background preloader

TPE sport

Facebook Twitter

Diététique sport. Diététique Sportive : Conseils et actualités en nutrition du sport. Nutrition sportive Pour une efficacite maximale en sport. En nutrition sportive les compléments alimentaires ne sont pas indispensables pour les sportifs de haut niveau comme pour les sportifs de niveau modeste mais s'entrainant régulièrement dans le but de se maintenir en forme.

Nutrition sportive Pour une efficacite maximale en sport

Une alimentation variée assure l'apport complet des nutriments utiles à une bonne condition physique. Le problème peut éventuellement venir de la qualité de notre alimentation souvent appauvrie. Les fameuses calories vides des produits raffinés remplacent les produits naturels et riches nutritionnellement. Les fruits et légumes de saison locaux et cultivés selon les norme de l'agriculture biologique sont, pour cela, hautement préférables aux produits transformés de l'industrie agro-alimentaire. Prise de protéines en nutrition du sport. Nombreux sont les sportifs qui exposent cette demande au médecin, faisons le point sur un débat souvent polémique; je vais livrer le sens de ma réflexion, non pas sur des arguments scientifiques mais sur des arguments de terrain ….

prise de protéines en nutrition du sport

Je vais développer quelques raisonnements, sans langue de bois… Bien évidemment on peut comprendre un jeune sportif qui souhaite « sculpter » son corps : le regard des autres, le miroir, et la croyance que le gain de masse musculaire va apporter de la performance ; ce d’autant plus si ce jeune sportif constate que ses « idoles » ont pour certains largement amplifié leurs masses musculaires, parfois en peu de temps… je ne cite pas les sports concernés … je ne souhaite pas que ce site se situe dans un espace polémique, mais il faut tout de même exposer certains faits connus de tous et déja repris par de nombreuses sources d’informations.

5 raisons de ne PAS prendre de suppléments protéinés. Les protéines sont essentielles pour tous.

5 raisons de ne PAS prendre de suppléments protéinés

Les sportifs doivent absolument en consommer une quantité suffisante. Questions. Sport et mental - Bienfaits psychologiques du sport. Script 2. Courbatures musculaires. Les courbatures musculaires correspondent à des impressions de rigidité musculaire à la fin d'un effort important et long comme un marathon ou une séance dure de musculation.

Courbatures musculaires

Une courbature fait mal mais la sensation n'a rien à voir avec la douleur insupportable de la crampe. Le sportif courbaturé n'est pas immobilisé et impotent, il ne ressent pas intensément la douleur mais il doit tout de même prendre certaines précautions pour éviter toute complication. Des remèdes simples existent pour soulager les courbatures. Causes et explications Les courbatures peuvent apparaitre immédiatement après l'effort ou quelques heures après pour atteindre leur maximum quelques fois le lendemain des épreuves. Les courbatures sont importantes pendant 2 à 3 jours et leur effet s'estompe en une bonne semaine. Des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguinsDes micro-traumatismes entraînant une lésion des cellules musculaires. Déshydratation en sport. Une déshydratation en sport est souvent révélée par des accidents ou des douleurs musculaires tels que les tendinites notamment au tendon d'Achille durant la course à pied.

Déshydratation en sport

Bien gérer sa consommation d'eau fait partie de la préparation physique pour éviter blessures, crampes et baisse des performances; il suffit de 2% de manque d'eau dans l'organisme pour voir ses capacités diminuer de 20 %! Boire oui, mais quand ? La sensation de soif est déclenchée par des récepteurs cérébraux activés par des modifications de concentration sanguine. Lorsque le signal retentit, il est déjà un peu tard. C'est pourquoi, il faut boire le plus tôt possible, c'est-à-dire avant et pendant l'effort même si on n'en ressent pas le besoin. Il est donc indispensable de boire plus qu'il ne paraît nécessaire pour ne pas prendre le départ avec un déficit en eau. Boire oui, mais quelle boisson ? Il ne suffit pas de boire, il faut que la boisson agisse vite et bien. Volume Osmolarité Composition Température. Endorphine - Hormone du plaisir sportif. Les endorphines, ou endomorphines, sont libérées par le cerveau, et plus précisément par l'hypothalamus et l'hypophyse dans les situations de stress, qu'il soit psychologique ou physique, mais de façon plus significative pendant et après la pratique du sport, notamment de la course à pied.

Endorphine - Hormone du plaisir sportif

C'est un médicament anti-stress naturel à utiliser sans modération. Cette morphine endogène (produite par l'organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l'organisme et le sang et produit des effets bénéfiques contre angoisse, anxiété et dépression. Traumatologie (Cours) STAPS. Hanche Arthrose de hanche (ou coxarthrose) a pour origine l'usure des surfaces articulaires entraînant l’enraidissement de l’articulation car l'os, sous le cartilage atteint, se remodèle.

