background preloader

Evolution des éléments de l'offre touristique

Facebook Twitter

Tourisme - Réunion du conseil de promotion du tourisme consacrée à lhôtellerie, aux investissements et au tourisme spécialisé (Paris, 21 janvier 2015) Tourisme - Lancement du pôle d’excellence "montagne" par Matthias Fekl (Chambéry, 20 janvier 2015) Matthias Fekl, secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger, se rend le 20 janvier à Chambéry à l’occasion de la 24ème édition du salon "grand ski".

Avec les acteurs touristiques locaux engagés pour mieux structurer l’offre française du tourisme de montagne, il lance à cette occasion le pôle d’excellence "montagne" qui sera piloté par Philippe Lebrasseur, président fondateur d’Orex Loisirs. Conformément à la stratégie issue des Assises du tourisme qui se sont tenues en juin 2014, ce pôle vise à renforcer notre attractivité touristique, autour de marques-phares et de thématiques porteuses sur l’ensemble du territoire français. Pour en savoir plus : Pôle "Tourisme de montagne" L'oenotourisme : de nouvelles pratiques pour découvrir le vin. "L'oenotourisme, la découverte d'un territoire à travers sa production viticole, jusqu'alors réservé aux professionnels ou connaisseurs, s'ouvre au grand public à travers de nouvelles pratiques accessibles à tous. Avec plus de 10.000 caves touristiques, la France, première destination touristique et premier producteur de vin au monde, accueille dans ses vignobles 10 millions de touristes chaque année, selon le Réseau national des destinations départementales.

Mais pour s'adresser au plus grand nombre, les séjours et parcours de découverte ont dû s'adapter en suscitant l'intérêt des plus expérimentés mais aussi des novices. "Aujourd'hui on ne se contente plus de découvrir le vin, on y mêle une autre activité comme le vélo, le canoë, l'équitation, la randonnée... " souligne Anne Quimbre, de l'agence de développement touristique de la Gironde.

"C'est rigolo et attractif de découvrir le vin d'un territoire autrement", explique Anne-Catherine Chareyre, de l'agence de développement de la Drôme. Entre terre et mer, le trait de côte à lheure du changement climatique. "En France, un quart du littoral est exposé au phénomène d’érosion littorale. En installant le Comité national de suivi du trait de côte le 22 janvier, Ségolène Royal a insisté sur l’importance du sujet pour les territoires, notamment dans les outre-mer, fortement impactés par le changement climatique. Un territoire convoité « Le suivi du trait de côte est un sujet très important au regard du dérèglement climatique.

La France compte plus de 7 000 km de côtes en métropole et en outre-mer. Une stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte a été adoptée il y a deux ans et le comité de suivi qui vient de s’installer a pour mission d’assurer les échanges et le suivi des actions qu’elle prévoit, et de faire des propositions pour mise en œuvre d’une politique de gestion intégrée du trait de côte, cohérente avec les autres politiques publiques qui s’appliquent sur le littoral tant en métropole qu’en outre-mer".lire la suite.

Le tourisme créatif, une tendance durable, des opportunités à saisir. « Dis-moi et j'oublierai, montre-moi et je me souviendrai, implique-moi et je comprendrai ». Confucius Parmi les grandes tendances qui structurent le développement des pratiques touristiques, la recherche d’une expérience personnelle – et si possible d’une expérience intense que l’on peut montrer à sa famille ou à ses amis – représente une attente forte chez les visiteurs. Cette tendance s’appuie sur le rejet du tourisme de masse et de ses avatars, trop longtemps subis : enchaînement de visites standardisées, au pas de course, pas ou peu d’interactivité, attitude passive dans le processus de visite, etc.

Le touriste devient plus en plus exigeant. C’est ainsi qu’a émergé le « tourisme participatif » depuis une quinzaine d’années, symbolisé par le phénomène des greeters. Ces habitants accueillent les touristes bénévolement et leur montrent leur environnement quotidien, souvent avec la passion de ceux qui aiment leur ville. Ce mouvement, né à New York, s’est répandu dans le monde entier. Pays de la Loire : patrimoine en gare - les châteaux de la Loire s'affichent. Les châteaux de la Loire et plus spécialement les châteaux du territoire de Blois I Chambord s'affichent pendant l'année 2015 dans la Gare de Paris Austerlitz et dans la gare de Blois (gare nommée Blois I Chambord depuis un an.)

L'occasion de mettre en avant le patrimoine culturel en cette année d'anniversaire des 500 ans de l'accession au trône de François 1er. Gares & Connexions (entreprise qui porte les projets de développements des gares, filiale de la SNCF) et l'Office de Tourisme de Blois-Chambord ont conclu un partenariat permettant d' habiller, dès le 13 janvier, les gares de Paris Austerlitz et de Blois I Chambord aux couleurs des 7 châteaux de la Loire du territoire : Blois, Cheverny, Chambord, Chaumont sur Loire, Villesavin, Troussay et Beauregard. En complément du partenariat l'Office de Tourisme a souhaité accompagner le projet par l'achat d'espaces publicitaires pour capitaliser sur cette belle visibilité.

Réinventer lexpérience du visiteur dans les parcs animaliers. Depuis quelques années, la gamme d’activités offertes par les parcs animaliers s’est considérablement étoffée. Les jardins zoologiques, aquariums et autres parcs thématiques doivent faire appel à leur créativité pour proposer de nouvelles expériences, une stratégie de renouvellement du produit qui s’impose pour rester compétitif.

L’offre des parcs animaliers s’est enrichie ces dernières années, allant de l’organisation d’événements au cœur de l’Aquarium de Saint-Malo à la salle de cinéma au Zoo de New York, en passant par les nuitées dans un hébergement de plein air à Cerza. Bien qu’ils soient investis d’une mission de conservation de la biodiversité, les jardins zoologiques doivent réinventer l’expérience traditionnelle pour répondre à des impératifs économiques.

Lire la suite.