background preloader

Elements de réflexions sur la démocratie (théorie)

Facebook Twitter

Au sens large

Cornelius Castoriadis. Étienne Chouard. Tirage au sort. L'Allemagne économise 100 milliards d'euros grâce à la Grèce. (Re-)lectures de la crise grecque. Cette sélection est évidemment subjective et forcément partielle, de nombreux autres articles, interviewes et textes, d’autres aspects de la crise, pourraient y figurer : vous êtes invités à les signaler dans les commentaires, ou à consulter notre Vigie Médias pour compléter. Le sens du mémorandum "Une reddition obtenue le revolver sur la tempe", un "coup d’État financier" : si ces images ont bien résumé l’impression laissée par l’accord arraché dans la nuit du 15 au 16 juillet, en totale négation du "oui" au référendum, les interprétations de cet événement ont été diverses. La défaite de la Grèce, la défaite de l’Europe La Tribune / Romaric Godin Grèce : la vraie nature du troisième mémorandum La Tribune / Romaric Godin La "normalisation" de la Grèce Jean-François Bayart Le Diktat de Bruxelles et le dilemme de Syriza Etienne Balibar, Sandro Mezzadra, Frieder Otto Wolf La condamnation des économistes L’Europe politique en crise L’euro, l’Europe : direction la sortie ?

"Vae victis ! " « Contre les élections » de David Van Reybrouck. La fatigue démocratique : le système représentatif est au bout du rouleau. ♦ Pour David Van Reybrouck le système représentatif est au bout du rouleau et une réforme de fond s’impose au plus vite. Les éditions Actes Sud viennent de publier le livre de l’historien belge David Van Reybrouck intitulé Contre les élections. Ce livre est consacré à l’analyse de la « fatigue démocratique » qui mine notre système politique et à l’alternative réellement démocratique que pourrait être l’adoption du tirage au sort des représentants. Le syndrome de « fatigue démocratique » Selon une enquête récente du CEVIPOF, 69% des Français estiment que la démocratie fonctionne mal ; ce pourcentage n’était que de 48% en 2009. Notre système politique n’est pas une démocratie Contrairement à ce qu’on entend continuellement, notre système politique n’est pas une démocratie mais un système représentatif.

Quant à Boissy d’Anglas, il déclara en 1795 : Vers la fin du système représentatif La solution du tirage au sort. Melinda Saint-Louis: «Le traité transatlantique ne profitera qu’aux 1%» « La dette publique est une blague ! La vraie dette est celle du capital naturel » Reporterre - Quelle idée principale inspire votre livre, Le Capital du XXIe siècle ? Thomas Piketty - Mon travail déconstruit la vision idéologique selon laquelle la croissance permettrait spontanément le recul des inégalités. Le point de départ de cette recherche est d’avoir étendu à une échelle inédite la collecte de données historiques des revenus et les patrimoines.

Au XIXe siècle, les économistes mettaient beaucoup plus l’accent sur la distribution des revenus que cela n’a été le cas à partir du milieu de XXe siècle. Mais au XIXe siècle, il y avait très peu de données. Et jusqu’à récemment, ce travail n’avait pas été mené de manière systématique, comme on l’a fait, sur plusieurs dizaines de pays sur plus d’un siècle. Cela change beaucoup la perspective. Dans les années 1950 et 1960 dominait une vision très optimiste, formulée notamment par l’économiste Kuznets, selon laquelle, une réduction spontanée des inégalités s’opérait dans les phases avancées du développement industriel. David Van Reybrouck : «Les élections n’ont jamais été conçues pour être démocratiques»

«Nous méprisons les élus, nous vénérons les élections.» Ainsi parle David Van Reybrouck (1), dans un essai récemment paru, Contre les élections. Né en 1971 à Bruges, David Van Reybrouck s’évertue avec un incontestable talent à démontrer «la fatigue de la démocratie occidentale», mais il propose un remède : au lieu de rendez-vous rituels où la population est conviée à déposer un bulletin de vote en faveur de tel ou tel candidat, il défend l’instauration d’un tirage au sort de citoyens qui se verraient légitimés à changer des lois.

