background preloader

Lindachaiter

Facebook Twitter

chaiter

La RSE, nouvelle boussole de L'Oréal, Innovation produit. L'Oréal et Adecco condamnés pour discrimination raciale à l'embauche. Après cinq années de procédure, SOS Racisme a obtenu la condamnation du leader français de l'intérim, de sa filiale Ajilon et du fabricant de cosmétiques, Garnier (groupe l'Oréal), pour discrimination raciale.

L'Oréal et Adecco condamnés pour discrimination raciale à l'embauche

Ces entreprises utilisaient le code BBR pour "Bleu Blanc Rouge" pour sélectionner des intérimaires. Cette décision de la cour d'appel de Paris promet de faire jurisprudence. Satisfecit pour SOS Racisme. Le 29 juin, la cour d'appel de Paris a condamné la société de travail temporaire, Adecco, sa filiale Ajilon (ex-Districom) ainsi que Garnier (groupe L'Oréal) pour discrimination raciale à l'embauche.

Les trois sociétés devront verser 30.000 euros de dommages et intérêts à l'association, partie civile dans le dossier. "Cette condamnation est l'une des plus lourdes enregistrées en France pour discrimination raciale", se félicite Samuel Thomas, responsable des actions judiciaires de l'association anti-raciste. Code "Bleu Blanc Rouge" L'affaire Adecco-Garnier remonte à 2.000. Les diversités en Ressources Humaines-L’Oréal Groupe. Agir sur le recrutement L’Oréal s’attache à transformer la politique des Ressources Humaines en matière de recrutement, notamment en adaptant leur processus pour qu’il soit le moins discriminant possible ; d’une part en diversifiant son sourcing, d’autre part en s’attachant à traiter objectivement les candidatures afin de garantir une sélection équitable.

Les diversités en Ressources Humaines-L’Oréal Groupe

Sensibiliser et former Dès 2006, une formation sur la diversité destinée à 8 000 managers dans toute l’Europe a été mise en place. En 2012, 924 collaborateurs ont participé aux Ateliers des Diversités, journée dédiée exclusivement aux questions de Diversité dans l’entreprise et accessible à tous les collaborateurs et nouveaux entrants. Ce nombre s’ajoute aux 5 400 collaborateurs déjà formés en France à fin 2011. Cette politique de formation aux enjeux de la diversité tend désormais à se mondialiser et est actuellement en cours de déploiement en Amérique latine et en Asie.

Les diversités en Ressources Humaines-L’Oréal Groupe. L’Oréal accorde les mêmes avantages sociaux à ses salariés partout dans le monde, Dossiers thema. Un mot d’ordre : responsabilité. « Nous ne croyons pas à une croissance pérenne qui ne soit responsable », souligne Jérôme Tixier, directeur général des relations humaines du groupe L’Oréal.

L’Oréal accorde les mêmes avantages sociaux à ses salariés partout dans le monde, Dossiers thema

Ainsi, le leader mondial de la beauté insuffle-t-il la notion de responsabilité aussi bien dans le business que dans ses démarches RSE et sa politique RH. Illustration avec le projet humain et social, global, qui porte autant sur le management, l’organisation que les pratiques sociales. C’est sur ce dernier sujet que se concentre le programme L’Oréal Share and Care. 14 semaines de congé de maternité payées 100 % Cette initiative a pour objectif d’assurer, fin 2015, à tous les collaborateurs permanents du groupe, implantés dans 68 pays, les mêmes fondamentaux en matière de protection sociale, santé, parentalité et qualité de vie au travail. Julie Le Bolzer. Chez L'Oréal, les femmes ne valent pas autant que les hommes.

L’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes est un enjeu social et politique important de la société française et de ses entreprises.

Chez L'Oréal, les femmes ne valent pas autant que les hommes

Sur le marché du travail, cette égalité suppose des chances identiques en matière d’accès à l’emploi, à la formation, aux carrières et aux rémunérations. Combat politique mené depuis les années 1960, la lutte contre l’inégalité professionnelle a apporté des progrès en matière d’accès à la formation et à l’emploi [1][1] M. Maruani, Travail et emploi des femmes, La Découverte,....

Cependant, malgré les différentes législations, deux inégalités demeurent : les différences salariales et le moindre accès aux postes à responsabilité, phénomène communément appelé le « plafond de verre » [2][2] J. Laufer, « Femmes et carrières : la question du plafond.... L’analyse des inégalités s’appréhende pour l’essentiel au niveau sociétal, atténuant de ce fait la perception de différences entre les entreprises et l’émergence de nouvelles tendances.