background preloader

Mes critiques

Facebook Twitter

Entretien avec Romain Verger - Un dernier livre avant la fin du monde. Un Dernier Livre : Bonjour Romain, et merci d’avoir accepté notre invitation.

Entretien avec Romain Verger - Un dernier livre avant la fin du monde

Vous êtes l’auteur de nombreux poèmes et de plusieurs romans, dont Zones sensibles, Grande ourse et Forêts noires (Quidam éditeur), ou encore Fissions (Le Vampire Actif éditions). Ravive est votre dernier livre, il s’agit d’un recueil de nouvelles publié par les éditions de l’Ogre. Peut-être pourriez-vous commencer par nous parler de sa genèse ? TOP 5 2016 # Lou - Un dernier livre avant la fin du monde. Voici donc mon Top 5 2016 !

TOP 5 2016 # Lou - Un dernier livre avant la fin du monde

Cinq parmi tous les livres parus, dévorés et adorés cette année, cinq lectures qui interrogent la langue, qui modifient le regard et la perception, qui chacune à leur façon sont un bouleversement du réel, une inflexion. Cinq, plus un. Le Bal des ardents, de Fabien Clouette. La rumeur de la mort du roi, l’avancée de ses troupes vers le Port et un carnaval, un couronnement factice de rois successifs dans la poix, les plumes, le crin et le rythme des tambours, une révolution, le chant des orages sans bruit, un boomerang lancé, relancé, comme la question qui se pose à tous : partir ou rester, désir d’un ailleurs calme, volonté de rester pour assister à l’événement historique en train de s’écrire.

Marx et la poupée — Maryam Madjidi - Un dernier livre avant la fin du monde. « Ainsi, dans la tête de la petite fille, s’est tu le persan. » Il était une fois une petite fille qui donna ses poupées aux enfants du quartier pour apprendre « le détachement matériel et l’abandon de la propriété » communistes, et des parents qui cachaient des tracts politiques dans sa grenouillère.

Marx et la poupée — Maryam Madjidi - Un dernier livre avant la fin du monde

Il était une fois un arbre, au pied duquel furent enterrés les rêves de la mère, les jouets de la petite fille, les livres interdits du père et les 32 lettres d’un alphabet. Il était une fois trois naissances et une histoire de racines, d’exil, d’assimilation et de retrouvailles. Maryam Madjidi est une conteuse brillante qui se confronte à l’exercice difficile de ne pas chercher simplement à épater, faire rire ou pleurer, mais de « déterrer les morts en écrivant », raconter avec « fierté » et une « douleur refoulée », les fantômes, les cauchemars, les dessins, les mains du père, les carnets noirs de la mère. Norwood, le premier road trip drolatique de Charles Portis. - Un dernier livre avant la fin du monde. « — T’as déjà entendu Lefty Frizzell chanter I Love You a Thousand Ways ?

Norwood, le premier road trip drolatique de Charles Portis. - Un dernier livre avant la fin du monde

— Non, j’ai même pas entendu parler de Lefty Frizzell. — Je ne pense pas que je puisse te le décrire alors. — T’as une cicatrice là derrière le cou. C’est horrible. Hors du charnier natal — Claro - Un dernier livre avant la fin du monde. « Du scribe, j’ai l’échine docile et l’œil stupide, mon tempérament m’invite à confondre la suie déposée sur la vitre avec l’espèce de nuit qui s’agite au-dehors.

Hors du charnier natal — Claro - Un dernier livre avant la fin du monde

Toute proie a son ombre, dit-on — autant mêler l’une et l’autre. »« Donc, croyez-moi, ne me croyez pas, peu importe, puisque toute vie racontée n’est qu’un violent processus de défiguration. » Larves et imagos, oiseaux marins estropiés, éponges et coraux, fleurs jaillies du fumier… Hors du charnier natal est porté par une langue « scaphandre et lance-flammes » toujours puissante, imagée, incisive, qui perce et fouit les chairs et les phrases ; une écriture corporelle, qui donne corps, qui est un corps, un grand corps plein de tripes, d’articulations, de tendons, de nerfs avec lequel « en découd » un Claro pyromane, provocateur, irrévérencieux, gouailleur. — « On voit le sang gicler, on entend claquer les tendons du cou, crisser les os de la colonne, mais sans jamais voir le sourire du monarque ».

Hors du charnier natal, Claro. Charles Yu — Guide de survie pour le voyageur du temps amateur - « Quand ça arrive, voilà ce qui arrive : je me tire dessus.

Charles Yu — Guide de survie pour le voyageur du temps amateur -

Enfin, c’est-à-dire, pas sur moi à proprement parler. Sur mon futur moi. Il sort d’une machine à voyager dans le temps et se présente comme Charles Yu. Qu’est-ce que vous vouliez que je fasse ? Je le tue. Moujik moujik, suivi de Notown (Un dernier livre avant la fin du monde) « Le ciel est rouge derrière lui.

moujik moujik, suivi de Notown (Un dernier livre avant la fin du monde)

Il ouvre une thermos. Il se verse un café (ses mains tremblent un peu).