background preloader

Mémoire BP - bis

Facebook Twitter

Anne Hidalgo veut créer une «carte du citoyen de Paris» La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a dévoilé mercredi une batterie de mesures destinées à conforter le vivre-ensemble, deux semaines après les attentats, parmi lesquelles la création d’une «carte du citoyen de Paris». «Nous allons créer une carte du citoyen de Paris. Cette carte sera donnée à tout citoyen résidant à Paris, à partir du CP» (cours préparatoire), a expliqué Anne Hidalgo au cours de ses voeux à la presse, à l’Hôtel de Ville. «Cette carte permettra à chaque citoyen d’abord de se sentir parisien, et puis elle donnera accès [...] à des lieux», elle permettra également «de voter pour le budget participatif» de la Ville, a poursuivi la maire, qui a raconté avoir eu cette idée mardi, lorsque le maire de New York, Bill de Blasio, en visite à Paris lui a «montré sa carte de citoyen de New York». Comprendre la signification politique des technologies. Analyse des budgets participatifs numériques de Belo Horizonte et Paris.

Clément Mabi LBNC, Université d’Avignon, Avignon, FR Marie-Hélène Sa Vilas Boas LBNC, Université d’Avignon, Avignon, FR Magali Nonjon LBNC, Université d’Avignon, Avignon, FR Cette communication se propose d’étudier un type de dispositif participatif particulier, les budgets participatifs (BP) et plus particulièrement leur version numérique tel que développée dans les villes de Belo Horizonte (Brésil) et Paris. Cet appel aux outils numériques pour dialoguer avec les citoyens interroge le fonctionnement de ce que l’on peut qualifier « d’ingénierie participative » dans chacun des pays. < retourner au programme J'aime : J'aime chargement… #CapCom14 : AT9 – Comment mettre en place un budget participatif ? Le budget participatif est l’une des formes les plus avancées de démocratie participative. Une partie du budget d’investissement de la collectivité est discutée avec les habitants dans un processus de ... Le budget participatif est l’une des formes les plus avancées de démocratie participative.

Une partie du budget d’investissement de la collectivité est discutée avec les habitants dans un processus de codécision. La démarche permet de renouer un dialogue avec les habitants, notamment dans les quartiers populaires, dont on valorise l’expertise d’usage. Avec : Pierre LOGETTE, directeur de la communication de la ville de Metz Christine GOLDSTEIN, chef du Service citoyenneté et démocratie participative au sein de la mairie de Metz Muriel PÉLISSIER, directrice de la communication et de la démocratie participative de Firminy.

Que faire à Paris avec 480 millions d’euros ? Loading ... Le Budget Participatif, mis en place par la Maire de Paris Anne Hidalgo, c’est donner aux Parisiens le choix de l’utilisation de 5% du budget d’investissement de la ville de Paris, entre 2014 et 2020, soit un demi-milliard d’euros. Tous les parisiens, sans condition d’âge ou de nationalité peuvent ainsi proposer des projets pour leur arrondissement ou pour le tout Paris. A cette occasion la Mairie du 10 ème arrondissement de Paris et l’espace de Coworking La Ruche, ont mis en place des ateliers en collaboration avec NewCITYzen, afin de proposer de nouvelles idées de projets. Pauline Veron, adjointe à la Maire de Paris, était présente pour mobiliser les participants à s’impliquer dans ce nouveau système de démocratie participative.

En recréant du lien social, le budget participatif contribue à redonner sens à la citoyenneté, ce qui n’est pas pour déplaire aux parisiens, qui sont heureux qu’on prenne enfin en compte leurs suggestions. budgetparticipatif.paris.fr. La démocratie locale en quartiers à Paris : une ségrégation territoriale ? 1La loi du 27 février 2002 dite de démocratie de proximité modifie de nombreux points dans la gestion des collectivités territoriales en France. Elle pose notamment l’institutionnalisation de quartiers de démocratie locale, donc une pérennisation dans l’espace d’une participation des habitants à l’action publique. La genèse, la production et l’usage de territoires de démocratie locale ont déjà été l’occasion d’analyses et de débats socio-politiques en Amérique du Nord, en Europe ou dans les pays du Sud (Bacqué, Rey & Sintomer, 2005 ; CRAPS-CURAPP, 1999 ; Guérard, 2004).

Cependant cette loi institue de fait un nouveau territoire à découper et à gérer dont la généralisation est inédite en France. 2L’un des enjeux les plus importants, notamment dans le contexte parisien, est l’utilisation de critères sociaux dans le découpage d’une maille politique, où les usagers sont appelés à participer à la décision politique. 5La loi de Démocratie de proximité, d’initiative socialiste (D. Budget participatif à Paris: du plébiscite référendaire à la gymnastique autogestionnaire. Il en aura fallu du temps pour introduire un peu de « démocratie participative » à Paris. Plus exactement treize ans après la prise du pouvoir municipal par la gauche dans la capitale. Mieux vaut tard que jamais, même si l’on est encore loin du compte puisqu’il s’agit d’une consultation plus que d’une véritable prise d’initiative par les habitants.

