background preloader

Projet

Facebook Twitter

Veille commerciale. Ecrit par B.Bathelot, mis à jour le .

Veille commerciale

Glossaires : Distribution / Marché La veille commerciale est une notion complexe à définir et pour laquelle il n’existe probablement pas de définition incontestable et faisant l’unanimité. La veille commerciale est souvent entendue dans un sens très large et désigne alors l’activité de surveillance et d’analyse d’un marché pris dans son ensemble (offre, demande, distribution,etc..). Dans ce cas, l’utilisation du terme de veille mercatique ou marketing peut sembler plus pertinente.

Stress : comment gérer une surcharge de travail ? Code du travail - Article L1251-6. Code du travail - Article L1251-18. Code du travail - Article L1251-1. Syndrome d'épuisement professionnel -La reconnaissance des pathologies psychiques comme maladies professionnelles est améliorée. Depuis le 10 juin 2016, les pathologies psychiques peuvent être plus facilement reconnues comme des maladies professionnelles.

Syndrome d'épuisement professionnel -La reconnaissance des pathologies psychiques comme maladies professionnelles est améliorée

Toutes les affections psychiques sont concernées et notamment le syndrome d'épuisement professionnel, communément appelé « burn-out ». Syndrome d'épuisement professionnel -La reconnaissance des pathologies psychiques comme maladies professionnelles est améliorée. Maladie, accident du travail ou invalidité dans le secteur privé. Votre abonnement a bien été pris en compte.

Maladie, accident du travail ou invalidité dans le secteur privé

Vous serez alerté(e) par courriel dès que la page « Maladie, accident du travail ou invalidité dans le secteur privé » sera mise à jour significativement. Vous pouvez à tout moment supprimer votre abonnement dans votre espace personnel. Votre abonnement n’a pas pu être pris en compte. Vous devez vous connecter à votre espace personnel afin de vous abonner à la mise à jour de cette page. Pour vous abonner et recevoir les mises à jour des pages service-public.fr, vous devez être connecté(e) à votre espace personnel. Pour vous abonner aux mises à jour des pages service-public.fr, vous devez activer votre espace personnel. Le lien vers cette page a été envoyé avec succès aux destinataires. Loi du 9 avril 1898. Loi sur l'indemnisation des accidents du travail. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi sur l'indemnisation des accidents du travail

La loi du 9 avril 1898 est un texte juridique français qui crée un régime spécial d'indemnisation des victimes d'accidents du travail. Cette loi prend d'abord les conséquences de l'arrêt Teffaine de 1896[1] qui avait décidé que l'article 1384, al. 1er [archive] du Code civil français pouvait s'y appliquer, créant un lourd régime de responsabilité civile que les jurisprudences antérieures n'avaient approché[2]. La loi du 9 avril 1898 crée alors un régime spécial de responsabilité, en marge des principes définis par le Code civil. Le salarié victime d'un accident du travail peut alors demander une réparation, sans avoir à prouver la faute de son employeur. Le contrat de travail temporaire - Types de contrats. A SAVOIR Dans un souci de sécurisation des parcours professionnels des intérimaires, un contrat de travail à durée indéterminée (CDI) peut être conclu entre un salarié temporaire et son employeur, l’entreprise de travail temporaire, pour la réalisation de missions successives.

Le contrat de travail temporaire - Types de contrats

Le CDI ainsi conclu comporte des périodes d’exécution des missions et peut comporter des périodes sans exécution de missions appelées « périodes d’intermission ». Chaque mission donne lieu à la conclusion d’un contrat de mise à disposition entre l’entreprise de travail temporaire et le client utilisateur, dit « entreprise utilisatrice » et à l’établissement, par l’entreprise de travail temporaire, d’une lettre de mission. L’ article 56 de la loi du 17 août 2015 citée en référence présente le détail des règles applicables à ce « CDI intérimaire » : droit à une garantie minimale mensuelle de rémunération, contenu du contrat, etc.

Qu’est-ce qu’une mission ? Traçabilité des produits : guide de la traçabilité des produits. Prévoir et planifier vos ventes. Prévoir vos ventes avec exactitude et élaborer un plan de ventes peut vous aider à éviter les problèmes de trésorerie imprévus et à gérer vos besoins en matière de production, de personnel et de financement de façon plus efficace.

Prévoir et planifier vos ventes

ERP. Grâce aux solutions ERP, les services fonctionnant de façon individuelle comme la finance, les ressources humaines, la fabrication et les entrepôts n'ont plus besoin de systèmes informatiques autonomes.

ERP

Ceux-ci peuvent être remplacés par un seul logiciel unifié composé de plusieurs modules fonctionnant de la même manière que les systèmes autonomes. Ainsi, les différents services d'une entreprise peuvent continuer à utiliser leurs propres logiciels tout en étant liés entre eux et en partageant les informations en temps réel. Comment gérer la surcharge de travail chronique ? Tout est dans le qualificatif « chronique ».

