background preloader

Précarité énergétique

Facebook Twitter

Confinements et hausse des factures d’énergie : le risque de l’autorestriction. En 2019 en France, parmi les dépenses de consommation énergétique liées au logement, 72 % concernaient uniquement le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Confinements et hausse des factures d’énergie : le risque de l’autorestriction

Si de nombreuses politiques publiques sont mises en place pour inciter les ménages à rénover leur logement, une grande partie des gains en efficacité pourraient être atténués par l’augmentation de la taille des logements, mais surtout par le comportement des ménages. Ainsi, dans un contexte où les taux d’occupation des logements sont plus importants, comme pendant le premier et le second confinement – qui ont eu lieu respectivement au printemps et à l’automne (période pendant laquelle on chauffe les logements, même si le climat est clément) – on aurait pu s’attendre à une hausse de la facture énergétique des ménages, même si nous ne disposons pas encore de ces données.

18% des ménages français toujours en situation de précarité énergétique. Même si les données 2020 ne sont pas encore connues, tout porte à croire que cette année complexe qui vient de s’écouler, a également été difficile sur le plan du paiement des factures d’énergie.

18% des ménages français toujours en situation de précarité énergétique

Précarité énergétique : 10 ans plus tard, une notion toujours floue. La notion de « précarité énergétique » fête ses dix ans.

Précarité énergétique : 10 ans plus tard, une notion toujours floue

Ce à quoi elle renvoie est bien sûr plus ancien, mais l’expression a été popularisée en France par son inscription dans la loi en 2010. L’actualité des deux dernières années a rappelé l’importance qu’elle occupe dans l’espace public, avec la fin du tarif de première nécessité pour l’électricité (TPN) et du tarif spécial de solidarité pour le gaz (TSS), deux mécanismes qui ont été remplacés par le chèque-énergie en 2018.

À la suite du mouvement des gilets jaunes à l’automne, le gouvernement décide d’élargir le dispositif. En février 2020, le hashtag #LesMalChauffés est lancé par franceinfo dans le cadre d’une opération. Et à la même période, la trêve hivernale est prolongée par ordonnance dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire due à la Covid-19. Pourtant, qualifier et quantifier ce phénomène n’est pas aussi évident qu’il n’y paraît. Un phénomène difficile à mesurer 20 % de précaires énergétiques, un chiffre stable. Locataires et précaires, grands oubliés de la rénovation. Cet article est le troisième de notre enquête en quatre volets consacrée à la rénovation énergétique.

Locataires et précaires, grands oubliés de la rénovation

Le premier volet : « Rénovation énergétique : une décennie de perdue » ; le deuxième : « Rénover n’est pas jouer : parcours croisé de rénovateurs énergétiques » ; et le quatrième : « L’ex-Allemagne de l’Est, bonne élève de la rénovation énergétique ». Les problèmes de précarité énergétique comme ceux d’Aline — que nous évoquions précédemment — sont loin d’être isolées. À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), c’est bien « tout le quartier de la Maladrerie qui est mal conçu », explique Yoann Pinaud, de l’Alliance citoyenne d’Aubervilliers, qui travaille depuis plusieurs mois sur les graves problèmes qui touchent trente logements de l’allée Nicolas-de-Staël, tous classés G. 3,4 millions de passoires, thermiques Ils sont nombreux, ces occupants d’habitats indignes, vétustes et précaires. À Toulouse, Lux n’est pourtant pas mécontent d’avoir trouvé une colocation de 140 m² pour 360 € par mois.

Guide : quels dispositifs pour accompagner les ménages en précarité énergétique ? La performance énergétique(1) moyenne d'un logement en France « se situe autour de 180 kWh/m² par an en 2017, pour une facture énergétique annuelle moyenne de 1 519 € » selon les dernières données disponibles de l’Insee.

Guide : quels dispositifs pour accompagner les ménages en précarité énergétique ?

Précarité énergétique : « Le véritable enjeu, c’est la rénovation des “passoires énergétiques” » Alors que la première vague de froid touche la France, Christophe Robert, directeur général de la fondation Abbé Pierre, revient sur un enjeu qui touche près de quatre millions de ménages.

Précarité énergétique : « Le véritable enjeu, c’est la rénovation des “passoires énergétiques” »

LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Eléa Pommiers Emmanuel Macron a fait du logement une des priorités de son quinquennat. Le 24 novembre, le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, et le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, ont annoncé un plan ambitieux de rénovation énergétique des bâtiments, d’un montant de 14 milliards d’euros sur cinq ans. L’objectif : réhabiliter les sept à huit millions de logements mal isolés, appelés « passoires énergétiques ». Quel bilan pour l’expérimentation du chèque énergie ? – Enerzine. Chèque énergie : tout savoir sur le dispositif en 2019.

A partir du 1er janvier 2019, le dispositif du chèque énergie va être modifié.

Chèque énergie : tout savoir sur le dispositif en 2019

Effectivement, le gouvernement a décidé de reformer ce dispositif sur deux plans : le montant et le nombre de Français éligibles. Chèque énergie : qu’est-ce que c’est ? Le chèque énergie permet de payer : Les factures d’énergie (gaz, électricité, chaleur, fioul) auprès du fournisseur ; Les charges de chauffage incluse dans la redevance auprès du gestionnaire, dans le cas d’un logement-foyer conventionné ; Certains travaux visent à améliorer la performance énergétique du logement (fenêtre, isolation).

Les avantages du chèque énergie : Au moins 7 millions de personnes concernées par la précarité énergétique – Enerzine. L’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE) présente les résultats de ses travaux ce 23 novembre, à l’occasion de son 3e colloque national à Bordeaux.

Au moins 7 millions de personnes concernées par la précarité énergétique – Enerzine

L’ONPE œuvre à mieux connaître le phénomène, comprendre les pratiques des ménages touchés et identifier les leviers d’action pour lutter efficacement contre ce fléau. 3 ménages sur 10 se restreignent sur le chauffage et 1 sur 10 rencontre des difficultés à payer ses factures d’énergie.