background preloader

Charlie-Hebdo

Facebook Twitter

Charlie Hebdo : ce que les Russes en pensent. Ce qu’on en dit au Kremlin et à la Douma Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie : À M.

Charlie Hebdo : ce que les Russes en pensent

François Hollande, président de la République française Le 7 janvier 2015 Cher Monsieur le Président, Veuillez accepter mes profondes condoléances pour les victimes humaines causées par l’attaque terroriste contre la rédaction de la revue Charlie Hebdo. Nous condamnons fermement ce crime cynique. Je vous prie de transmettre ma compassion et mon soutien sincères aux parents et aux proches des victimes, ainsi que mes souhaits de très rapide rétablissement à ceux qui ont souffert de la main des extrémistes. Respectueusement, V. Maria Zakharova, directrice adjointe du département d’information du ministère russe des affaires étrangères : « La tragédie de Paris est une occasion de comprendre que le combat contre le terrorisme international exige des efforts constants, continus et collectifs de toute la communauté internationale, indépendamment de la conjoncture politique.

Suite en page 2. «Je suis Charlie» aussi aux Etats-Unis. «Je suis Charlie», «Nous sommes tous Français»: dans une Amérique traumatisée par le 11-Septembre, les autorités, des journalistes, artistes et citoyens anonymes multiplient les messages de solidarité avec la France meurtrie par l’attentat contre Charlie Hebdo.

«Je suis Charlie» aussi aux Etats-Unis

Cet élan de compassion de ce côté de l’Atlantique survient dans une relative lune de miel diplomatique entre Washington et Paris, côte à côte dans la lutte contre des groupes extrémistes comme l’Etat islamique en Irak et en Syrie. Et bien que les deux alliés aient des divergences sur certains dossiers, ils sont à des années lumière de leur coup de froid durant la guerre en Irak en 2003; lorsque les «French fries» avaient été rebaptisées «Freedom fries» et le vin de Bordeaux déversé dans les éviers.

C’est John Kerry, secrétaire d’Etat américain, francophone et francophile, qui a donné le ton quelques heures après l’attentat en direct sur les télévisions américaines. . - «Nous sommes tous Français» - Parmi eux, des Américains anonymes. L'islam "confisqué par des fous", des "incultes", des "déséquilibrés" Marche républicaine  revivez une journée historique, Société. "Charlie Hebdo" : l'unité nationale pour la "marche républicaine", mais sans le FN. EN DIRECT. Charlie Hebdo: le Raid et le GIGN déployés près de Villers-Cotterêts.

Charlie Hebdo: les suspects traqués et salués par l'EI. Paris (AFP) - Les forces d'élite traquaient jeudi deux frères liés au jihadisme soupçonnés d'être les auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, saluée par l'Etat islamique, alors que la France rendait un hommage émouvant aux douze morts du pire attentat qu'elle ait connu depuis plus d'un demi-siècle.

Charlie Hebdo: les suspects traqués et salués par l'EI

Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans, nés à Paris et de nationalité française, ont été reconnus près de Villers-Cotterêts (Aisne, à 85 km au nord-est de Paris), par le gérant d'une station-essence qu'ils ont agressé, "cagoulés, avec kalachnikov et lance-roquettes apparentes". Saïd a par ailleurs été "formellement reconnu sur photo comme agresseur" des locaux de Charlie, a indiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Le Raid et le GIGN, unités d'élite de la police et de la gendarmerie, ont été déployés dans la zone, que survolaient des hélicoptères. Mais à la tombée de la nuit, les deux hommes, qui ont abandonné leur voiture, étaient toujours introuvables. Charlie Hebdo : les cloches de Notre-Dame de Paris ont retenti sous la pluie. Charlie Hebdo : GIGN et Raid main dans la main pour retrouver les terroristes présumés. C'est la première fois que les deux entités travaillent ensemble sur un évènement aussi important.

Charlie Hebdo : GIGN et Raid main dans la main pour retrouver les terroristes présumés

Le Raid et le GIGN étant surtout connus pour leurs rivalités. L'union nationale n'est pas effective que dans la seule classe politique. Note à 11h18. "Je suis Charlie" : qui est à l'origine de l'image et du slogan que le monde entier reprend par solidarité. MEDIAS - Je suis Charlie, nous sommes Charlie.

"Je suis Charlie" : qui est à l'origine de l'image et du slogan que le monde entier reprend par solidarité

Depuis l'attentat de Charlie Hebdo qui a fait au moins douze morts ce mercredi 7 janvier, "Je suis Charlie" est sur toutes les lèvres, sur toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes. Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. A croire que cet étendard datait d'un ancien mouvement de soutien, après l'incendie volontaire des locaux du journal satirique en 2011 par exemple. Mais non, "Je suis Charlie" est né spontanément sur Twitter ce 7 janvier de la main d'un directeur artistique.

« Charlie Hebdo » va continuer de paraître et lance un appel aux dons. Charlie Hebdo reçoit 250 000 € de Google. Le Fonds Google-AIPG (Association de la Presse d'Information Politique et Générale) pour l'Innovation Numérique de la Presse (FINP) va débloquer 250 000 euros pour venir en aide à Charlie Hebdo, qui prévoit de tirer le numéro de mercredi prochain à 1 000 000 d'exemplaires, au lieu des 60 000 habituels.

Charlie Hebdo reçoit 250 000 € de Google

Les couvertures "offensantes" de Charlie Hebdo censurées à l'étranger. Capture 1. Capture 2. L'Europe menacée se mobilise à Paris. Selon Londres, un groupe lié à al-Qaida en Syrie envisage des attaques «de grande ampleur» sur le continent.

L'Europe menacée se mobilise à Paris

Les voyants de la menace terroriste ayant brutalement viré au rouge, les Européens se mobilisent. À l'initiative du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, ses homologues européens mais aussi américain se retrouveront dimanche à Paris pour une réunion d'urgence. À l'ordre du jour, une pressante nécessité, l'accélération du débat sur la coordination contre le terrorisme. Un nouveau signal d'alerte est venu de Londres, où le chef du service de renseignement intérieur britannique, le MI5, a déclaré jeudi qu'un groupe islamiste extrémiste se trouvant en Syrie projetterait des attentats à grande échelle visant l'Occident, particulièrement l'Europe. «Nous savons par exemple qu'un groupe de terroristes d'al-Qaida en Syrie projette des attentats de grande ampleur contre l'Occident», a déclaré Andrew Parker, le directeur général du MI5.

Charlie Hebdo : la liberté ou la mort - Les Echos.