Articles

Facebook Twitter
Paris, le 15 janvier 2010 — Hier, la commission ITRE du Parlement a mené l'audition de la Commissaire désignée pour l'Agenda numérique, Mme Neelie Kroes. La Commissaire Kroes a abordé plusieurs sujets relatifs aux libertés dans l'environnement numérique, exprimant une opinion positive au sujet de l'amendement 1381 et du principe d'interopérabilité. Elle a également affiché son soutien à la neutralité du Net. « Il est très encourageant de voir qu'un grand nombre de députés européens ont posé des questions au sujet de la neutralité du Net. Les propos de la Commissaire Kroes condamnant les pratiques commerciales qui violeraient la neutralité du Net sont rassurants et représentent un vrai pas en avant. La Commissaire à la Concurrence sortante sait que ce principe fondateur d'Internet est essentiel pour l'innovation et pour la liberté d'expression dans la société de la connaissance. La Commissaire Kroes s'engage en faveur de la Neutralité du Net La Commissaire Kroes s'engage en faveur de la Neutralité du Net
Il y a quelques temps, je me suis demandé si le droit d’auteur ne rendait pas fou, face à la multiplication d’affaires traduisant un dérapage de la propriété intellectuelle. Le copyright dégénère de plus en plus souvent en copyfraud (revendication abusive de droit), avec les conséquences néfastes que l’on sait pour l’accès au domaine public, à la connaissance et à l’information. Pour essayer de mieux comprendre ce phénomène, je me suis replongé dans l’histoire du droit d’auteur, exercice toujours instructif pour prendre un peu de recul et redonner du sens lors des périodes tourmentées (je vous recommande à cet effet l’ouvrage de Françoise Chaudenson A qui appartient l’oeuvre d’art ?). Saint Finnian et le Necronomicon du Copyright « :: S.I.Lex :: Saint Finnian et le Necronomicon du Copyright « :: S.I.Lex ::
Benjamin Bayart : « On sera filtré, mais en plus on sera taxé » Benjamin Bayart : « On sera filtré, mais en plus on sera taxé » Le 30 mars dernier, le projet de loi Création et Internet revenait devant les députés. Projet contre lequel FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet (FAI) français, s'oppose publiquement. Ce même jour, l'association recevait de SFR, filiale de Vivendi, une lettre résiliant son contrat de collecte de trafic Internet. Puis le 31 mars, c'était au tour du fisc de les contacter.
Le 30 mars dernier, SFR, filiale de Vivendi, résiliait le contrat de collecte de FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet (FAI) français. Vengeance politique ou non (FDN s'est opposé publiquement à la loi Création et Internet), selon le président de l'association, Benjamin Bayart, cette affaire soulève surtout deux points : l'état du marché des télécoms ( lire partie 1 ) et la question fondamentale de la neutralité des réseaux . Quel est le lien entre votre affaire et la neutralité du net ? _ Vivendi est en train de purger Internet de ses derniers morceaux indépendants pour bien s’assurer que le Minitel 2.0 puisse s’imposer . Benjamin Bayart : « La neutralité du net, un pilier des libertés Benjamin Bayart : « La neutralité du net, un pilier des libertés
« Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel »- E « Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel »- E Héberger ses vidéos sur YouTube ou utiliser un compte Hotmail, est-ce encore Internet ? A l'origine, le net a la particularité d'être un réseau où rien n'est centralisé, où les données ne sont pas stockées dans un seul et même endroit. Or pour Benjamin Bayart, président de FDN (French Data Network) , le plus vieux fournisseur d'accès Internet français, cette structure est en danger. Selon lui, un ensemble de décisions politiques, économiques et techniques tendent à transformer, depuis quelques années, Internet en réseau finalement proche du Minitel. Parallèlement il dénonce les atteintes à la neutralité du net .
Début mai, la commissaire européenne Viviane Reding recommandait que l’Icann , l’organisation privée qui centralise au niveau mondial l’attribution des extensions de domaine (« .com », « .net »,), rompe tout lien avec le gouvernement américain. Hier, jeudi 18 juin, la Commission européenne a réaffirmé la nécessité d'internationaliser la gouvernance du net. Surtout, elle en a profiter pour rappeler les piliers fondateurs d'Internet : ouverture, neutralité et inter-opérabilité. Bruxelles : pour un Internet neutre et ouvert Bruxelles : pour un Internet neutre et ouvert
Internet : La guerre de la neutralité Internet : La guerre de la neutralité Dailymotion qui paierait pour avoir une bande passante plus rapide que celle de YouTube. Pour le moment, ce n'est pas possible, car, par une sorte de compromis, tous les acteurs d'Internet respectent ce qu'on appelle la neutralité des réseaux ( Net Neutrality ). Mais, ce concept est largement remis en cause, principalement par des opérateurs américains (Comcast, AT&T;, Verizon, et Time Warner) qui réclament la possibilité d'ouvrir des voies plus rapides, et payantes. Il y a quelques jours encore, dans une interview au magazine Royal Television Society’s Television , Neil Berkett, président de Virgin, déclarait son hostilité en traitant la Neutralité des réseaux de «tas de conneries» . Considéré comme crucial pour l'avenir d'Internet, le débat fait donc rage, depuis quelques années, aux Etats-Unis, mais reste peu évoqué en Europe.
High tech 18/01/2010 à 12h21 - mis à jour le 18/01/2010 à 15h12 | vues | réactions Geek et Haiti | montage lepost Si vous pensez que le logiciel libre est un moyen pour des informaticiens en mal de reconnaissance de se la jouer rebelle, et pour des ados de se la péter avec un Linux que personne ne comprend, voici deux éléments qui vont vous faire changer d'avis. En Haïti, le logiciel libre sauve des vies - AdrienS sur LePost. En Haïti, le logiciel libre sauve des vies - AdrienS sur LePost.
Bientôt des tarifs Internet réduits pour les plus démunis ?, Pol
Vendredi dernier, Benjamin Bayart était invité au journal du soir de Public Sénat pour venir s’exprimer sur la loi Loppsi (dont les débats commencent aujourd’hui à l’Assemblée nationale et que l’on peut suivre par exemple sur Numérama). Le récent et édifiant livre d’InLibroVeritas dont il est question dans l’interview est Confession d’un pédophile, l’impossible filtrage du web. Loaded: 0% Progress: 0% —> La vidéo au format webm Transcript de l’intervention de Benjamin Bayart Passage télé de Benjamin Bayart sur la Loppsi Passage télé de Benjamin Bayart sur la Loppsi