background preloader

Discrimination

Facebook Twitter

Abercrombie & Fitch suspectée de discrimination à l'embauche. Le Défenseur des droits va enquêter sur Abercrombie & Fitch.

Abercrombie & Fitch suspectée de discrimination à l'embauche

Dominique Baudis s'est auto-saisi du dossier. Il va tenter d'en savoir plus sur les méthodes de recrutement de la griffe américaine, régulièrement pointées du doigt comme étant discriminatoires. Etre beau gosse, c'est important pour un mannequin. Cela ne devrait pas l'être pour un vendeur. C'est ce qui a poussé Dominique Baudis à lancer une enquête sur Abercrombie & Fitch. 50 millions de dollars pour éviter une class action Le passé juridique d'Abercrombie ne joue pas en sa faveur.

Au Royaume-Uni, en 2009, la griffe a été condamnée pour licenciement abusif et harcèlement moral, après avoir renvoyé une jeune femme qui portait une prothèse au bras gauche. L'apparence physique, Abercrombie en a fait sa marque de fabrique. Discrimination à l'embauche: Un patron juif condamné à 5.000 euros d'amende. Un patron juif qui avait publié une annonce à Pôle Emploi en précisant refuser l'embauche de Maghrébins par «précaution», «afin d'éviter les tensions» a été condamné jeudi à 5.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Bobigny.

Discrimination à l'embauche: Un patron juif condamné à 5.000 euros d'amende

Jean-Luc Benady, patron d'une petite entreprise d'édition de Montreuil (Seine-Saint-Denis), a été condamné pour «discrimination à l'embauche». Le parquet avait requis mi-avril de 5.000 à 6.000 euros d'amende. L'employé peut avoir «un père, un frère» qui «n'aime pas» les juifs M. Benady, barbe et kippa, avait lors de l'audience totalement assumé avoir enfreint la loi, qui interdit de trier les candidats en fonction de l'origine ou de la religion, expliquant qu'il s'agissait d'une «mesure de précaution». M. Avec AFP. Discrimination à l'embauche : les petits "trucs" à surveiller. La protection contre les discriminations. Dernière mise à jour le 13 août 2014 Synthèse Toute décision de l’employeur (embauche, promotion, sanctions, mutation, licenciement, formation…) doit être prise en fonction de critères professionnels et non sur des considérations d’ordre personnel, fondées sur des éléments extérieurs au travail (sexe, religion, apparence physique, nationalité, vie privée…).

La protection contre les discriminations

A défaut, des sanctions civiles et pénales sont encourues. A savoir Dans les lieux de travail ainsi que dans les locaux ou à la porte des locaux où se fait l’embauche, les personnes mentionnées à l’article L. 1132-1 du code du travail sont informées par tout moyen du texte des articles 225-1 à 225-4 du code pénal (définition et sanctions des discriminations prohibées). Sommaire Fiche détaillée Qu’est-ce qu’une discrimination ? Comme le précise la loi du 27 mai 2008 citée en référence : Quelles sont les personnes protégées ?

Quels sont les motifs de discriminations interdits ? Aucun de ces motifs ne peut donc être invoqué pour (art. Adecco signe un partenariat inédit pour la « diversité » en entreprise. Preuve de la discrimination. Mentions discriminatoires sur les questionnaires d'embauche. Euro Disney va être jugé pour discrimination à l'embauche. La société Euro Disney sera jugée pour discrimination pour avoir publié en septembre 2006 dans un quotidien national gratuit trois offres d'emplois réservés à des citoyens européens.

Euro Disney va être jugé pour discrimination à l'embauche

Elle proposait des contrats à durée déterminée à des danseurs, jongleurs, marionnettistes et échassiers « de nationalité européenne » pour les parades de son parc d'attractions. L'association SOS Racisme avait déposé plainte pour discrimination à l'embauche en raison de la nationalité contre Euro Disney auprès du parquet de Meaux (Seine-et-Marne) en février 2007. Après sept ans de procédure, un juge d'instruction a finalement ordonné au début de mars le renvoi en correctionnelle de l'affaire. Selon une source judiciaire, le parquet avait requis le non-lieu en novembre 2013. Lire : Euro Disney condamné pour enquête illégale sur ses candidats à l'embauche. Discriminations au travail : un rapport préconise la création d'« actions collectives »