Apple

Facebook Twitter

L'iPad, un véritable concentré de DRM ? - Numerama. Alors que Steve Jobs présentait hier l'iPad, véritable "chaînon manquant" entre le smartphone et le PC Portable, la Free Software Foundation a profité de la keynote d'Apple pour organiser une petite manifestation devant la salle où se déroulait l'évènement, à San Francisco.

L'iPad, un véritable concentré de DRM ? - Numerama

John Sullivan, le responsable des opérations de l'ONG américaine, était notamment sur les lieux pour protester contre la politique d'Apple en matière de DRM. Malgré une mobilisation plutôt faible (six ou sept personnes, selon Nate Anderson d'Ars Technica), l'opération s'est manifestement bien déroulée, malgré la présence de nombreux aficionados de la firme californienne. Apple + iPad + Huxley = Orwellian nightmare. WATCHING STEVE JOBS unveil the Apple iPad, what came to mind was something that Neil Postman, the most influential media critic since Marshall McLuhan, once said.

Apple + iPad + Huxley = Orwellian nightmare

Our future possibilities, Postman thought, lay on a spectrum bounded by George Orwell at one end, and by Aldous Huxley at the other: Orwell because he believed that we would be destroyed by the things we fear; Huxley because he thought that we would be undone by the things we love. Open API. iPad et éducation sont des mots qui ne vont pas bien ensemble - Le site OpenSource.com étant soutenu par Red Hat qui soutient également le projet OLPC, il n’est guère étonnant de les voir réagir lorsque l’on se permet d’affirmer que l’iPad pourrait être meilleur que le petit ordinateur vert pour enfants pour lutter contre la fracture numérique.

iPad et éducation sont des mots qui ne vont pas bien ensemble -

Difficile de leur donner tort. Il faut dire que d’un côté on a un produit pensé pour les enfants (cf cet extrait vidéo de Télématin et l’interface pédagogiquement révolutionnaire Sugar) et de l’autre un énième produit Apple aussi beau dehors que totalement vérrouillé dedans[1] L’éducation et l’architecture de contrôle de l’iPad. Pour Steve Jobs, Flash est aussi ringard que les disquettes. 01net le 19/02/10 à 12h55 A ceux qui s'étonnaient encore de l'absence du format Flash en natif dans l'iPhone et l'iPad, Steve Jobs vient d'en donner la raison.

Pour Steve Jobs, Flash est aussi ringard que les disquettes

Lors d'une rencontre avec le staff du Wall Street Journal, il aurait déclaré, à propos du format d'Adobe : « Nous ne passons pas de temps sur une technologie dépassée. » L'entretien est rapporté par le site Valleywag. Why Apple’s New Ban Against Sexy Apps Is Scary. Last night, we reported on a new restriction that was being applied to Apple’s App Store: no more applications with “overtly sexual content”.

Why Apple’s New Ban Against Sexy Apps Is Scary

At this point, the exact nature of that ban is unclear. But it’s a policy shift that may alarm many developers — even those whose applications have nothing to do with sexy content. First, a little background: we’ve seen numerous reports about applications that have been pulled from the App Store for featuring sexual content, but there are still plenty of apps that have names like “Magic Boobs”. I reached out to Apple PR to ask if they’d enacted a sweeping policy change that could affect many applications, or if they were only removing a handful of applications with especially explicit content. Fuyez les films et série TV sur iTunes!

L'Éclaternet ou la fin de l'Internet tel que nous le connaissons. Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons aujourd’hui une traduction qui non seulement ne parle pas de logiciel libre mais qui en plus provient de CNN, et même pire que cela, de sa section Money !

L'Éclaternet ou la fin de l'Internet tel que nous le connaissons

Et pourtant il nous semble pointer du doigt une possible évolution d’Internet, celle de son éclatement sous la pression des smartphones et autres objets connectés tels ces nouvelles liseuses et tablettes dont on vante tant les futurs mérites. Haro sur l'AppStore. Réunis à Barcelone pour le Congrès mondial du mobile , près de 24 opérateurs ont annoncé la création d'une alliance dans le secteur des applications mobiles.

Haro sur l'AppStore

Le projet, intitulé Wholesale Applications Community , est clairement une offensive contre Apple, qui domine le marché des applications avec sa plateforme de téléchargement AppStore. Le but est donc ici de créer une base centralisée d'applications, «ouverte et transparente» et surtout non exclusive. A la longue liste des fournisseurs de services, dont on citera Orange, AT&T;, China Mobile et Vodafone (SFR), viennent s'ajouter les trois constructeurs LG, Samsung et Sony-Ericsson. Reste à mettre le projet sur pieds, en jonglant avec les différents systèmes d'exploitation. Outre cette déclaration, l'application mobile est cette année au centre de toutes les attentions: un hall entier, baptisé l' AppPlanet lui est également consacré.

