background preloader

Oiseaux

Facebook Twitter

Étrangeté du vivant : le cas surprenant d'un oiseau à la fois mâle et femelle. La bouscarle de Cetti, l'oiseau des roseaux. Tourterelle : comment la reconnaître ? - Geo.fr. Vous avez aperçu dans le ciel un bel oiseau beige avec une collerette noire ?

Tourterelle : comment la reconnaître ? - Geo.fr

II s'agit certainement d'une tourterelle ! Découvrez nos conseils pour la reconnaître à coup sûr mais aussi pour prendre soin d'un oisillon tombé du nid. Tourterelle : quels sont ses signes distinctifs ? Tourterelle est une appellation générique désignant des petits oiseaux de la famille des colombidés. Il n'existe pas une tourterelle, mais plusieurs dizaines d'espèces différentes, même si la plus connue et la plus reconnaissable est la tourterelle turque (Streptopelia decaocto).

Cette tourterelle mesure entre 31 et 33cm pour 47 à 55 cm d'envergure, un oiseau relativement petit et à la physionomie équilibrée et élégante. Sa cousine la tourterelle domestique lui ressemble beaucoup, elles partagent notamment leurs très beaux yeux couleur rubis et leur chant si particulier : le roucoulement. Combien de temps couve une tourterelle ? Le Busard : trois espèces à observer dans nos campagnes. En route vers la campagne !

Le Busard : trois espèces à observer dans nos campagnes

C’est là, et plus précisément sur les terres cultivées, que le busard, se plaît à nicher et à chasser. Zoom sur un majestueux rapace, amateur de petits rongeurs. Les oiseaux de haute altitude ont développé un duvet plus dense. Une étude réalisée sur 250 espèces d’oiseaux vivant dans l’Himalaya a révélé comment leur duvet est devenu plus dense pour résister à des altitudes élevées.

Les oiseaux de haute altitude ont développé un duvet plus dense

Les oiseaux vivant dans des environnements plus froids et à des altitudes élevées avaient des plumes avec un duvet plus dense, leur fournissant un «manteau» plus épais contre les températures basses. Grâce à un duvet plus dense, les plus petits oiseaux bénéficient d’une protection aussi efficace contre le froid extrême. L’étude, publiée dans la revue Ecography, a été inspirée par un petit oiseau que le Dr Sahas Barve a observé lors d’une journée glaciale de travail sur le terrain dans l’Himalaya, en 2014. « Il faisait -10 ° C », a déclaré le chercheur du Smithsonian National Museum of Natural History, à Washington DC. «Et il y avait ce petit oiseau, un Roitelet huppé qui était en train d’attraper des insectes. » Chouette hulotte. Rapace très répandu en Europe, la chouette hulotte fréquente nos villes et nos campagnes dès l’instant où elle trouve un milieu arboré où nicher.

Chouette hulotte

Gros plan sur un oiseau dont l’ouïe très fine en fait un excellent chasseur nocturne. Fiche d’identité de la chouette hulotte La chouette hulotte (Strix aluco) est une espèce d’oiseau appartenant à l’ordre des strigiformes et à la famille des strigidés. Comprenant 26 genres et 216 espèces, cette famille regroupe les rapaces à activité nocturne présents sur tous les continents à l'exception de l’antarctique. Bergeronnette des ruisseaux ou printanière, quelles différences ? Quelles différences permettent d’identifier la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) de la bergeronnette printanière (Motacilla flava) ?

Bergeronnette des ruisseaux ou printanière, quelles différences ?

Quand 2 passereaux de la famille des Motacillidés ont la même morphologie et une teinte similaire, il est possible de les confondre. Alors pour éviter les confusions, je vous propose d’apprendre à reconnaître ces passereaux jaunes sur la base de quelques critères que nous allons parcourir ensemble. Les caractéristiques communes. Busard pâle - Circus macrourus. L'identification du Busard pâle présente des difficultés du fait de la proximité avec le Busard cendré en certains plumages.

Busard pâle - Circus macrourus

Nous insisterons sur les caractères distinctifs. Comme chez tous les busards, le dimorphisme sexuel est très grand. Le mâle adulte se reconnaît facilement à son plumage typique, gris cendre dessus, blanc dessous avec la tête très pâle et la pointe de l'aile noire. Le milan royal - Oiseaux Rapaces. Le milan royal est un grand rapace au vol très agile.

