background preloader

Gauche ?

Facebook Twitter

Le socialisme peut-il renaître ? Demandez- vous plutôt : le soci. Les Français doutent du clivage droite-gauche. Danielle Scott - Flickr - CC C’est un sondage passionnant que le Cevipof a fait réaliser par la Sofres.

Les Français doutent du clivage droite-gauche

Il mesure l’opinion des Français à l’égard des institutions politiques et économiques. Il recèle de nombreuses pépites qui montrent que les ingrédients pour un big bang politique semblent se rassembler. En effet, si 69% des Français font confiance à leur conseil municipal et 65% à leur conseil général ou régional, 55% ne font pas confiance à l’Union Européenne, 64% à l’Assemblée Nationale, 65% à la présidence de la République et 68% au gouvernement. En clair, deux tiers des Français ne font plus confiance aux hommes politiques nationaux. De Gaulle l'inclassable Du même auteur Mais l’enseignement sans doute le plus intéressant de ce sondage est la démonstration éclatante de la démonétisation du clivage gauche-droite. 67% des Français ne font confiance ni à la gauche, ni à la droite pour gouverner le pays.

Retrouvez les articles de Laurent Pinsolle sur son blog. La crise a marqué le triomphe du chacun pour soi. Michel Schneider par Arnaud Février - Flammarion Du même auteur Quel diagnostic portez-vous sur la crise en cours ?

La crise a marqué le triomphe du chacun pour soi

C’est toujours un peu impudent ou imprudent pour un psychanalyste de se mêler d’un jugement sur les choses politiques ou les choses économiques. Après tout, pourquoi est-ce que les économistes ou les politiques n’auraient pas aussi des choses à dire sur la psychanalyse ? Peut-être…Donc les propositions que j’avance ne sont que des suppositions, et je ne prétends pas du tout détenir la vérité. Comment expliquez-vous que, « big mother » ait pu prendre le pouvoir et qu’on ait accepté cette infantilisation généralisée ? , ouvrage collectif dirigé par Antoine Mercier avec Alain Badiou, Miguel Benasayag, Rémi Brague, Dany-Robert Dufour, Alain Finkielkraut…, Paris, Éditions Hermann, 2010. La politique n'existe plus.

On a perdu sa trace depuis bien longtemps Vous vous inquiétez sans doute de lire de moins en moins d'articles politiques sur ce blog, c'est gentil de votre part, mais je vais vous expliquer : je suis blasé.

La politique n'existe plus

Je pense que la politique n'existe plus. Elle est morte bien avant Philippe Séguin, abandonnée par les politiciens eux-mêmes qui lui ont préféré la célébrité et l'argent. Pas un homme, pas une femme, à droite ou à gauche, qui ne fasse vibrer l'électorat. Tous arrivent avec le même schéma de pensée, en utilisant les mêmes ficelles et en commettant les mêmes erreurs. La politique n'existe plus, sujet déserté par les médias.Cherchez la rubrique "politique" de Google Actu (y en a pas). La politique n'existe plus depuis que la démocratie est devenue si moderne et perfectionnée qu'elle peut se permettre de s'asseoir sur les résultats des urnes. En France, y a pas que les gens: Les idées vieillissent aussi - Lundi 15 février 1 15 /02 /Fév 23:00 On dirait bien que les lignes ont tellement bougé que le français lambda ne s'y retrouve plus. Les lignes idéologiques bien sûr. J'en veux pour preuve la façon dont la droite a syphonné la gauche sociale libérale tout en glissant vers son extrême droite.

L'UMP, en fait c'est quoi? Un ramassis de notables obsédés par la préservation de leur pouvoir, de leur mandat, de leur influence. Le coeur des français est devenu vieux alors l'UMP a choisi de cibler son action sur les vieux. Les premiers étaient souvent pas mal fachos et un peu antisémites, les seconds non. Mais à gauche, il y a un marais où pataugent des indécis, des héritiers de Sartre, de Camus, de Mao, de Trotsky mais secrètement admirateurs de Sarkozy pour sa conquête du pouvoir, des intellectuels qui se verraient bien représentatifs d'une tendance critique mais bienveillantes au nom de la tolérance et du débat démocratique. Guillebaud : «C'est l'effondrement du néo-libéralisme»

Retraites: Hollande s'engage… à rien.