Des associations avaient commencé à émettre des propositions mais la mairie a considéré qu’il était trop tôt (ou trop tard) pour cela et c’est donc quinze projets élaborés par l’administration municipale qui sont soumis aux habitants . Ces derniers sont invités à en choisir cinq. Les projets qui auront recueilli le plus de voix seront mis en place dans la limite du budget alloué de 20 millions d’€uros (par exemple 2 projets à 10 millions, 4 à 5 millions, etc…). Les limites sont évidentes. Nous sommes loin du vœu affiché par Hidalgo, « Je souhaite donner les clés du budget aux Parisiens ».

Participer à ce premier pas, jouer le jeu, oui. La démocratie participative en butte à la grande échelle. Quartier Fátima, Cordoue ©H. Nez Dossier : Espaces publics urbains et concertation Si l’urbanisme est le principal thème mis en débat dans les dispositifs participatifs qui se multiplient depuis une quinzaine d’années en Europe (Bacqué et al. 2006 ; Sintomer, Herzberg et Röcke 2008), il y est rarement question des grandes transformations urbaines. La comparaison des pratiques participatives à Paris et à Cordoue met en évidence la relation entre niveaux de participation et échelles de projet urbain [1].

Dans la ville espagnole, où la conception de la participation est relativement avancée avec la mise en place d’un budget octroyant un pouvoir décisionnel aux citoyens, les projets urbains font l’objet de codécisions à l’échelle microlocale mais pas à l’échelle de la ville. Les projets à petite échelle : délégation du pouvoir ou simple consultation ? Les projets à grande échelle : concertation institutionnelle ou action collective ? Pour une démocratie participative à toutes les échelles. E-administration : la ville de Paris dématérialise ses pièces comptables. La ville de Paris passe à la vitesse supérieure en matière d’e-administration. Après un appel d’offres, elle a choisi de faire appel à la CDC Fast, une filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations, pour opérer, depuis le 23 septembre dernier, la télétransmission de la partie comptabilité de la ville de Paris, comme les pièces justificatives de dépenses, et l’archivage des flux.

Fondé en 2006, CDC Fast opère un dispositif de télétransmission garantissant la sécurisation du transport de documents lors d’échanges électroniques. Il s’est spécialisé dans les documents à forte valeur administrative, juridique et financière, avec un accent mis sur une offre de services en matière de comptabilité publique. A l’heure actuelle, CDC Fast œuvre pour plus de 4 000 établissements publics et collectivités locales, pour 15 000 utilisateurs et près de 2 millions de télétransmissions.

Crédit photo : © Beboy – Fotolia.com. La Ville de Paris r�pond aussi � vos questions sur Twitter. La Ville de Paris répond aussi à vos questions sur Twitter Avec @Parisjecoute, la ville répond en temps réel à vos questions pratiques sur la vie à Paris : les dates d'inscriptions du conservatoire, un problème avec un service, les horaires d'un équipement... Pourquoi les horaires de la piscine Pailleron ont-il changé depuis la rentrée ? A partir de quelle date peut-on s'inscrire aux Cours Municipaux d'Adultes ?

Les enfants ont-il le droit de rester à la cantine le mercredi s'ils ne participent pas aux activités de l'après-midi ? Il parait qu'une tour dans le 13e devient le temple éphémère du street-art, comment la visiter ? La ville de Paris recèle bien des mystères. Sur le compte twitter @Parisjecoute, la ville répond à vos questions en temps réel. Nous vous écoutons toute la journée du lundi au vendredi et traitons vos questions au fur et à mesure de leur arrivée. Si vous interrogez @Paris, il n'est donc pas impossible que @parisjecoute vous réponde. Et si on a pas twitter ? Participatory Budgeting. (map initiated by Tiago Peixoto Participatory budgeting is a democratic process in which community members decide how to spend part of a public budget.

Over 1,500 municipalities, regional and state governments, and institutions around the world use it to engage people in public budgets. PB usually involves an annual cycle of public deliberation about spending priorities, voting on spending proposals, and implementation and monitoring of the chosen projects. Budget participatif : notre bilan | Place Henri Frenay (Paris 12e) Vous avez des choses à dire sur ce premier vote participatif ? N’hésitez pas à réagir en laissant un commentaire à la fin de cet article. Le vote du budget participatif ouvert à tou-tes, quel que soit l’âge ou la nationalité, était une première à Paris. Comme de nombreuses associations du territoire, nous avions été sollicités par différentes directions de la Ville de Paris et nous avions répondu présents.