Le milan royal - Oiseaux Rapaces

Les milans se reconnaissent à leur queue fourchue et celle-ci est bien plus nettement échancrée chez le milan royal que chez le milan noir. Un paysage contrasté avec des plaines et des reliefs, des zones boisées et des cultures, des cours d’eau et des étangs constitue son biotope habituel. Milvus milvus Linnaeus,1758 (ex. Milvus regalis). Vertébré, Oiseau, Falconiforme. Reconnaître les oiseaux du jardin. Les espèces d'oiseaux du jardin : Selon une étude réalisée sur ces dernières années, le nombre des oiseaux présents sur la planète ne cesse de diminuer.

Reconnaître les oiseaux du jardin

Partout dans le monde, des milliers d'espèces d'oiseaux sont sur le déclin. Selon l'ONG 40% des espèces d'oiseaux ont vu leur population diminuer. Sur 10 966 espèces d'oiseaux répertoriées dans le monde, 222 sont classées en danger critique, 461 sont « en danger » et 786 sont « vulnérables ». Toujours selon cette étude, la situation ne serait pas prêt de s'améliorer si on continue comme ça. Le milan royal, rapace essentiellement européen. De la Scandinavie à l’Espagne, l’aire de répartition du milan royal se situe principalement en Europe.

Le milan royal, rapace essentiellement européen

Gros plan sur un rapace amateur de rongeurs mais qui ne dédaigne pas manger quelques charognes. Description du milan royal Le Milan royal (Milvus milvus) est une espèce de rapaces de la famille des Accipitridés. Il se distingue par sa longue queue rousse triangulaire, profondément échancrée. Sa tête blanchâtre finement striée de noir tranche avec le reste de son corps. Aire de répartition du milan royal La distribution du milan royal est essentiellement européenne et son aire de répartition s’étend de l'Espagne à l'ouest de la Russie en passant par la France, l'Allemagne, la Lituanie et la Pologne. Quelles différences entre une bécasse et une bécassine ? Les scolopacidés constituent une famille d'oiseaux dont certains ont des noms très proches : c’est le cas des bécasses, des bécassines, des bécassins et des bécasseaux.

Quelles différences entre une bécasse et une bécassine ?

Il y a de quoi s’y perdre ! Regardons tout cela de plus près pour nous intéresser ici plus particulièrement à la bécasse et à la bécassine. Foulque macroule - Fulica atra. La Foulque macroule est une espèce aquatique occupant suivant les saisons toutes les eaux libres continentales, naturelles et artificielles, de plaine et de moyenne altitude.

Elle préfère les eaux peu profondes riches en végétation riveraine et de pleine eau, étant surtout végétarienne. En période de reproduction, elle occupe les plans d'eau calmes bien végétalisés, étangs, lacs, retenues, bassins piscicoles, portions favorables des cours d'eau, etc. Elle peut aussi occuper des eaux temporaires. Une pièce d'eau doit avoir une taille minimale d'environ 1 ha pour être occupée. La végétation doit pouvoir accueillir et protéger le nid. Des chants appris avant de naître. Les chouettes effraies utilisent la lumière de la lune pour mieux chasser. Baignés de lumière pendant la journée, les écosystèmes changent profondément la nuit. Lorsque le soleil disparaît, la vie nocturne émerge, et la chouette effraie (Tyto alba) entre en scène.

De son autre nom « effraie des clochers », elle est un oiseau de proie nocturne que l’on trouve dans le monde entier, souvent près des villes et des villages. Bien qu’il s’agisse d’une espèce assez familière, il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons à son sujet. L’une de ses particularités est la différence de couleur du plumage entre les différents individus. Orite à longue queue - Aegithalos caudatus. Le bec de l'Orite à longue queue, court et trapu, est trop faible pour venir à bout d'aliments résistants ou gelés. L'espèce se nourrit donc surtout d'insectes, de leurs larves et de leurs œufs, ainsi que d'autres petits invertébrés.

À l'aide de son bec menu, l'orite déloge ses proies des fentes de l'écorce. Il cueille aussi des insectes, comme les pucerons, sur les feuilles et les bourgeons. Quelques petites graines molles sont consommées, telles que celles du fusain du Japon et du chèvrefeuille. Contrairement aux véritables mésanges, l'Orite à longue queue descend rarement à terre pour s'y nourrir mais, comme elles, il peut se suspendre à l'envers ou tenir sa nourriture dans une patte.