«Le fonctionnement de nos démocraties use les gens à un rythme effrayant. Nous devons veiller à ce que la démocratie ne s’use pas elle-même», estime-t-il, convaincu que les élections sont un facteur de paralysie de la démocratie. Son credo : non plus seulement le droit de vote, mais le droit à la parole. La démocratie se porte mal. La méfiance des citoyens vis-à-vis de la politique et des grandes institutions est le signe le plus inquiétant. Béatrice Vallaeys. Politique. Pierre Rabhi. Edgar Morin. Jérémie Rifkin. Démocratie directe: l’Union européenne à la traîne. Seules trois initiatives citoyennes ont jusqu’à présent recueilli toutes les conditions nécessaires à leur prise en considération par la Commission européenne.

(Reuters) Comment combler le fossé qui sépare l’UE de ses citoyens? Les vingt-huit pays de l’Union européenne pensaient avoir trouvé la solution en introduisant dans leur Traité de Lisbonne un article stipulant qu’à partir d’avril 2012, «des citoyens de l’Union, au nombre d’un million au moins, ressortissants d’un nombre significatif d’Etats membres, peuvent prendre l’initiative d’inciter la Commission [l’organe exécutif de l’UE], dans le cadre de ses attributions, à soumettre une proposition appropriée sur des questions pour lesquelles ces citoyens considèrent qu’un acte juridique de l’Union est nécessaire aux fins de l’application des traités». Un règlement précise les limites de la démocratie directe à l’européenne, qui sont strictes.

Très peu d’élues La faute à qui? Frans Timmermans s’est montré volontariste. Swissinfo.ch. Birgitta Jonsdottir : « L’Islande peut être le laboratoire de la démocratie » Birgitta Jónsdóttir en 2011, devant le parlement islandais (Halldor Kolbeins/AFP/Getty Images) (De Reykjavik) Chômage en baisse rapide, croissance qui accélère... L’Islande se remet plutôt bien de la crise financière qui l’a mise à terre en 2008 : ses trois banques s’étaient effondrées, la couronne avait plongé, le PIB avait chuté de plus de 10% pendant deux ans.

Les Islandais ont vite repris leur destin en main, forçant la chute du gouvernement (dominé par la droite), élisant un gouvernement de centre-gauche et mettant sur les rails un nouveau texte constitutionnel, selon un processus original. Le 20 octobre, ils sont invités à voter sur certains points clés de cette réforme constitutionnelle.

Derrière plusieurs des récentes initiatives démocratiques islandaises, on retrouve une femme hors du commun : Birgitta Jonsdottir, 45 ans, se définit comme une « anarchiste pratique », « poéticienne plus que politicienne ». Mais il faudrait dissiper chez eux certaines illusions. Exactement. Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne. + Présentation. Dans le A.vous trouverez des informations sur le référendum d'initiative citoyenne et les statuts de notre association. Dans le B. vous trouverez des généralités sur la démocratie et les référendums d'initiative citoyenne, des sondages, et des exemples de référendums d'initiative citoyenne en Italie,en Suisse,en Allemagne,aux U.S.A dans certains états..

Dans le C.vous trouverez la présentation synthétique, mais aussi très détaillée des procédures de référendum d'initiative citoyenne national, européen, communal, régional que nous proposons mais qui peuvent être discutées sur notre forum que l'on trouve dans le sommaire Dans le D. vous trouverez nos propositions de réforme du mode de scrutin communal, régional, législatif et présidentiel. A. B. C. D. A. A.I. A.II. B. Préambule I.2.1.Sur le "Peuple souverain" et la Démocratie. C. C.I. C.II. C.III. C.IV. C.V. C.VI. D. D.I. D.II. D.III. D.IV. A. A.I. A.II. Art. 3 : Siège et durée. B. 1. Plan C. AGENDA :- 20/2/2011, Six-Fours, avec Culture Libre : "le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie". Vidéo.- 26/2/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "Centralité du tirage au sort dans une vraie démocratie".