Traumatologie (Cours) STAPS

Sur le plan des symptômes, les douleurs et la gêne se manifestent le plus souvent après un effort ou en fin de journée, elle peut être confondue avec une sciatique. Le traitement de la coxarthrose débute toujours par un traitement préventif lorsque l’usure du cartilage est identifiée, mais la mise en place d’une prothèse totale de hanche est la seule solution quand les traitements médicamenteux symptomatiques deviennent insuffisants. Prothèse orthopédique de hanche : dans le cas de la prothèse interne de hanche, elle a pour but de remplacer l'articulation coxo-fémorale détruite en partie ou en totalité pour en recréer la mobilité. Il y a prothèse totale si les deux surfaces articulaires sont remplacées.

Facteurs de risque : surpoids, fracture, pratique sportive (sauts, courses) Genou Ménisques Cheville. Sport d'endurance, nouveau facteur de risque pour la fibrillation ... Rythme cardiaque de repos et longévité. Compétition : La vraie toxicomanie. Depuis près de 25 ans,Jean-Marie Brohm, ex-professeur d'éducation physique et sportive, aujourd'hui professeur de sociologie à l'université Paul-Valéry de Montpellier, mène une réflexion de fond sur la nature du sport de compétition et le statut du corps dans nos sociétés.

Compétition : La vraie toxicomanie

Au fil des ans, une théorie critique radicale empruntant notamment à l'histoire, l'anthropologie, la sociologie s'est élaborée au travers de la revue "Quel corps" et de nombreux ouvrages (1). Contrairement à ceux qui voient dans les "affaires" qui secouent le monde sportif actuellement l'expression de pratiques (le dopage) contraires aux règles d'une activité humaine fondamentalement inoffensive (le sport), Jean-Marie Brohm y trouve la confirmation du caractère fondamentalement mortifère du sport de compétiton et met en évidnce, pour Swaps, les liens solidaires qui unissent en une totalité indivisible, sport dopage et toxicomanie.

Bienfaits de l'activité physique sur la santé. Les bienfaits de l'activité physique sur la santé Influence de l'activité physique sur: La pratique régulière d’une activité physique paraît avoir des effets très positifs dans la prévention et sur l’évolution d’un certain nombre de maladies.

Bienfaits de l'activité physique sur la santé

Les études réalisées démontrent un effet de l’activité physique sur les maladies cardio-vasculaires, le diabète, la lutte contre l’ostéoporose et les atteintes du système ostéo-articulaire, ainsi que sur le risque d’apparition de certains cancers. D’une façon plus générale, chez l’adulte normal, l’exercice diminue l’anxiété et l’instabilité émotionnelle, l’humeur et la résistance au stress des sujets en bonne condition physique étant améliorées par rapport à celle des sujets sédentaires. Les personnes âgées peuvent aussi grandement profiter de la mise en œuvre de programmes de réhabilitation physique, seuls capables de rompre le cercle vicieux qui s’instaure à partir d’un certain âge, entre sédentarité et aggravation du handicap. Calcul du BMI. Faire du sport : comment notre corps réagit organe par organe. SPORT - Que vous fassiez du sport pour perdre du poids, pour vous remettre en forme, ou – va-t-on oser le dire ?

Faire du sport : comment notre corps réagit organe par organe

– juste pour le plaisir, cette pratique vous change. Il y a le visage rouge et la sueur, le cœur qui bat la chamade et les poumons qui pompent, votre vigilance et votre humeur qui s'améliorent, cet empressement qui n’existait pas auparavant de ne parler que de grand écart, de tours de piste, et de record personnel. Mais si nous savons tous que rester physiquement actif est essentiel pour avoir une vie longue, saine et productive, nous ne savons pas exactement ce qui se passe dans notre corps. Lire aussi:» 8 bienfaits étonnants du sport» BLOG De l'exercice physique, oui, mais pas trop quand-même! Entrainement intensif, parfois efficace, souvent risqué ! L'entraînement sportif intensif n'est pas toujours le meilleur ami de la santé. Athlètes de haut niveau ou joggers du dimanche, les sportifs s'exposent à de nombreux risques, parfois mortels.

Pour s'en prémunir et lutter simplement contre la sédentarité, il suffit de pratiquer sans forcer en étant attentif au moindre signal fourni par son corps, douleur, gène ou toute autre réaction anormale. Claquage, élongation, hernie discale, entorse, usure des articulations, tous ces ennuis de santé sont bien connus des sportifs. Fréquence cardiaque à l'effort et risque de mort subite. La mort subite est souvent la première et malheureusement la dernière manifestation de problèmes cardiaques insoupçonnés. Le facteur de risque le plus fortement associé à la survenue de mort subite est la faible différence entre le niveau de fréquence cardiaque maximale et le niveau de fréquence cardiaque de repos.

Fréquence cardiaque à l'effort: facteur de risque de mort subite Source: INSERM. Diabète et sport Conséquences de la pratique sportive. Diabète et sport: Il est maintenant pratiquement certain que le sport peut retarder et même empêcher l'apparition de certains diabètes de type II Définition Le diabète sucré est une affection caractérisée par l'augmentation du taux de sucre dans le sang (i.e. la glycémie) lié à un mauvais fonctionnement de l'insuline ou à une absence d'insuline.