Contrer les mauvais coups du coucou. Perchée sur une branche, une petite rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) est accaparée par ses devoirs parentaux : elle tente de nourrir un insatiable coucou gris (Cuculus canorus), beaucoup plus grand qu’elle et qui tient à peine dans le minuscule nid de la rousserolle . Cette scène, fréquente dans les bois et les zones marécageuses d’Europe à la fin du printemps, illustre le comportement reproductif étonnant de certains oiseaux : le « parasitisme de couvée ».

Au lieu de construire leur propre nid, les parasites de couvée déposent leurs œufs dans les nids d’autres espèces, hôtes qui se préoccuperont de couver les œufs étrangers et de prendre soin des oisillons qui en seront issus. Martinet : l'oiseau qui ne se pose (presque) jamais. L’hirondelle n’est pas seule à faire le printemps : le martinet aussi ! Une vraie petite machine volante étonnante, qui passe proprement sa vie en l’air. Martinet noir ou Apus apus Le martinet noir (Apus apus) est le plus représentatif de son espèce, les deux autres étant : le martinet pâle (Apus pallidus)et le martinet à ventre blanc (Tachymarptis melba) En France, pas d’exception à la règle : en région parisienne où il est bien présent, le martinet noir est le seul de l’espèce.

Aigle royal. L'aigle royal défend un territoire pouvant atteindre 155 kilomètres carrés. Ces corbeaux aussi intelligents que des singes. « Bêtes de science », c'est comme un recueil d'histoires. De belles histoires qui racontent le vivant dans toute sa fraîcheur. Mais aussi dans toute sa complexité. Les oiseaux du jardin en hiver. Les jeunes corbeaux possèdent des capacités cognitives rivalisant avec celles des grands singes adultes.

De nombreuses études au cours des dernières années ont démontré les impressionnantes capacités cognitives des corbeaux dans de nombreux domaines. LES MESANGES. Mes hôtes emplumés commencent à revenir fréquenter mes mangeoires .L'arrière saison ayant été douce jusqu'à présent , ils ont trouvé de quoi assurer généreusement leur provende , mais les quatre jours derniers la baisse des températures, les a fait revenir voleter autour de mes mangeoires bien garnies mises à leur disposition ! Cygnes d'ici et d'ailleurs. Quand on parle de cygne, on pense tout de suite à un animal au plumage blanc immaculé, au cou gracile et au chant discret si ce n'est absent. En réalité, il n'en est rien. En France on trouve cinq espèces de cygnes : trois sauvages et deux exogènes. Pour le moment nous n'avons pu observer que trois des cinq mais cela ne serait tarder.

En effet au compteur, il nous manque le cygne de Bewick (Cygnus columbianus bewickii) qui ne se trouve que très rarement en Auvergne Rhône Alpes et le cygne à cou noir (Cygnus melancoryphus), une espèce originaire d'Amérique du Sud et présente parfois dans les jardins.Il nous en manque deux autres qui eu, sont bien trop loin pour nous. Pinson du Nord - Fringilla montifringilla. La saison de reproduction est tardive. Elle s'étale de mai à août. L'espèce est monogame et territoriale, ce qui ne laisse pas de surprendre quand on sait l'extrême grégarisme de la période inter-nuptiale. Bergeronnette des ruisseaux - Motacilla cinerea. La Bergeronnette des ruisseaux est très dépendante de l'eau, surtout des eaux courantes. C'est au bord de l'eau et même en eau peu profonde qu'elle recherche habituellement sa nourriture.

Tous les cours d'eau sont susceptibles de l'héberger, mais elle a quand même une préférence pour les eaux torrentueuses, ce qui fait qu'elle est souvent amenée à côtoyer le Cincle plongeur. Pour la nidification, elle a besoin d'un substrat vertical où construire son nid. À l'origine, ce devait être assez systématiquement un pan rocheux naturel présentant des irrégularités comme des fissures, des replats entre couches géologiques, des alvéoles d'usure, etc. Le vautour, charognard très utile pour la nature.

