background preloader

Ecologie

Facebook Twitter

Cinq questions pour comprendre la polémique sur les rejets de l’usine Alteo de Gardanne - L'Usine Matières premières. L’usine d’Alteo Gardanne est à nouveau au cœur d’une polémique pour ses rejets en Méditerranée.

Cinq questions pour comprendre la polémique sur les rejets de l’usine Alteo de Gardanne - L'Usine Matières premières

Ce site transforme la bauxite en alumines (oxydes d’aluminium) de spécialité, pour la fabrication de verre, de céramiques de carrelage, de réfractaires, etc. Qu’est-ce qui a changé à l’usine Alteo de Gardanne? Conformément à ses engagements, Alteo a modifié la nature de ses rejets en mer en installant, en 2014 et 2015, deux filtres-presses supplémentaires (pour un total de 30 millions d’euros) qui viennent s’ajouter à celui mis en service en 2006 pour traiter l’ensemble de ses déchets. Ces filtres retiennent les résidus solides des déchets de la production d’alumine. A Gardanne, les boues rouges priées de se mettre au vert. La scène se passe pendant le débat télé qui a opposé mercredi Benoît Hamon à Manuel Valls.

A Gardanne, les boues rouges priées de se mettre au vert

L’échange porte sur l’environnement. En particulier sur «les lobbys privés», avec lesquels, selon le favori de la primaire à gauche, «il faut être beaucoup plus ferme». Il cite l’exemple de l’usine d’aluminium de Gardanne (Bouches-du-Rhône), qui déverse ses effluents dans la calanque de Cassis depuis des années. Sur l’intransigeance à appliquer face à ce genre de cas, «j’ai un désaccord avec Manuel Valls», résume Hamon. L’ex-Premier ministre avait donné un délai de cinq ans à l’industriel pour régler son problème. Boues rouges : la justice ordonne à Valls de s’expliquer sur les rejets d’Alteo. Des citoyens pourraient obtenir le compte rendu d’une réunion dans laquelle l’ex-premier ministre avait incité à réautoriser la pollution de la Méditerranée.

Boues rouges : la justice ordonne à Valls de s’expliquer sur les rejets d’Alteo

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martine Valo C’est un pas en avant à la fois pour le droit de l’environnement et pour les opposants aux rejets de l’usine d’Alteo en Méditerranée, en plein parc national des Calanques. Le tribunal administratif de Paris a rendu un jugement en leur faveur le 6 janvier : il impose à l’Etat de lui communiquer le compte rendu d’une réunion interministérielle qui s’est tenue le 13 novembre 2015.

Ce jour-là, Manuel Valls, à l’époque premier ministre, avait semble-t-il exigé que l’industriel de Gardanne obtienne la dérogation nécessaire pour continuer à déverser en mer ses résidus de bauxite issus de la fabrication d’alumines de spécialité – sous forme liquide, car il lui est interdit depuis le 1er janvier 2016 de se débarrasser des boues rouges solides de cette manière : celles-ci restent désormais à terre. Boues rouges, de l’usine de Gardanne au cœur du Parc national des Calanques - La Croix. L’usine d’alumine de Gardanne continue de polluer le Parc marin des Calanques.

Le site industriel Alteo ne déverse plus de boues rouges dans la Méditerranée, mais continue d’y envoyer trop d’effluents liquides.

L’usine d’alumine de Gardanne continue de polluer le Parc marin des Calanques

Six mois après avoir obtenu l’autorisation d’envoyer pendant six ans ses effluents dans la Méditerranée, le site industriel Alteo de Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, est une fois de plus sur la sellette. Le 21 juin, le préfet de la région PACA lui a adressé un arrêté de mise en demeure lui donnant entre un et deux mois pour venir à bout de plusieurs anomalies dans ce qu’il rejette en mer – sous forme liquide désormais. Car les résidus solides – les fameuses boues rouges accumulées pendant des décennies au large de Cassis – lui sont interdits depuis le 1er janvier. En mars, les inspecteurs de l’environnement spécialistes des installations classées ont effectué une visite surprise à Gardanne.

Leurs conclusions ont amené le préfet à réagir. Nos engagements environnementaux. Depuis de nombreuses années, Alteo s’est engagé dans une démarche constante de réduction de son empreinte environnementale.

Nos engagements environnementaux

Trois projets majeurs illustrent cette démarche : l’arrêt des rejets des résidus de bauxite en merla réduction des émissions de particules issues des sites de productionl'optimisation énergétique Filtre presse Bien entendu, toutes nos activités sont autorisées et régulièrement contrôlées par les instances gouvernementales françaises et allemandes. Eau - Alteo Gardanne Environnement. Une nouvelle station de traitement assure depuis le 1er janvier 2016 une filtration intense des eaux excédentaires avec des bacs de décantation et un filtre sous pression.

Eau - Alteo Gardanne Environnement

Cette technique va au-delà de la Meilleure Technologie Disponible pour ce qui concerne l’élimination des matières en suspension (source BRGM ). Le traitement appliqué réduit de manière drastique les concentrations en comparaison avec les rejets historiques de « boues rouges ». Station de traitement des eaux excédentaires avant rejet en mer.