Lire les réactions à cet article. « Nous avons toujours été sans scrupule lorsqu'il s'agit de vole. Rhoo, quel est ce mauvais garçon qui, non content de confesser ses larcins sans rougir, ose en plus s'en enorgueillir ?

« Nous avons toujours été sans scrupule lorsqu'il s'agit de vole

Ben c'est Steve Jobs. Oui, oui, le même type qui est à la tête d'Apple, vous savez, cette grande boîte d'informatique qui colle des procès à ses concurrents pour violation de brevets. Enfin, en l'occurrence, il s'agit d'une version beaucoup plus jeune de cette même personne. Exhumée par le site américain Gizmodo , cette phrase succulente est en effet extraite d'un reportage américain de 1996, Triumph of the Nerds .

C'est un joli pied de nez fait à Jobs, dont la dernière croisade vise le fabricant mobile HTC, notamment en charge du Nexus One, le smartphone estampillé Google. Pour les anglophones, voici l'extrait en question: Lire les réactions à cet article. Steve Jobs joue à clash-clash avec Google et Adobe. La règle d'or à respecter pour que vos saillies contre vos adversaires soient bien entendues, c'est de les distiller avec parcimonie.

Steve Jobs joue à clash-clash avec Google et Adobe

Pas Frédéric Lefebvre pour un sou, Steve Jobs a bien compris cette leçon. All Your Apps Are Belong to Apple: The iPhone Developer Program. iPad Battery Replacement? Forget That, You Get a New iPad for $9. Églantine et les ouinedoziens. Memory Matters. Be­ing a study of trade-offs in the de­sign of mo­bile de­vices, with a view to avoid­ing dystopias and pro­mot­ing cre­ativ­i­ty.

Memory Matters

The cur­rent tempest-in-a-teapot about back­ground apps (An­droids do, Ap­ples don’t) is in­struc­tive. Robert Love’s Why the iPad and iPhone don’t Sup­port Mul­ti­task­ing is use­ful in ex­plain­ing why this is ac­tu­al­ly hard: mem­o­ry star­va­tion. (Hav­ing said that, I’m quite sure that Ap­ple will come up with a so­lu­tion that’s com­pet­i­tive with Android’s, that’s prob­a­bly what they’re pre-announcing lat­er this week.)

It turns out that this is­sue makes a lot of oth­er things hard, too. For ex­am­ple, I’d love a touch in­ter­face on the two most com­plex apps in which I spend any time, name­ly my pho­to ed­i­tor (cur­rent­ly Adobe Light­room) and my IDE (cur­rent­ly Eclipse/An­droid). «La tablette Apple, c’est un peu le minitel 2.0» Marin Dacos, ingénieur de recherche au CNRS et directeur du Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo) (1) analyse la stratégie d’Apple. Que vous inspire la frénésie autour de l’iPad? Elle a un côté idolâtre et consumériste. Il existe dans notre société une attente forte et un suspense autour d’un objet définitif et sauveur qui résoudra tous les problèmes.

Cela rassure l’industrie qui a du mal à penser le multimodal. L’édition mise sur les liseuses, comme le Kindle, un objet dédié qui mime le livre lui-même. Pourquoi l’objet paraît-il prometteur? Cachez-moi ce sperme que je ne saurais voir dans l'iBookstore - Allez, rions un peu en attendant la suite : quand Apple censure, c'est toujours avec un sourcil froncé que les internautes observent la situation. Mais cette fois, n'y avait-il pas quelque chose de provocateur dans le roman d'Herman Melville ? Apple ou le carré VIP du Web. Quelques rares voix discordantes ont réussi tant bien que mal à émerger du concert de louanges médiatiques qui a accompagné la sortie toute récente de l’iPad en France.

Pourquoi je n’achèterai pas un iPad nous a ainsi expliqué Cory Doctorow. L’iPad, c’est de la merde ! I love the iPad! « djst's nest. Mmm, the iPad. It’s so beautiful, so sleek, so elegant, so useful. I think everyone should buy one. iPad : mourir pour un gadget ? (Independent) Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. Polémique iPad : Tristan Nitot s'explique en vidéo - Tendances s.