Comment gérer la surcharge de travail chronique ?

Les périodes de surcroît d’activité ponctuelles sont normales. Elles font partie du cycle des entreprises et des institutions. Lorsque la surcharge de travail devient chronique, les outils classiques de la gestion du temps ne suffisent plus. Certes, hiérarchiser nos priorités et optimiser notre organisation nous permet de faire face et d’abattre une quantité considérable de travail. Mais tout cela ne règle pas le problème de fond si nous travaillons à un rythme élevé tout au long de l’année. Pour un traitement en profondeur de notre surcharge de travail, nous devons d’abord prendre conscience de ce qui se joue pour nous et faire nos choix en pleine conscience.

Trois approches complémentaires vont nous permettre d’y voir plus clair. "Comment lutter contre la surcharge au travail?" Le travail est une occupation mais c'est aussi une charge que l'on porte sur les épaules.

"Comment lutter contre la surcharge au travail?"

Plus ou moins lourd suivant les moments, les entreprises, les métiers et les individus, le travail est une charge car il engage la responsabilité. La personne en charge d'une activité doit s'assurer et garantir qu'elle pourra être menée à bien, comme le coursier est chargé de délivrer le colis à son destinataire dans les plus brefs délais.

Cette responsabilité "repose" sur lui, pèse sur lui, parfois l'écrase. La charge pèse à la fois sur la personne, l'équipe et l'entreprise. En période de forte activité, elle augmente car il faut mettre les bouchées doubles pour exécuter le plan de charges. Il y a surcharge quand le "colis" de la responsabilité est trop lourd pour le porteur, qui ne se sent plus de le livrer à son terme. Pour certaines personnes, le travail peut s'apparenter à cette marche forcée des commandos. Surcharge de travail : que faire? La surcharge de travail pourrait bien être la prochaine « bombe à retardement » des risques psycho-sociaux[1].

Surcharge de travail : que faire?

Tout le monde est concerné : les salariés du secteur privé, du public, les universitaires comme les médecins, les mères de famille actives qui cumulent un emploi et la gestion de la famille. Même les retraités se plaignent aujourd’hui – avec une certaine malice – d’avoir « un agenda de ministre ». Comment faire face à l’avalanche des tâches, des sollicitations multiples et des dossiers qui s’empilent ? Il faut « mieux s’organiser » disent les uns. Il faut résister individuellement ou collectivement, disent les autres. Gestion des ressources humaines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La gestion des ressources humaines (GRH) — anciennement la gestion du personnel — est l'ensemble des pratiques mises en œuvre pour administrer, mobiliser et développer les ressources humaines impliquées dans l'activité d'une organisation.

Ces ressources humaines sont l'ensemble des collaborateurs de tous statuts (ouvriers, employés, cadres) appartenant à l'organisation mais aussi – et de plus en plus – liés à elle par des rapports de sujétion (ainsi, les collaborateurs des sous-traitants sont considérés comme faisant partie de fait du périmètre des ressources humaines de l'entreprise)[1]. Dans un premier temps cette fonction est entendue dans une perspective opérationnelle. Flux poussé ou Flux tiré ? That is the question ! Afin d’introduire la publication de la semaine prochaine, je vous propose aujourd’hui de nous attarder sur la différence entre la gestion en flux poussé et la gestion en flux tiré (Push system / Pull system). Nous allons voir ensemble ce qu’est chaque « technique », ses caractéristiques, sa mise en oeuvre et ses avantages. Vous trouverez tout au long de l’article des termes anglo-saxons utilisés en Supply Chain – je ferais de mon mieux pour vous les expliquer.

Chaque organisation, que ce soit en flux poussé ou en flux tiré, répond à une problématique précise de l’entreprise. Le flux poussé consiste à produire un bien avant qu’un besoin particulier n’est été formulé par un client. Cela signifie donc que l’entreprise va engager de l’argent (achat de matières premières, paiement des salariés, utilisation des moyens de production…) sans être réellement sure à 100% qu’elle pourra vendre le fruit de sa production (et donc par conséquent être payé). 2°) Le système en flux tiré (Pull System). La gestion de stock à flux tendu. L’approvisionnement et la gestion de stock représentent un défi majeur pour tous les gestionnaires. En effet, une rupture de stock cause souvent la perte d’un ou plusieurs clients et le sur-stockage engendre un coût d’entreposage très important et qui peut même causer la détérioration de la marchandise.

De ce fait, il faut savoir décider des quantités économiques à commander à l’aide bien sûr de formules ainsi que de modèles les plus appropriés, tel que le modèle de Wilson, mais aussi à l’aide d’une estimation des fluctuations du marché et de la saisonnalité de la demande. Il est toujours recommandé de garder un seuil de sécurité dans le stock, car il vaut mieux perdre en termes de coût d’approvisionnement que d’envoyer un client tout droit vers la concurrence et de le perdre définitivement. Code du travail.