background preloader

Paillage

Facebook Twitter

Techniques de paillage

Quel paillage choisir pour mon potager ? L’utilité de pailler son potager n’est plus à démontrer, mais quel est le meilleur en terme d’apport au sol ?

Quel paillage choisir pour mon potager ?

Il existe une multitude de paillage possible, mais aucun n’est véritablement parfait, dans le sens qu’il ne compense pas entièrement les besoins des plantes de votre potager. Ainsi chaque paillage possède ses propres valeurs nutritionnelles, et apporte plus ou moins d’éléments intéressants pour le sol et les cultures en place. Comme l’alimentation humaine, l’alimentation du sol pour qu’elle soit bonne et équilibrée se doit d’être diversifiée !

Un paillage avec de la paille d’une année à l’autre sera carencé, tout comme un sol paillé d’année en année avec du BRF qui aura tendance à s’acidifier progressivement. Depuis quelques années, je m’applique à diversifié l’alimentation du sol de mon potager en effectuant une sorte de « rotation de paillage », en alternant et accumulant différents types de couvert à chaque saison. En quoi consiste contrairement cette rotation ? Pailler avec des frondes de fougères. Le paillage en permaculture : utilisation et avantages. En permaculture, la nature est source d’inspiration : avez-vous déjà remarqué un sol nu en forêt ?

Le paillage en permaculture : utilisation et avantages

L’épais paillis de feuilles mortes y est toujours présent et la terre est alimentée par l’humus créé par la décomposition des feuilles. Le paillage ne présente que des avantages et aucun inconvénient ! Pourquoi ne le voit-on que très rarement dans les jardins ? Le paillage en permaculture, c’est quoi exactement ? C’est une méthode qui consiste à prendre des végétaux secs (comme de la paille, du foin, du BRF (bois raméal fragmenté), des feuilles mortes, du chanvre, etc.) ou humides (déchets de cuisine, tonte…) et de les poser au pied de vos cultures. Pour aller plus loin : Permaculture : définition et grands principes.

Pailler le jardin : 9 erreurs à ne jamais faire. Comment fabriquer son propre paillis ? Les effets du paillage au jardin. Par sa simple présence, le paillage empêche les dégâts causés par les pluies sur les sols (surtout les sols argileux ).

Les effets du paillage au jardin

Lors de fortes averses, les gouttes d’eau cassent et fragmentent les agrégats des sols. Ils vont ensuite se déplacer et combler toutes les porosités de la couche superficielle pour finalement former, lors du séchage du sol, une croûte dure appelée « la croûte de battance ». Cette croûte, va réduire les échanges gazeux. En effet, celle-ci va réduire la pénétration de l’oxygène et l’évacuation du gaz carbonique empêchant une bonne respiration racinaire et donc un bon épanouissement des plantes. Aussi, en ruisselant, les pluies emportent avec elles de petites particules solides. La paille : en botte, un paillage économique au jardin. En permaculture et plus largement en jardinage naturel, la paille est une matière organique fréquemment utilisée comme mulch.

La paille : en botte, un paillage économique au jardin

De cet usage ont découlé les termes paillage et paillis aujourd’hui repris pour parler de couverture de sol même quand celle-ci n’est pas faite de paille. Il n’est donc pas toujours évident de savoir à quoi s’en tenir quand vient le moment de choisir une couverture de sol pour son jardin. Aussi, parmi tous les paillages existants, cet article fait un focus sur la paille, ses caractéristiques, avantages et inconvénients pour vous permettre d’y voir plus clair 😉 ! Quelles sont les caractéristiques de la paille pour le paillage du jardin ? La paille n’est pas le foin La paille est constituée des tiges sèches de diverses céréales cultivées pour leurs grains et de celles de quelques légumineuses. L’orge et l’avoine qui donnent de la paille creuseLe blé d’hiver qui donne de la paille plus ou moins creuseLe blé dur, maïs et sorgo qui donnent de la paille pleineLe riz.

Vidéo: les effets du paillage sur le sol. Dans la nature, le sol est recouvert de feuilles mortes et de débris végétaux : cette couche s’appelle la litière.

Vidéo: les effets du paillage sur le sol

Elle abrite une faune riche et active, son rôle est essentiel au bon fonctionnement de l’ensemble sol/plantes et le paillage s’en inspire directement. Le paillage consiste donc en l’application d’une couche de matériau sur le sol. On nomme cette couche « le paillis ». Le paillage est le vrai « couteau suisse » du jardinier tant ses effets sur le sol, la faune et la flore vont être importants et diversifiés. Il va lui faire économiser du temps et bien des efforts ! Le meilleur paillage, le BRF de saule. Peut-on utiliser du thuya pour pailler ? “Je viens de tailler ma haie de thuya.

Peut-on utiliser du thuya pour pailler ?

Puis-je utiliser les branchages supprimés pour pailler ?”. Voici une question que l’on me pose tellement souvent qu’il me parait intéressant d’y répondre aujourd’hui par un (petit) article. Car il n’y a pas, comme presque toujours, une réponse unique et simple à cette question (oui ou non). Commençons par voir les caractéristiques du thuya. Le thuya est un matériau acide Comme tous les conifères (aussi, cet article vaut pour les autres conifères), le thuya est un matériau acide.