background preloader

Occitanie

Facebook Twitter

Plusieurs bibliothèques de rue actuellement installées en libre-service, à Toulouse. Les livres sont dans la boîte.

Plusieurs bibliothèques de rue actuellement installées en libre-service, à Toulouse

La mairie de Toulouse installe progressivement des boîtes à lire un peu partout dans la ville. Ces bibliothèques de rue en libre-service sont déjà en service dans plusieurs lieux de la ville. Les Toulousains peuvent déjà déposer ou prendre un livre sur la place Marengo (notre photo), à proximité immédiate de la médiathèque José Cabanis. Tout un symbole. L’objectif de cette initiative est le partage d’ouvrages gratuits et accessibles à tous. > LIRE AUSSI : Bientôt des bibliothèques de rue en libre-service pour faire circuler les livres à Toulouse En forme de livre, elles sont de la couleur de la brique rose et peuvent contenir une quarantaine de livres, dont des bandes dessinées. Où sont les boîtes à lire ? Le déploiement du dispositif a pris du retard par rapport au timing annoncé lors de la présentation des boîtes à lire. Deux nouvelles boîtes seront installées la semaine prochaine : place Olivier et place des Glières. Savères. La librairie du livre-échange - 05/11/2013 - ladepeche.fr.

Ce n’est pas une première dans le canton, car cet échange de livres se pratique déjà à l’école maternelle de Rieumes.

Savères. La librairie du livre-échange - 05/11/2013 - ladepeche.fr

Néanmoins, la commune de Savères est la troisième en France à implanter une librairie libre ouverte le jour et la nuit en libre service. Ici, c’est l’histoire d’Audrey Bédry et d’Alexandra Bacchi, deux amies qui aiment lire de bons livres et qui aiment en découvrir de nouveaux. C’est aussi l’histoire de personnes qui osent échanger leurs livres. Partout dans le monde, 40 000 librairies libres vivent et sont des lieux d’échanges, de retrouvailles. Ces «boîtes» personnelles ou communautaires sont nées aux Etats Unis, voici une cinquantaine d’années. Salut. Elles ont une sacrée allure, les boîtes à bouquins toutes de récup !

Salut

Du vrai mobilier urbain ! Elles viennent d'être dévoilées en avant-première dans les jardins du GEM (Groupe d'entraide mutuelle), à l'issue d'un chantier collectif dans le cadre des Culturiales. Une dizaine de personnes ont participé à leur fabrication dont une famille de touristes qui a réalisé, en une journée, un coquet petit modèle. La boîte la plus élaborée offre plusieurs fonctions : rangement pour les livres, siège pour lire mais aussi un espace pour placer un pot de fleur.

Une autre est peinte de triangles jaunes, disposés de façon à créer des jeux visuels suivant l'angle où vous les regardez.

Collèges de l'Ariège

Castelnau-de-Guers. La «Boîte à lire» est ouverte. Une boîte pour faire circuler la lecture - 06/09/2014 - ladepeche.fr. Accrochée à la salle des fêtes, une drôle de boîte est apparue ces derniers jours à Trespoux-Rassiels… Une boîte à lire nommée «Des livres et nous».

Une boîte pour faire circuler la lecture - 06/09/2014 - ladepeche.fr

Le principe est simple : chacun peut aller emprunter des livres, les consulter sur place ou les emporter. L'intérêt est d'en déposer un à la place de celui emprunté, afin de toujours disposer d'une offre riche et renouvelée. Deux caissons sont disponibles avec différentes étagères offrant un choix assez large : livres enfants, adultes, revues, romans… Un vrai panel est déjà proposé. À l'occasion de la rentrée scolaire ou des différentes activités, chacun peut aller y jeter un œil et faire vivre ce concept de partage et d'échange. Ce projet a été porté par Morgan Baboulène, adjoint en charge de la culture animation secondé dans ce dossier par Michel Perridon, conseiller à qui ce projet tenait particulièrement à cœur.

Article exclusif réservé aux abonnés Voir l’offre Digital Votre crédit de bienvenue en cours : 15 articles. Des boites à lire fleurissent dans les jardins de la ville - 04/08/2014 - ladepeche.fr. La ville inaugure deux premières «boîtes à lire» dans les jardins Saint-Paul et de la Révolution.

Des boites à lire fleurissent dans les jardins de la ville - 04/08/2014 - ladepeche.fr

«Bookboxes», «Little Free Library», «Circul'Livre» ou «Boîtes à Lire», la ville a décidé de se lancer dans l'aventure qui veut encourager l'échange, le partage et renforcer le lien social, autour de l'échange de livres. Le nom choisi à Narbonne «Livres comme l'air» donne le ton pour cette opération très simple. La ville installe dans certains jardins publics, un mobilier adapté à tous, sorte de mini-bibliothèques gratuites, ouvertes et autogérées, dans lesquelles chacun peut apporter les livres qu'il a lus et qu'il ne veut plus, et prendre en échange le livre qui lui plaît. Seule obligation, chacun appose au dos de la couverture le tampon fourni dans la boîte, indiquant que le livre ne peut être vendu. Ne vont pas dans les bibliothèques.