"Après que l'expérience m'eut appris que toutes les choses qui arrivent fréquemment dans la vie commune sont vaines et futiles, comme je voyais que toutes celles qui me faisaient craindre et que je craignais n'avaient en elles rien de bon ni de mauvais, si ce n'est dans la mesure où mon cœur en était remué, j'ai décidé enfin de chercher s'il y avait quelque chose qui fût un bien vrai et pouvant se communiquer, et qui serait seul à affecter l'esprit, toutes les autres choses ayant été rejetées ; bien plus, s'il y avait quelque chose grâce à la découverte et l'acquisition duquel je jouirais d'une joie continue et suprême pour l'éternité." -4ème de couverture- Traité de la réforme de l'entendement , de Baruch Spinoza Traité de la réforme de l'entendement , de Baruch Spinoza
La revue des ressources : Traité de la Réforme de l’entendement et de la meilleure voie à suivre pour parvenir à la connaissance vraie des choses La revue des ressources : Traité de la Réforme de l’entendement et de la meilleure voie à suivre pour parvenir à la connaissance vraie des choses Ce « Traité de la Réforme de l’Entendement » que nous te donnons ici, lecteur bienveillant, dans son état d’inachèvement, a été composé il y a bien des années, par l’auteur. Il eut toujours dans l’esprit de le terminer ; d’autres soins l’en ont empêché, et la mort finit par l’enlever avant qu’il eût pu, comme il l’eût désiré, mener son oeuvre jusqu’au bout. Comme elle contient toutefois un grand nombre de choses remarquables et utiles, qui seront, nous n’en saurions douter, d’un grand prix pour le poursuivant sincère de la vérité, nous n’avons pas voulu que tu en fusses privé ; d’autre part, pour te faire paraître plus aisément pardonnables les obscurités, la rudesse et les imperfections qui s’y rencontrent çà et là, nous avons tenu à te prévenir et avons rédigé à cet effet le présent avertissement. Adieu.
50. Incipiamus itaque a prima parte methodi, quae est, uti diximus, distinguere et separare ideam veram a ceteris perceptionibus, et cohibere mentem, ne falsas, fictas et dubias cum veris confundat. Quod utcumque fuse hic explicare animus est, ut lectores detineam in cogitatione rei adeo necessariae, et etiam quia multi sunt, qui vel de veris dubitant ex eo, quod non attenderunt ad distinctionem, quae est inter veram perceptionem et alias omnes ; adeo ut sint veluti homines, qui cum vigilarent, non dubitabant se vigilare ; sed postquam semel in somniis, ut saepe fit, putarunt se certo vigilare, quod postea falsum esse reperiebant, etiam de suis vigiliis dubitarunt ; quod contingit, quia nunquam distinxerunt inter somnum et vigiliam. Traité de la réforme de l’entendement (bilingue) Traité de la réforme de l’entendement (bilingue)
Avertissement au lecteur Ce Traité de la Réforme de l’Entendement que nous te donnons ici, lecteur bienveillant, dans son état d’inachèvement, a été composé il y a bien des années, par l’auteur. Il eut toujours dans l’esprit de le terminer ; d’autres soins l’en ont empêché, et la mort finit par l’enlever avant qu’il eût pu, comme il l’eût désiré, mener son oeuvre jusqu’au bout. Hyper-Spinoza - Traité de la réforme de l’entendement (et plan) Hyper-Spinoza - Traité de la réforme de l’entendement (et plan)
Bibliotheca Philosophica - Baruch de Spinoza, Tractatus de intellectus emendatione
CERPHI C.H.S.P.M. - 2009-2010 : LA CITÉ DU DÉSIR - Affects et politique chez Spinoza 5 mai, 16h : Alain Billecoq : « Actualité de la pensée politique de Spinoza » Les séances ont lieu le mercredi de 16h à 18h, à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, en salle Cavaillès, escalier C, 1er étage droite, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris Au lycée Henri IV (23 rue Clovis, Paris 5ème) — Salle N34 - de 19 h à 21 h affirmation affirmation
ensmédia - Histoire de la philosophie