Enregistrement mp3.- 9/4/2011, Paris, Repaire de Là-bas si j'y suis (20e), "L'enjeu de la souveraineté monétaire". - 24/4/2011, Marseille : "1. L'enjeu de la création monétaire" (1 h), puis "2. le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie" (1 h 30). Vidéo.- 29/4/2011, Nice. Préface - 50ans de démocratie locale.pdf. Vivre autrement. Jo Spiegel - Faire (re)naître la démocratie. Une démarche pour la refondation démocratique | Faire (re)naître la démocratie. Holacracy : un système de gouvernance centré sur la raison d'être.

Après une expérience de dirigeant et d’entrepreneur, Bernar-Marie Chiquet travaille à développer de nouvelles structures et modes de gouvernance plus ouverts à travers l’Holacracy. Alors, une gouvernance ouverte, ça favorise les modèles ouverts ? L’Holacracy consiste en une nouvelle définition du pouvoir au sein des organisations, quelle est cette nouvelle forme de pouvoir ? La meilleure façon que j’ai trouvée pour répondre à cette question est de nous décaler et de regarder comment fonctionne les villes. J’ai lu récemment que dans une ville comme celle de Paris, il y a à peu près entre 2,5 et 3 jours de stock de nourriture. Ce qui veut dire que si tous les transports approvisionnant en alimentation la ville de Paris s’arrêtaient, les parisiens commenceraient à mourir de faim au bout de 3 jours.

Je trouve cela fascinant ! Décider de mettre en place l’Holacracy pour un dirigeant est comparable à passer à un régime constitutionnel pour un roi. Comment fonctionnerait un parti appliquant les principes de la « sociocratie » ? (billet invité) La sociocratie est une modalité peu connue de démocratie au sein des organisations. Je l’ai découverte par l’intermédiaire d’un ami, commentateur régulier de mon blog, Michel Martin. Il a accepté ma proposition de rédiger un billet d’introduction à la sociocratie, avec comme application le fonctionnement d’un parti politique qui se voudrait démocratique dans ses pratiques internes. Ce billet est aussi passionnant que (très) long. Pour ceux que cela risquerait de décourager, je résume en quelques lignes et à ma façon les principes de fonctionnement d’un tel parti. La mesure sans doute la plus étonnante au regard des pratiques actuelles est L’ELECTION SANS CANDIDAT des personnes à des postes clés de l’organisation.

Pour les modalités, voir le billet. La sociocratie ne résout pas tout, elle ne fait pas disparaître les conflits, mais elle apporte la plupart du temps des moyens de les résoudre sans générer d’autorité supérieure ni de processus de violence symbolique. 4) Le double lien. Naomi Klein : “ExxonMobil, BP, Shell... ont déclaré la guerre à la planète” Egérie de la gauche nord-américaine, elle s'engage, avec un nouvel essai, dans la lutte contre le changement climatique. Et voit dans la crise actuelle une chance pour remettre en cause le système capitaliste… Voici la version longue d'un entretien paru dans “Télérama”. Elle s'était faite discrète, ces dernières années. On l'avait aperçue dans le parc Zuccotti, aux côtés des manifestants d'Occupy Wall Street, ou, plus récemment, soutenant les opposants au pipeline de Keystone.

Sept ans après La Stratégie du choc, Naomi Klein, icône canadienne de la gauche nord-américaine, fait à nouveau entendre sa musique originale de « journaliste-chercheuse-activiste ». Tout peut changer, qui paraîtra le 18 mars prochain chez Actes Sud, décrypte les liens consanguins et mortifères entre capitalisme et changement climatique, au fil de pages aussi denses que passionnées, souvent personnelles, et fourmil­lant d'expériences, de chiffres, de faits.

Vous venez d'une famille de militants de gauche. À lire. Cinq partis politiques se fédèrent pour sortir la France de l’Union Européenne, de l’euro et de l’OTAN ! | Poil à Gratter. Rappelant que la Souveraineté Nationale est inaliénable et imprescriptible, et que la violation de ce principe est une atteinte grave à la Constitution ; Décidons de former ce jour, un Conseil National de Transition fédérant l’ensemble de nos formations politiques. Faire sortir la France de l’Union Européenne, de l’euro et l’OTAN, seule manière pour nous de pouvoir faire appliquer notre programme commun dont les fondamentaux seront décrits dans les articles suivants. Restaurer notre monnaie nationale et inscrire dans l’article 2 de la Constitution que « la monnaie de la France est le Franc », restaurer les prérogatives de la Banque de France quant au financement de la dette publique, des déficits, des collectivités territoriales et des investissements d’avenir, cela sous contrôle de l’Assemblée Nationale.

