background preloader

Sérendipité

Facebook Twitter

Vous avez dit « Sérendipité » ? Biblionet - De la sérendipité, par Christophe Jacquemin. 05 septembrei 2009 Présentation et commentaires par Christophe Jacquemin De la sérendipité dans la science, la technique, l'art et le droit "Connaissez-vous la sérendipité ?

Biblionet - De la sérendipité, par Christophe Jacquemin

Ce mot n'existe pas en France, mais savez-vous qu'il existe dans les dictionnaires anglais (serenditpity) depuis plus d'un siècle ? Je me suis battu pour qu'il existe au Pays-Bas et on le trouve désormais sous la dénomination "serendipiteit" dans le dictionnaire hollandais... J'aimerais qu'il figura dans le dictionnaire français, "sérendipité", et je proposerais en prime "sérendipiteux" pour traduire "serendipitous" et "sérendipitiste"(1) pour qualifier la personne douée de sérendipité. " ... Je me souviens encore très bien de cette après-midi-là, qui n'avait ressemblé à aucune autre.

Avant de parler plus précisément du livre, rappelons tout d'abord ce qu'est la sérendipité... Un mot dont l'origine a été forgée il y a 255 ans La sérendipité est l'art de découvrir, inventer et créer ce à quoi on ne s'attend pas. 2. 3. Recherche d’emploi : Sérendipité ou Aider la chance. La sérendipité. Complicated Commons. Il y a les biens communs.

Complicated Commons

Il y a "l'utopie pragmatique". Il y a les biens communs informationnels. Il y a la lutte contre les enclosures informationnelles. Il y a ce billet de Xavier Delaporte, l'idée que l'idée de Montebourg d'interdire Google n'est pas si absurde que cela. Qu'il y aurait un monde d'après. Et puis il y a cette réalité obsédante qui fait que l'essentiel des communs informationnels même explicitement déclarés comme tels (par le biais de licences creative commons par exemple) sont aujourd'hui hébergés et/ou accessibles, dans des plateformes principalement structurées autour d'enclosures.

Internet : média adroit. Il y a cette folie galopante d'une course à la propriété, à la mise à bas de l'appropriation en dépit même du bon sens : DRM partout, grignotage patient et systématique du domaine public établi, il y a le triangle des bermudes de la judiciarisation / criminalisation / pénalisation de la consultation et de l'accès. Négation du négoce de la négociation. Sérendipité : quand Pauline Simon révèle le potentiel poétique de Google. The power of serendipitous marketing. J’adore les présentations de ce genre !

The power of serendipitous marketing

Vivante, synthétique et particulièrement pointue dans les concepts proposés, elles sont une véritable source d’inspiration. Ici, Moz, spécialiste de l’Inbound Marketing, propose comme chaque vendredi, un atelier thématique exposé au tableau ! Quel meilleur sujet que le serendipitous marketing pour confirmer nos intuitions que tout n’est pas nécessairement mesurable en marketing ? Comment pourrait-on expliquer d’où provient ce fameux bouche-à-oreille, source principale de business pour toutes les entreprises (et pas uniquement pour le BtoB) ? Comment attribuer avec certitude un appel entrant, une visite sur votre site non provoquée par un emailing, ou une campagne de marketing direct ? La sérendipité dans vos actions marketing, signifie que vous allez consacrer des efforts, du temps, et sans doute, une part de votre créativité, en admettant que vous ne pourrez en aucun cas, en mesurer les résultats.

Like this: J'aime chargement… Les paradoxes de la sérendipité dans les organisations. Des machines pour chercher au hasard. Ingénieries de la sérendipité. Cela ressemble à de la sérendipité, ça à la goût de la sérendipité ... mais ce n'est pas nécessairement de la sérendipité.

Ingénieries de la sérendipité.

Historiquement, c'est Google qui fut le premier moteur de recherche à instrumentaliser un processus de fortuité, via le bouton "Feeling Lucky" (lequel n'a d'ailleurs rien à voir avec une quelconque sérendipité littérale, puisque ledit bouton se contente de vous amener sur le premier résultat renvoyé par le moteur de recherche). Comme nous l'expliquions en détail dans ce remarquable article co-écrit avec mes excellents collègues (:-), ce bouton est avant tout un argument marketing et un élément fondateur de la sémiotique Googléenne. A propos de la sérendipité.

