background preloader

Documentation Internet

Facebook Twitter

"Hackers : Les gardiens du nouveau monde" Les Gardiens du nouveau monde est un documentaire réalisé par Flo Laval sur les hacktivistes, ces hackers qui ont fait le choix de l'engagement politique aux côtés des ONG et des cyberdissidents. Vous qui surfez sur le web, vous qui par l'intermédiaire des réseaux sociaux parlez avec vos proches et le monde entier, récemment encore, vous pensiez le faire en toute liberté… Mais des mots tels que Wikileaks, Prism ou Snowden vous ont peut-être mis la puce à l'oreille : que connaissez-vous du fonctionnement d'Internet ? À l'instar des hackers, il s'agit, à notre tour de saisir les enjeux politiques et économiques qui se cachent derrière nos écrans.

. « Les gardiens du nouveau monde » nous raconte l’émergence d’une nouvelle génération de militants hacktivistes qu'il devient chaque jour plus indispensable d'écouter. Il sont à la croisée des chemins entre les mouvements de protestation et de révolution mondiaux, et les communautés de hackers et de pirates informatiques. Piratage informatique : ce que veulent les «hackers» Piratage informatique : ce que veulent les «hackers» Selon une étude du Computer Security Institute, plus de 40 % des entreprises ont constaté au moins une tentative d’intrusion au cours de l'année 2000. Serveurs piratés, numéros de cartes bancaires volés, sites web défigurés : les pirates du Net font de plus en plus parler d'eux. Mais leurs objectifs et le détail de leurs actions restent inconnus du grand public. Quelles sont leurs cibles et par quels moyens procèdent-ils ? Que cherchent-ils à obtenir en s'infiltrant dans les systèmes informatiques ?

Hacker, cracker, script-kiddies : on assiste à une multiplication des mots utilisés pour désigner les pirates. Selon leurs propres définitions, les hackers sont avant tout "des passionnés des réseaux". Tous les pirates n’ont pas les mêmes motivations. Beaucoup d'entre eux affirment attaquer les systèmes pour le fun, pour le challenge. Attention à ne pas relativiser le danger. Les outils et méthodes des hackers. Burçin Gerçek. Science et vie Junior | Le site de science et vie Junior. Comprendre le piratage informatique. Piratages audiovisuels. Les réseaux souterrains de la mondialisation culturelle. Conférence internationale Carism, Institut français de Presse, Université Paris II 18-19 juin 2009 Centre Vaugirard de l’Université Paris IISalle des conférences391, rue de Vaugirard, 75015 Paris Entrée libre.

Jeudi 18 juin 2009 9h00 : Accueil des participants 9h15 : Présentation de la conférence, Tristan Mattelart 9h30 : Penser les piratages audiovisuels au Sud et à l’Est - Tristan Mattelart, Maître de conférences à l’Université Paris II, Institut français de presse, Carism, «Pour une économie politique des piratages audiovisuels»- Vincent Bullich, Université Grenoble III, Gresec, «Le dispositif diplomatique des États-Unis contre le piratage industriel de biens culturels» 11h00 : Pause 11h15 : L’économie informelle de l’audiovisuel au Maghreb 13h15 : Déjeuner 14h30 : Les dimensions sociales du piratage en Amérique latine 15h45 : Pause 16h00 : L’importance de l’économie informelle en Afrique sub-saharienne (I) Vendredi 19 juin 2009 11h15 : Les mutations du piratage en Europe centrale et orientale.

PIRATAGE – Les hackers d’Anonymous s’attaquent au géant Monsanto. Les Anonymous se mettent au vert. Après leurs coups d'éclat contre le Pentagone, les régimes tunisien et égyptien ou encore les sites de cartes de crédit Visa et MasterCard pour "venger" le cofondateur de WikiLeaks Julian Assange, le collectif de pirates informatiques s'est cette fois-ci attaqué, la semaine dernière, au géant de l'agroalimentaire Monsanto, décrié pour sa production et sa commercialisation d'OGM et son herbicide toxique, le Round up. Le mode opératoire est classique, raconte le Nouvel Obs : les hackers ont diffusé les données personnelles (nom, adresse, numéro de téléphone, email, lieu de travail) de 2 500 employés du groupe, qui seront disponibles sur un wiki [site Internet collaboratif] dans deux mois environ.

Mais les cyberactivistes ne s'en sont pas tenus là dans leurs attaques en faveur de l'écologie. Ils ont aussi lancé l'opération "Green Rights" contre les géants nord-américains du pétrole Exxon Mobil, ConocoPhillips, Canadian Oil Sands Limited et Imperial Oil.