Parallèlement, les Espaces Publics Numériques (EPN) parisiens étaient aussi invités à participer à l’opération. Cela faisait donc deux bonnes raisons de soutenir cette initiative. Petite vue d’ensemble Le 12e s’en sort bien En toute première lecture, si l’on regarde la répartition des votes par arrondissement, on constate que le 12e arrondissement, en volume de voix, arrive au troisième rang, à quelques voix derrière le 18e. Du nombre d’habitants par arrondissementDu nombre de votants par arrondissement Nos sources : Une participation générale plutôt faible Notre bilan quantitatif J'aime :

Carticipe | Outil participatif territorial. Modeste proposition pour repenser l’insolence. Aujourd’hui, la question de savoir ce que Charlie Hebdo aurait dû faire n’a pas de sens. Si les événements du 7 janvier peuvent malgré tout servir à repenser la notion de liberté (d’expression), il faut veiller à garder en tête si possible deux autres idéaux républicains, la fraternité et l’égalité. Les réflexions qui suivent ne concernent pas le droit positif et les droits qu’il assure, mais la manière dont nous choisissons d’en jouir. Comment formuler un débat autour de l’humour en France après le 7 janvier 2015 ? Quelque chose a-t-il radicalement changé de ce point de vue ?

Autrement dit : les terroristes voulaient-ils vraiment venger le prophète, et faudrait-il alors se demander si l’on peut encore blasphémer contre lui en France ? Dans les déclarations enregistrées des meurtriers, la question proprement religieuse était mineure. Ce qui reste intéressant est la question suivante : que signifient l’humour politique, antireligieux, et celui de Charlie Hebdo en particulier ? Qu'est-ce que le budget participatif. Photo DR Shutterstock JOL Press : Qu’est-ce que le budget participatif ? Yves Sintomer : Le budget participatif permet aux citoyens non élus d’être associés à une partition du budget public. Plus précisément, il faut discuter des questions financières, que cela se fasse à l’échelle d’un arrondissement, d’une ville, ou d’une région. Il faut également que cela soit un processus répété mais qu’il y ait aussi un dispositif spécifique pour l’aborder: ce n’est pas suffisant d’ouvrir simplement un conseil municipal aux citoyens pour discuter du budget.

Dernière condition : il doit y avoir au minimum un compte-rendu de la façon dont ont été pris en compte les propositions des citoyens. JOL Press : Quels sont les objectifs ? JOL Press : Les dispositifs de budget participatif sont-ils toujours mis en place par des partis de gauche ? Yves Sintomer : Initialement, cela a été un instrument des partis et association de gauche relativement radicaux, altermondialistes. Cercles | PRG Paris. Conseil d'arrondissement du 2 mars 2015 : Débat organisé sur la communication relative au Contrat Parisien de Prévention et de Sécurité 2015-2020 (CPPS). Intervention de M. Fabrice MOULIN, Adjoint à la Maire du 12e arrondissement, Conseiller d’arrondissement, rapporteur, en réponse à la majorité et l'opposition : « Il faut réaffirmer que notre politique parisienne s’appuie sur deux piliers qui se retrouvent tout au long de ce contrat à savoir la sécurité et la prévention. Et nous assumons l’un et l’autre. La Ville de Paris n’est pas dépositaire de l’autorité policière.

Vous pouvez toujours dire que ce sont des propos lénifiants. Nous avons entendu les Parisiens qui demandent une lutte plus ferme contre les nuisances, les violences et les incivilités subies quotidiennement et qui empoisonnent parfois leur vie. Nous ne pouvons pas dire que la situation se soit détériorée. Il faut tout de même dire que la réponse de sécurité est insuffisante. M. Premièrement, nous l’assumons. Le budget participatif de la ville de Paris. « La pédagogie sur les politiques publiques est un enjeu démocratique central.

Entretien - Démocratie participative 23/01/2015par Marion Esquerré © JBG/MairiedeParis Emmanuel Grégoire, adjoint au maire en charge des RH, des services publics et de la modernisation de l'administration, revient pour Le Courrier des maires sur la grande consultation sur les services publics municipaux lancée par la mairie de Paris le 21 janvier. L'opération s'inscrit dans la démarche globale de participation citoyenne, en complément du budget participatif mis en œuvre en début la mandature. Elle se déroule principalement sur internet au travers de cinq questionnaires, pendant trois semaines. La municipalité prévoit une restitution finale des résultats cet été. Cet article fait partie du dossier: Les collectivités territoriales et la démocratie participative voir le sommaire Courrierdesmaires.fr. Emmanuel Grégoire.

De l’autre, nous allons étudier la fréquentation des services publics et s’assurer ou faire en sorte qu’ils soient bien pratiques et accessibles à tous. E. E. E. E. #Démocratie et #Digital, où en sont nos #politiques. Budget participatif à Paris : et ailleurs, ça marche comment. Les budgets participatifs, la nouvelle arme démocratique des villes ? Paris : les mirages du budget participatif.... Rapport d'activité de la Commission Parisienne du Débat Public. Compte-rendu de mandat à l'Hôtel de Ville.

Budget participatif à Paris: NKM regrette un vote "pour amuser la galerie" - Actualités Paris. Paris sera la référence de la ville intelligente co-construite. Démocratie locale : Le Quartier Bel-Air Sud. Nouveau départ pour le budget participatif [MAJ] : Le Quartier Bel-Air Sud. Conseils de quartier : peut-on les revitaliser ?