background preloader

Presse

Facebook Twitter

«Digital Detox»: C'est comment la vie sans le Net? TELEVISION Le journaliste Pierre-Olivier Labbé raconte avec autodérision son expérience de déconnexion longue durée dans un film diffusé sur la chaîne cryptée ce mercredi 25 février à 20h55… Anaëlle Grondin Il dégainait son smartphone 150 fois par jour, passait 4 heures quotidiennes sur Facebook, ne pouvait pas s’empêcher de consulter Twitter ni Snapchat tout au long de la journée.

«Digital Detox»: C'est comment la vie sans le Net?

Le mobile de Pierre-Olivier Labbé était «un prolongement de [lui]-même» il y a encore un an. Comme plusieurs de ses confrères à l’étranger, Susan Maushart en Australie ou encore David Roberts aux Etats-Unis, le journaliste, «devenu esclave d’une technologie intrusive», a voulu tenter l’expérience -aussi tendance qu'extrême aujourd’hui- de la déconnexion longue durée. Il en a fait un film de 90 minutes pour Canal+, Digital Detox, diffusé ce mercredi à 20h55. Fini Google, Facebook, Skype, du 1er septembre au 1er décembre dernier pour Pierre-Olivier Labbé. «Pendant les événements de janvier, j’aurais craqué» Ressource 2: Un ado sur huit a un usage problématique des jeux vidéo. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pascale Santi Un élève sur huit aurait un usage « problématique » du jeu vidéo. C’est ce qu’indique une enquête menée auprès de 2 000 élèves de la 4e à la 1e inscrits dans 15 établissements d’Ile-de-France, rendue publique mercredi 17 décembre et réalisée par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et la consultation jeunes consommateurs (CJC) du centre Pierre Nicole de la Croix Rouge*.

Avec plus de 11 écrans à domicile, les adolescents franciliens de cet échantillon sont suréquipés. 84 % d’entre eux ont une console de jeux, et 74 % une tablette. Les trois quarts des lycéens (60 % des collégiens) ont un ordinateur dans leur chambre. De Candy Crush à World of Warcraft en passant par les Sim’s ou GTA V...le jeu vidéo est pratiqué au moins une fois par semaine par 86 % des élèves interrogés, les garçons étant nettement plus nombreux que les filles. Cyberdépendance: de la passion à l'obsession. Il y a l'alcoolisme, le jeu et les drogues.

Cyberdépendance: de la passion à l'obsession

Mais les psychologues voient aussi depuis peu arriver des cas graves de cyberdépendance. La Presse a visité le premier centre de désintoxication en Amérique du Nord destiné spécifiquement aux gens pour qui le monde virtuel s'est transformé en problème bien réel. ReStart est situé au milieu des bois, pas très loin de Seattle, au pied des montagnes de l'État de Washington.

Autour de la maison, baptisée Heavensfield, il y a une fermette, un jardin, une salle de relaxation, un mur d'escalade et des sentiers dans les bois. Cyberdépendance : un américain sur huit en souffre. Cybermarchands, politiques ou pirates ne sont pas les seuls à porter un intérêt à Internet, la médecine et la psychiatrie y prêtent également, et depuis déjà quelques années, une attention particulière.

Cyberdépendance : un américain sur huit en souffre

Loin d'encourager à passer la camisole à nombre d'internautes, l'étude de la prestigieuse université insiste avant tout sur la capacité d'addiction du média. Cyberdépendance : un enjeu en ligne de mire. Cyberdépendance : La nouvelle drogue 2.0. Difficile de séparer un adolescent de sa connexion.

Cyberdépendance : La nouvelle drogue 2.0

Son ordinateur, son téléphone portable ou encore sa console de jeux est devenue sa bouteille d’oxygène... Et cette habitude peut rapidement devenir une dépendance. A tel point qu’un sondage réalisé au Japon auprès de 100 000 jeunes a révélé qu’un adolescent japonais sur dix est cyberdépendant. Les ados sont-ils prisonniers des écrans ? Explications de Pascal Lardellier, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne « Dans notre livre, nous essayons de comprendre ce qu’est la « cyberdépendance » et nous mettons en garde les parents et les éducateurs sur la façon dont notre société l’organise, en toute bonne conscience.

Les ados sont-ils prisonniers des écrans ?

Les industriels et les pouvoirs publics font en effet de la connectivité et du nomadisme des symboles d’une modernité avancée. Les fabricants, les fournisseurs d’accès à Internet, les opérateurs de téléphonie mobile renouvellent en permanence leurs produits et se livrent à des campagnes publicitaires massives pour faire acheter les dernières versions, sous l’alibi de la culture, du savoir, du lien social. Une cyberdépendance bien réelle. Ils sont quinze.

Une cyberdépendance bien réelle

Quinze patients à avoir poussé les portes du centre Monte-Cristo de l'hôpital Laennec, à Paris. Spécialisé dans le traitement des dépendances, le centre s'occupe essentiellement des toxicomanes, qu'ils soient consommateurs de drogues dures ou sportifs accros au dopage. Mais, depuis 1998, son directeur, le docteur William Lowenstein, et son équipe accueillent un nouveau type de population : les cyberdépendants. Etre ou ne pas être cyberdépendante ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Elise Barthet.

Etre ou ne pas être cyberdépendante ?

La folie des PC Bang en Corée du Sud. Le Monde | • Mis à jour le | Par Philippe Pons Parfois ce sont d'immenses espaces, climatisés et modernes, plongés dans la pénombre avec des rangées de fauteuils alignés devant des écrans ; parfois de petits locaux, enfumés, sombres et quelque peu glauques.

La folie des PC Bang en Corée du Sud

Ils sont ouverts 24 heures sur 24. Les cyber drogués. «Parfois, je commence à jouer à 6 heures du soir et, soudain, il est 9 heures du matin.

Les cyber drogués

Si je pouvais arrêter le temps pour continuer à jouer, je le ferais.» Martin a 35 ans et une allure de garçon sage. Enfant, il a été adopté par une famille aisée. La minute management : Cyberdépendance: cinq astuces pour déconnecter. Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement» INTERVIEW Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts...

Cyberdépendance: «Le véritable danger, c'est l'isolement»

Propos recueillis par Julien Ménielle Publié le Mis à jour le La cyberdépendance est-elle la nouvelle menace venue du Web? C'est ce que semble indiquer un rapport parlementaire rendu public ce mercredi. Elisabeth Rossé est psychologue au centre médical Marmottan, où elle prend en charge des cyberaddicts. Elle explique le phénomène pour 20minutes.fr. Cyberdépendance: près de 800 000 victimes en France - L'Express.

L'appli qui soigne votre dépendance au smartphone.