background preloader

Etude SDG

Facebook Twitter

La rémunération. Il existe des formes de rémunération diverses, en fonction du type d’organisation et du statut du personnel.

La rémunération

Toutefois, quelque soit le type de rémunération retenue, elle est un outil de gestion indispensable pour améliorer la motivation et l’efficacité du personnel. 1. Les différents types de rémunération A. Les revenus de l’activité salariée Le coût salarial se compose ainsi : Salaire de base + Primes + Cotisations sociales à la charge du salarié + Charges et cotisations sociales de l’employeur. Le salaire brut est égal au salaire net + les cotisations et charges. Le salaire net comprend le salaire de base et les primes. Les différentes formes de rémunération sont : la rémunération au temps (heure, semaine ou mois), au rendement, à la tâche ou encore aux pourboires lorsque ceux-ci sont centralisés par l’employeur.

B. Sécurité au travail, prévention risque professionnel. Officiel Prevention, annuaire CHSCT. La qualité de vie au travail : des efforts récompensés. Le mal-être des salariés coûte 13.500 euros par an et par salarié. Crédits photo : Shutterstock.com "Le bien-être des collaborateurs" est un enjeu social majeur pour les entreprises, surtout pour leur pérennité et leur performance.

Le mal-être des salariés coûte 13.500 euros par an et par salarié

La mauvaise qualité de l'organisation du travail coûterait 13.500 euros par an et par salarié aux entreprises. En outre, la désorganisation du travail entraînerait une dégradation de la performance socio-économique des entreprises françaises de 27 %. Ces chiffres illustrent que le désengagement des salariés se paient au prix fort par les employeurs. Gestion du stress. Rapport bien être et santé au travail. Le bien-être au travail, Dossiers. Conditions de travail dans les entreprises et développement durable.

Dans tous les pays, qu'ils soient en voie de développement ou développés, les entreprises ont la responsabilité des conditions de travail de leurs salariés.

Conditions de travail dans les entreprises et développement durable

Elles ont l'obligation de procurer à leurs employés des conditions de travail décentes et propices à un bien-être physique et mental, ainsi qu'à une meilleure productivité qui bénéficiera au final à l'entreprise. Les conditions de travail regroupent beaucoup de paramètres : matériels, physiques, moraux, en termes de risques... De nombreux critères doivent être pris en compte : Découvrez l'expertise SVP en images. Vidéo : comment appréhender la religion dans l'entreprise ?

Découvrez l'expertise SVP en images

Un Directeur des ressources humaines interroge SVP sur la question de la religion en entreprise. Quelle est la réglementation en matière de signes religieux dans une entreprise ? Est-ce légal ? Peut-on les interdire ? Quels éléments permettent de justifier une interdiction ou une restriction de ces signes ? Lire la suite >> La vie au bureau. Ministère du Travail - L'Entreprise virtuelle. Plus de 3 millions de Français au bord du burn-out. Plus de 3 millions d'actifs ont un risque élevé de faire un burn-out, selon une étude publiée mercredi 22 janvier par le cabinet Technologia.

Plus de 3 millions de Français au bord du burn-out

A l'occasion de cette étude, ce cabinet de prévention des risques professionnels lance un appel pour la reconnaissance par les autorités de ce syndrome d'épuisement professionnel. Lire notre enquête (édition abonnés) : L'inquiétante banalisation du dopage des cadres Technologia s'est fondé sur un sondage mené auprès de 1 000 actifs. Il en ressort que 12,6 % d'entre eux encourent un burn-out, ce qui, rapporté à l'ensemble de la population, porte le nombre de personnes concernées à 3,2 millions d'actifs. Le cabinet d'experts, qui est notamment intervenu chez France Télécom après la vague de suicides de 2008-2009, relève que le risque de burn-out, caractérisé par un travail excessif et compulsif, est particulièrement élevé chez les agriculteurs (23,5 %), devant les artisans, commerçants et chefs d'entreprise (19,7 %) et les cadres (19 %).

« Suicide au travail : les employeurs devant la justice » Un documentaire de Charlotte Bienaimé et Gilles Davidas Tribunal des affaires de Sécurité Sociale de Toulouse © DR Les affaires de suicide au travail sont de plus en plus souvent l’objet de plaintes contre l’employeur.

« Suicide au travail : les employeurs devant la justice »

La plupart du temps, les affaires sont jugées au Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale. Les victimes tentent d'y faire reconnaître le suicide en accident du travail et parfois attaquent l'employeur pour faute inexcusable. Les délais sont longs et les condamnations sont souvent jugées insuffisantes par les victimes. Les familles n'hésitent plus à porter plainte au pénal contre l'employeur pour homicide involontaire, évoquant même parfois la « mise à mort » par le travail. Quelle que soit la juridiction, chaque procès est lourd, douloureux, éprouvant, la défense n'hésitant pas à mettre en avant les fragilités personnelles du salarié. Réglementation de la santé du travail.

Suivi individuel des salariésVisites médicales Tous les salariés bénéficient d'un suivi individuel de leur état de santé intégré dans une démarche globale de prévention des risques professionnels.

Réglementation de la santé du travail

Dans ce cadre, ils sont soumis à des examens médicaux, et ce dès leur embauche, puis périodiquement, ainsi qu'à l'occasion d’événements particuliers. A NOTER La loi de 20 juillet 2011(art.1, IV) prévoit qu'à l'issue d'un délai de 18 mois à compter de sa promulgation, soit à compter du 24 janvier 2013, les clauses des accords collectifs comportant des obligations en matière d'examens médicaux réalisés par le médecin du travail différentes de celles prévues par le Code du travail et le Code rural seront réputées caduques. 1. Visite médicale d'embauche L'employeur qui recrute un salarié doit organiser un examen médical d'embauche ( Emploi identique Un nouvel examen d'embauche n'est pas obligatoire si les conditions suivantes sont réunies ( Travail, Europe, crise, conditions de travail, social, UE, emploi, Metis.

Travail-Emploi - Les déterminants du coût du travail en France. Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise. Le travail se fait rarement seul.

Le collectif de travail, une ressource pour l’entreprise

Il est naturellement collectif et collaboratif. Ressources humaines. L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource. Les conditions de travail.