question. Les dégâts de l'argent gratuit (ou presque) Expliquez-nous... la zone euro - vidéo dailymotion. Les Matins - La Grèce peut-elle être mise en quarantaine ? - vidéo dailymotion. Tragédie grecque : l'épilogue. Grèce : retour sur 7 années de crise. Emmanuel Macron veut un "Parlement de la zone euro" - vidéo dailymotion. BCE : l'OMT est-il vraiment sauvé ? La BCE a-t-elle reçu, comme on le lit un peu partout en Europe, le « feu vert » de la Cour de Justice de l'UE pour le programme de rachat illimité de titres OMT annoncé en septembre 2012, mais aussi pour le futur programme d'assouplissement quantitatif (QE), comprenant un rachat massif de dette publique de la zone euro, que la BCE doit bientôt annoncé.

La réalité est cependant plus complexe. Certes, l'avocat général de la CJUE a jugé que l'OMT était un instrument de politique monétaire et qu'il « était compatible » avec les traités. Certes, il a contesté point par point l'analyse de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe qui avait jugé que l'OMT était contraire aux traités. Mais il y a pourtant fort à parier que la querelle juridique autour de l'OMT n'est pas terminée. Comment les juges de Karlsruhe ont tué l’OMT de la BCE. Xavier Ragot, OFCE - Agnès Benassy-Quéré, Améliorer le pilotage macroéconomique en zone euro. Expliquez-nous ... La déflation - vidéo dailymotion. Expliquez-nous... la BCE. SONO la BCE prend au sérieux la déflation 2013. La France, mauvaise élève de l'Europe ?

Se méfier des caricatures Fin février, la Commission européenne a rendu son verdict : elle autorise la France à attendre 2017 pour ramener son déficit budgétaire sous la barre des 3 % du produit intérieur brut (PIB), au lieu de 2015 comme prévu initialement. En échange, elle exige un ajustement budgétaire supplémentaire (limité) de 4 milliards d'euros cette année et surtout une accélération des "réformes structurelles" que le gouvernement doit s'engager à mener. Celles-ci doivent être présentées ce mois-ci à Bruxelles sous la forme d'un "Programme national de réformes 2015". La Commission agit ainsi dans le cadre de la procédure dite du "semestre européen" et des nouvelles règles décidées au niveau de l'Union suite à la crise de 2010 pour encadrer plus strictement les politiques budgétaires des Etats.

Cette décision a suscité des remous : beaucoup d'autres Etats considèrent que la France a bénéficié d'un traitement de faveur, en tant que "grand pays" intouchable. Les épargnants face au quantitative easing : les gagnants et les perdants. Christopher Dembik, Saxo Bank - Les injections massives de liquidités et le risque de bulle spéculative. Vidéos. Slide 9. Véronique Riches-Flores, RichesFlores Research - La Fed ferait une erreur de relever ses taux !

Comprendre le Quantitative Easing. France Culture - (ré)écouter. Dessine-moi l'éco : le Quantitative Easing. Alternatives Economiques - Formation. Quinze ans après sa naissance, l’euro reste toujours très contesté. Depuis 2010, la crise de la zone euro a mis en évidence les déséquilibres existant au sein de la zone et les faiblesses de son architecture. Les modifications qui lui ont été apportées sont-elles suffisantes pour assurer son avenir ? Ou bien vaudrait-il mieux laisser tomber l’euro tant nos économies divergent ? Michel Aglietta, Erreurs et errements de la zone euro - Parole d'auteur éco. POURQUOI LA BCE VEUT-ELLE LUTTER CONTRE LA DÉFLATION? Les dégats collatéraux du nouvel armistice monétaire. Angers : David Cayla : "Il faut remettre le débat public au centre de l'économie. Membre du collectif des Economistes atterrés, qui publient leur "Nouveau manifeste", l'universitaire angevin David Cayla nous dévoile la substantifique moelle d'un ouvrage qui trouve un écho particulier dans l'actualité économique de ces derniers jours.