Par Rémi Sussan le 16/07/09 | 16 commentaires | 15,435 lectures | Impression Il était une fois, nous dit un – soi disant ?

A propos de la sérendipité

– conte persan, trois princes du royaume de Serendip qui, alors qu’ils étaient en voyage, découvrirent des traces du passage d’un chameau.. “L’aîné observa que l’herbe à gauche de la trace était broutée, mais que l’herbe de l’autre côté ne l’était pas. Il en conclut que le chameau ne voyait pas de l’oeil droit. Le cadet remarqua sur le bord gauche du chemin des morceaux d’herbes mâchées de la taille d’une dent de chameau. La sérendipité est-elle un mythe. La lecture de la semaine, il s’agit d’un article paru le 27 novembre dernier dans TechCrunch, sous la plume de Henry Nothaft, qui est le co-fondateur d’une entreprise qui développe un assistant personnel virtuel pour les contenus Web.

La sérendipité est-elle un mythe

Ce papier s’intitule “Le mythe de la sérendipité”. Selon l’auteur, un des concepts les plus intéressants ayant émergé ces derniers temps dans les médias et les nouvelles technologies est celui de sérendipité. Voici comment il définit le terme de sérendipité : “le fait de montrer aux gens ce qu’ils n’étaient pas conscients de chercher”. Alliage. P. 74-84 1Le mot « sérendipité » est la traduction du néologisme serendipity, forgé en 1754 par l’écrivain anglais Horace Walpole à partir d’un conte persan (Voyages et aventures des trois princes de Serendip).

Alliage

L’interprétation du sens donné à ce mot par Walpole reste problématique. En définissant la sérendipité comme la faculté de « découvrir, par hasard et sagacité, des choses que l’on ne cherchait pas »,1 2 Walpole introduisait une ambiguïté qui n’a cessé jusqu’à aujourd’hui de faire débat et dont les usages contemporains du mot portent la trace. Image 1 Horace Walpole (1717-1797) 3Fils du premier Premier ministre anglais, épistolier talentueux et esthète, grand collectionneur d’œuvres d’art et d’antiquités médiévales, Horace Walpole était également un romancier critique de la philosophie rationaliste des Lumières et du scientisme de son temps.

Image 2: Frontispiece. Sérendipité. Lu dans Livres hebdo, n° 849, 21 janvier 2011 A Rennes, des lecteurs regrettent leur bibliothèque.

Sérendipité

Sérendipité, suite… Fluidité, Sérendipité et Webdesign. Serendipity - Sérendipité. Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles. 1er février 2005 par par Pek van Andel m.v.van.andel@med.rug.nl Texte traduit et adapté du hollandais par Danièle Bourcier, directeur de recherche au CNRS bourcier@msh-paris.fr Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles Ex chercheur et expérimentateur à l'université de Groningue, Pek van Andel possède la plus grande collection mondiale de sérendipités et est considéré aux Pays-Bas comme "sérendipitologue".

Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles

La sérendipité : Quel rôle joue le hasard dans la science ? - Sciences. Sérendipité. Sérendipité, mot de l'année. Le concept de l’année qui fait bonne fortune dans les sciences humaines est un mot impossible à mémoriser. « Sérendipité » ne figure même pas dans les dictionnaires français.

Sérendipité, mot de l'année

Issu de serendipity, il signifie « don de faire des trouvailles ». Le terme, forgé par le collectionneur Horace Walpole en 1754, faisait partie du jargon des bibliomanes anglais. Il a migré petit à petit comme concept vers les sciences et la technique, le droit et la politique mais aussi l’art et, tel monsieur Jourdain qui « sérendipite » sans le savoir, la vie quotidienne. Inconnu en France, ce concept a été analysé par le sociologue Robert Merton (1958). C’est la version réactualisée du « quand on ne cherche pas, on trouve ».