Reconsidérer notre participation au FMI, à l’OMC et à la Banque Mondiale si des changements de doctrine importants ne sont pas amorcés. Conditions de mise en œuvre. Tienne Chouard - Conférence: Le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l'oligarchie - une vidéo Actu et Politique.

Jetez votre box, connectez-vous à l'internet associatif ! - Neutralité du net. Alors que les attaques contre la neutralité du net se font de plus en plus pressantes, que les révélations sur la surveillance du réseau se succèdent, il est temps de redécouvrir une autre manière de se connecter à Internet. Passer de consommateur chez Orange ou Free à adhérent d’un Fournisseur d’accès à internet (FAI) associatif, c’est possible. Mode d’emploi. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous disposez certainement d’une connexion internet. Qui vous connecte ? Orange, Free ou SFR probablement. Mais savez-vous que rien ne vous oblige à passer par ces structures marchandes ? La plus ancienne de ces associations, French Data Network a été créée en 1992, bien avant les offres des géants actuels.

Du très local au national « Parmi les membres de la Fédération, tous ont des modèles et des modes de fonctionnement différents, du très local au national », décrit son président Benjamin Bayart. Les FAI dont vous êtes les héros Maîtriser les informations et les flux Mathieu Lapprand A lire : Petite histoire du tirage au sort en politique. En France, il est courant de « tirer les rois » à l’épiphanie [1]. Les origines de cette coutume remontent au moins aux Saturnales, la principale fête romaine.

De nature carnavalesque, elle avait lieu après le solstice d’hiver, dans les 12 jours intercalaires entre le cycle solaire et le cycle lunaire. Banquets et orgies se multipliaient alors. Les normes sociales ordinaires étaient suspendues. Il était notamment permis de s’adonner aux jeux de hasard comme les dés, une pratique normalement interdite. Les esclaves mangeaient à la table de leurs maîtres, voire se faisaient servir par eux. Anthropologues et historiens ont longuement débattu sur ce récit, qui relève sans doute plus du mythe que de la réalité historique [5]. À l’heure où le tirage au sort semble revenir après des siècles d’éclipse dans des centaines, voire des milliers d’expériences politiques [6], il est intéressant de s’interroger sur la façon dont cette procédure a été utilisée dans le passé. Des origines anciennes. Une nouvelle politique démocratique est en marche. Démocratie directe.

Conventions de citoyens. Jacques Testart, Fabien Piasecki et Cyril Fiorini de la FSC signent une tribune dans Libération le 25 juin 2015. Y est abordée notamment la question des Conventions de Citoyens (CdC). Par quels moyens peut-on espérer choisir, pour chaque problématique, la solution supposée approcher au plus près le bien commun ? Ce n’est pas dans les rituels du «débat public» que se définit le bien commun, même ou surtout s’il utilise Internet pour recueillir des paroles plus nombreuses.

L’association pour une Fondation sciences citoyennes (FSC) a développé, depuis dix ans, des propositions réellement nouvelles, non seulement, en ce qui concerne la déontologie de l’expertise et la défense des lanceurs d’alerte, mais aussi pour la résolution des controverses par des conventions de citoyens. La suite de cette tribune est disponible sur le site de Libération : J'AI PAS VOTÉ - Le tirage au sort en politique.

Initiative populaire. Démocratie Directe. La vraie démocratie - Ce n'est pas ce que vous croyez. Texte fondateur du message de la vraie démocratie. Il était une fois l’oligarchie. Le Message | Comprenez le, diffusez le, reprenez le pouvoir. L'Histoire et la politique qu'on n'apprend pas à l'école ( évidemment ) Accueil - Article 3 — Association pour le référendum d'initiative citoyenne. Les militants du sort portent un projet radicalement antifasciste. L’Assemblée découvre la démocratie participative : ne boudons pas notre plaisir.