background preloader

EPE

Facebook Twitter

1372084460 53490 (1) Street art. "Errer est humain, flâner est parisien", disait le grand Victor Hugo.

Street art

Et pour cause : à Paris, au détour de presque chaque ruelle, se dissimulent ou s'affichent sans complexe des oeuvres d'art impromptues. De l'an(art)chie esthétique, du chaos merveilleux qui vient secouer, de ses teintes et graphismes chamarrés, notre grise langueur urbaine. How to Lure Art Tourists to Your Community. An area of tourism that is often overlooked is the question of the arts and tourism.

How to Lure Art Tourists to Your Community

One of the reasons for this consistent overlooking may be the fact that it is hard to define the term "the arts". In popular parlance the term usually means what is technically called the "plastic arts". That is those forms of the arts that are restricted to paintings, sculpture and other visual concepts.

Of course, the term can mean much more, from musical and dance performances to theater, from architecture to poetry readings all are art forms. In fact, anywhere that we find the embodiment of the soul in a communication with other souls we find art. L’art de la rue dynamise les destinations touristiques - Réseau de veille en tourisme. Les particularités de l’art urbain L’art de la rue (street art) caractérise les œuvres produites par un artiste qui cherche à se réapproprier l’environnement urbain en lui donnant une nouvelle signification.

L’art de la rue dynamise les destinations touristiques - Réseau de veille en tourisme

Souvent politisés et chargés en revendications, les messages s’exposent sur des espaces choisis en fonction de ce qu’ils représentent dans leur contexte original et après transformation artistique. L’artiste pose un geste illégal autant que gratuit. On note ici la différence avec l’art public, qui résulte d’une entente passée entre l’artiste et une partie prenante (municipalité, entreprise, etc.). La démarche devient alors légale, rémunérée et doit répondre à la demande du commanditaire. En marge de l’art traditionnel, l’art urbain s’affiche dans la sphère publique, mais se veut l’expression d’une culture bien particulière. Source: Vimeo À qui appartient l’œuvre? Poser un nouveau regard sur les destinations touristiques l’art de la rue révèle ce qui anime les populations.

Les enjeux digitaux du Street Art dans le tourisme. Sophie Castellanos, consultante Nouveaux Médias chez Article Onze Tourisme, nous emmène aux pieds des murs et nous invitent à lever la tête pour contempler trompes-l’oeil, fresques et portraits.

Les enjeux digitaux du Street Art dans le tourisme

Des acteurs du Tourisme valorisent cet art pour s’adresser à une cible urbaine et connectée. « Ecoutez, les rues vont vous parler. » Telle est la promesse de Google sur son site internet « Street Art Project ». Développé par le Google Cultural Institute, il propose à l’internaute de faire le tour du monde des fresques de Street Art sans bouger de son fauteuil. Pour cela, Google a utilisé sa technologie Street View, ce trolley spécialement conçu pour réaliser des photographies à 360 degrés et capturer des graffitis du monde entier. Google prétend ainsi pérenniser les oeuvres de Street Art qui sontpar nature éphémère et les conserver grâce aux nouvelles technologies.

Lyon visite - Itinéraires et guides pour visiter Vieux Lyon, traboules, Croix-Rousse, murs peints, etc. Les murs peints de Lyon sont connus pour leur diversité et leur beauté.

Lyon visite - Itinéraires et guides pour visiter Vieux Lyon, traboules, Croix-Rousse, murs peints, etc.

Créés par la coopérative CitéCréation, ils font désormais partie du patrimoine de la ville. Trois des plus beaux sont en bord de Saône. Le circuit des murs peints (environ une heure) : On peut partir de n’importe lequel des trois, alors on y va : Le mur des écrivainsOn commence donc ici arbitrairement par le Mur des Ecrivains à l’angle de la rue de la Platière et du quai de la Pêcherie. View Larger Map On traverse la rue pour aller sur le quai.

Trompe l'oeil en face du mur des LyonnaisSi l’on se retourne, à l’opposé, à l’angle de la rue Pareille et de la rue de la Martinière, on a un mur peint beaucoup plus discret. Land Art. "Running Fence" en Californie...

Land Art

"Valley Curtain" dans la vallée du Colorado. Jeunes balades urbaines : lancement de l’édition 2014 : Maison de Banlieue et de l'Architecture. Vous avez entre 18 et 25 ans ?

Jeunes balades urbaines : lancement de l’édition 2014 : Maison de Banlieue et de l'Architecture

Vous habitez à Athis-Mons, Juvisy ou encore Paray-Vieille-Poste ? Participez au projet Jeunes balades urbaines au Noyer-Renard à Athis-Mons ! 1ère étape : ateliers de sensibilisation / mai-juin. Je suis ici/Je suis ailleurs. Non sans poser de redoutables problèmes de protection des données personnelles, les services de géolocalisation nourrissent la carte du lieu de données vivantes pour inciter l’utilisateur à se détourner de son plan d’action, pour rencontrer des gens, des œuvres, des commentaires déposées par d’autres sur les lieux visités, etc.

Je suis ici/Je suis ailleurs

Mais les informations que ces services projettent sur l’écran du téléphone mobile (sollicitations commerciales, informations touristiques, parcours des autres utilisateurs, etc.) saturent la carte de la reproduction un peu bègue du territoire qu’elle prétend représenter. Dans une vaine logique mimétique, les outils de géolocalisation mobile cherchent à reproduire le plus intégralement possible le territoire sur la carte. Ils prétendent donner une nouvelle lisibilité à l’espace en sous-titrant chaque point du territoire d’informations et de signes. Vu depuis la carte, l’espace n’est plus à explorer mais à lire.