L'information est en Une de la plupart des quotidiens, vendredi matin, et a été commentée dans toutes les rédactions, depuis jeudi : à raison de 60 milliards € par mois - soit plus de 1100 milliards injectés jusqu'en septembre 2016- la Banque centrale européenne se lance dans un rachat massif d'actifs, concernant notamment les titres de dette publique des états européens. L'objectif de ce premier "Quantitative easing " (pour un décryptage pédagogique, c'est sur le site du Nouvel Obs) de la zone Euro ? Stimuler une économie atone, et répondre au risque de déflation. De cela, ainsi que du "Nouveau manifeste des économistes atterrés ", nous avons discuté avec David Cayla, l'un de ses membres et maître de conférences à l'Université d'Angers. BCE : les enjeux du plan d'action de Mario Draghi/Que s'est-il passé avec le franc suisse. Le rachat de la dette par la BCE est une "mesure surtout psychologique"

Pressions déflationnistes en zone euro : de pire en pire. Joseph Leddet, La flambée du franc suisse. La Banque centrale européenne prend des mesures exceptionnelles pour relancer la croissance. Par Marie-Adélaïde Scigacz Mis à jour le , publié le "Une révolution", un "évènement", "du jamais-vu". Jeudi 22 janvier, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé des mesures exceptionnelles. En présentant un programme de rachats d'actifs de 60 milliards d'euros par mois à partir de mars 2015, l'institution "franchit le Rubicon", s'enflamme la presse économique. La Lituanie dans l'Euro : un refuge incertain. Les Litas, aujourd'hui disparus au profit de l'euro Marie Viennot © RF Croissance anémique, "grexit", déflation : l'état de la zone euro est inquiétant, et pourtant c'est sans hésitation que la Lituanie a embarqué à son bord.

Pour quels bénéfices ? Jézabel Couppey-Soubeyran, Banques européennes : des stress tests pas si rassurants - Parole d'auteur éco - xerficanal-economie.com. Zone euro : enfin la sortie de crise ? Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Olivier Passet. Expliquez-nous … l’Eurogroupe et l’Ecofin. Secteur bancaire : tout va très bien, madame la Marquise. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jézabel Couppey-Soubeyran (Université Paris-I, Ecole d’économie de Paris) La Banque centrale européenne (BCE) a tranché son dilemme sans grande surprise.

A la satisfaction du marché financier, elle a choisi d’interpréter les résultats du bilan de santé du secteur bancaire européen avec beaucoup d’optimisme : aucune grande banque systémique n’est fragile, et l’économie réelle va donc pouvoir bénéficier de leurs bons et loyaux services… Dans un mélange d’autosatisfaction et d’autoconviction, l’exercice de communication auquel la BCE se livre depuis dimanche a été largement relayé par les banques et leurs représentants. Faut-il en rire ou en pleurer ? Ni l’un ni l’autre, car ce qui restera de cet exercice d’évaluation, c’est la formidable base de données qu’il nous a livrée, à partir desquelles il va être désormais possible de démontrer, qu’au contraire, tout ne va pas si bien, madame la Marquise, dans le secteur bancaire de la zone euro. Steve Ohana, Gouvernance de la zone euro : un constat d'échec. Une zone euro zombie et paralytique. Le piège mondial de la déflation - Le graphique.

La zone euro est-elle vraiment une union monétaire ? (1/2) Depuis le début de la crise dans la zone Euro, le débat public a beaucoup porté sur la question d’une « union de transfert », d’une « union budgétaire » et maintenant d’une « union bancaire », on s’est aussi demandé si son périmètre correspondait à celui d’une « zone monétaire optimale », c'est-à-dire si elle satisfait des critères théoriques pour constituer un espace monétaire pertinent. En revanche, la question de savoir si, telle qu’elle a été conçue par le traité de Maastricht et mise en œuvre par la suite, la zone Euro constitue vraiment une « union monétaire » n’a pas fait l’objet, au moins en France, d’une véritable discussion publique.

Cela a été bien davantage le cas en Allemagne où les questions de politique monétaire intéressent plus la classe politique, la presse et, maintenant, l’autorité judiciaire.