background preloader

Normes du travail

Facebook Twitter

Les relations du travail au Québec. Bien qu'il joue déjà un rôle d'arbitre en matière de normes du travail, le gouvernement du Québec, comme celui des autres provinces, consolide son approche.

Les relations du travail au Québec

Il y a de nombreuses dispositions et échelles de salaires différentes au Québec et le gouvernement entreprend de les regrouper pour les chapeauter par une seule loi : la Loi sur les normes du travail. Sanctionnée le 22 juin 1979, cette loi vient répondre à un réel besoin après une décennie mouvementée, tant à cause de l'intense activité syndicale que des énormes fluctuations que connaissent le coût de la vie et les salaires. La Loi vient déterminer les conditions minimales de travail auxquelles ont droit les salariés non syndiqués du Québec. L'article 40, selon lequel le gouvernement fixe le salaire minimum, engendre quelques vagues et suscite la crainte chez certains.

La semaine normale de travail est établie à 44 heures, au-delà desquelles l'employeur se voit dans l'obligation de verser un salaire horaire majoré de 50 %. Garder des enfants. T'es-tu déjà demandé pourquoi, lorsque tu gardes des enfants, ton salaire est souvent plus bas que le salaire minimum?

Garder des enfants

C'est parce que la Loi sur les normes du travail ne s'applique pas à ce type d'emploi. La Loi sur les normes du travail est la loi qui sert à encadrer les conditions de travail de la plupart des employés et employeurs du Québec. Comme cette loi ne s'applique pas à la garde d'enfants, certaines règles sont différentes de celles qui s'appliquent si tu travailles dans une boutique de vêtements ou dans un café. Par exemple, le parent qui t'embauche pour garder des enfants n'est pas obligé de suivre les règles concernant le salaire minimum, les congés, les pauses ou l'horaire. Tu peux cependant fixer tes conditions de travail avec les parents des enfants que tu gardes.

Concilier le travail et l’école. Au Québec, il n'y a pas d'âge minimum pour commencer à travailler.

Concilier le travail et l’école

Par contre, si tu souhaites travailler alors que tu es encore aux études et que tu es âgé de moins de 16 ans, sache que l'école doit passer en premier! L'école avant le travail Au Québec, tu dois fréquenter l'école obligatoirement jusqu'à l'âge de 16 ans. Donc, jusqu'à la fin de l'année scolaire de tes 16 ans, ton employeur doit s'assurer que l'école passe avant le travail lorsque vient le temps de planifier ton horaire.

Par exemple, ton employeur ne peut pas te demander de manquer l'école pour travailler. Aussi, il doit s'assurer, en fonction de la distance entre ta maison et ton lieu de travail, que tu puisses être chez toi avant 23h00 et que tu n'aies pas à quitter la maison avant 06h00 pour tes quarts de travail du matin. Par contre, tes horaires de travail pourront être différents si tu travailles comme: Travailler avant d'avoir 14 ans Cette exigence n'est pas requise pour un emploi de gardiennage. L'uniforme, les repas, la pause-café et le repos hebdomadaire. Votre nouvel employeur vous oblige à acheter un vêtement particulier au coût de 80 $.

L'uniforme, les repas, la pause-café et le repos hebdomadaire

Comble de malheur, il vous informe aussi que vous avez seulement 20 minutes pour dîner et qu’il s’attend à ce que vous travailliez sans congé pendant 15 jours. Vous vous demandez si ces exigences sont légales. Dans cet article, Éducaloi vous propose de faire le point sur vos droits quant à l’uniforme, les repas, la pause-café et le repos hebdomadaire.

Je travaille au salaire minimum et mon employeur exige que je porte un vêtement particulier. Qui doit payer ce vêtement ? Votre employeur. Si vous gagnez un salaire supérieur au salaire minimum, votre employeur peut retenir un certain montant d’argent sur votre paie pour l’achat du vêtement. Si vous êtes un travailleur à pourboire, pour évaluer si vous gagnez plus que le salaire minimum, vous devez ajouter à votre taux horaire les pourboires que vous recevez. Campagne « Mets tes droits au travail ! » Printemps 2007. Q : À la fin de mon quart de travail, ma caisse ne balançait pas.

Campagne « Mets tes droits au travail ! » Printemps 2007

Mon patron me demande de rembourser la différence. Suis-je obligé de le faire ? R : Non, tu n'es pas obligé de payer la différence. Les écarts de caisse sont considérés comme des frais d'opération, c’est-à-dire des frais liés à l’exploitation de l'entreprise. La Loi sur les normes du travail interdit à un employeur d’exiger d’un salarié une somme d’argent pour payer des frais liés aux opérations et aux charges sociales de l’entreprise, quel que soit le salaire.

Q : C'est mon premier emploi et je vais recevoir ma première paie.