Chouette versus hibou. Après 3 ans d'absence, voici un nouvel article pour enrichir cette catégorie qui vise à ne plus se tromper entre espèces qui se ressemblent ! Aujourd'hui je m'attaque à un grand classique : chouette hulotte versus hibou moyen-duc ! Grimpereau des jardins - Certhia brachydactyla. Le Grimpereau des jardins est à l'origine un oiseau forestier lié aux facies feuillus de basse altitude, particulièrement la vieille chênaie. Le nombre de vieux arbres doit être important mais il préfère la futaie un peu claire. Grand Corbeau - Corvus corax. Quelles différences entre un pigeon, une colombe et une tourterelle ? Les corneilles possèdent une forme de conscience. Choucas des tours - Coloeus monedula. EN ATTENDANT LA PIE (No 33) La cigogne blanche (Ciconia ciconia) A la découverte des oiseaux migrateurs.

Les oiseaux marins : qu’est-ce qui caractérise cette famille d’oiseaux ? Chouette effraie. Le Loriot d'Europe, très bel oiseau jaune et noir. Le grand gravelot - Oiseaux échassiers. Les palmipèdes : qu’est-ce qui caractérise cette famille d’oiseaux ? Connaissez-vous le percnoptère d'Egypte, le plus petit vautour d'Europe ? Zoom sur les vautours de France métropolitaine et d'outremer. Monticole bleu - Monticola solitarius. Le faucon pèlerin, le plus connu des rapaces de la famille des faucons.

Fou varié - Sula variegata. Colin de Californie. Moineau. Martin-chasseur géant - Dacelo novaeguineae. Le messager sagittaire, spécialiste de la course poursuite. Chez les oiseaux aussi, les migrants enrichissent la société. Pigeon de Nicobar: le plus proche parent du Dodo arbore un plumage exceptionnel. Tourterelle des bois - Streptopelia turtur. La faucon kobez (Falco vespertinus). Les passereaux : qu'est-ce qui caractérise cette famille d'oiseaux ? Foulque macroule - Fulica atra. L’aigle royal, ce géant majestueux. Un colibri construit un nid avec un toit en feuille géante. Le messager sagittaire, un rapace élégant mais mortel.

Bretagne : un petit oiseau, le choucas, est devenu la terreur de certains agriculteurs. Sterne couronnée - Sterna vittata. Harpie féroce : 5 choses à savoir sur cet aigle fascinant. Cui-Cui, l'appli pour reconnaître les chants des oiseaux. Amarante du Sénégal - Lagonosticta senegala. "Le nettoyeur des alpages", un oiseau qui se nourrit d'os. Les colibris perçoivent des couleurs que nous ne pouvons même pas imaginer. Le goéland cendré. Quand les corneilles se mettent à la pêche. La chouette : quelles espèces peut-on observer en France ? Comment vit-elle ? Les pigeons frisés. 33 superbes photos d'oiseaux appelés Bengalis rouges ( pinsons des fraises ) Pourquoi les oiseaux prennent-ils des bains de poussière ? Sleeping hummingbird "snores" in Peru. Pour attirer les femelles, les oiseaux jardiniers font les nids les plus complexes au monde. C’est quoi ce piaf dans le jardin ? Apprenez à reconnaitre les oiseaux. La majesté du vautour pape. Araponga blanc : 5 choses à savoir sur l'oiseau le plus bruyant du monde.

Le héron cendré, oiseau au grand cou, redoutable pêcheur. L’alouette des champs, petit oiseau au chant mélodieux. Les flamants roses sont fidèles en amitié. Des jeunes oiseaux sont au sol, que faire ? Mérion superbe. Manchot papou - Pygoscelis papua. Bondrée apivore (Pernis apivorus) - Rapace insectivore et migrateur. Rougequeue noir (Phoenicurus ochruro), petit oiseau commun. Observez les oiseaux des villes et villages - La Salamandre. Afrique du Sud : manchots et humains, une cohabitation à double tranchant. L'autruche, bipède le plus rapide au monde. Corbeaux : pourquoi sont-ils considérés comme les oiseaux les plus intelligents ? Tangara à nuque jaune. Épervier d'Europe : 5 choses à savoir sur ce serial killer d'oiseaux. 7 oiseaux qui mangent les chenilles processionnaires !

Tisserin à lunettes - Ploceus ocularis. Corbeau et corneille : quelle différence? Le plus petit oiseau du monde fait la taille... d'une abeille ! Quelle est la différence entre un corbeau et une corneille ? Le Mainate religieux : qui est-il ? Conseils et bonnes pratiques d'élevage. Top 10 des oiseaux des jardins que l'on peut observer. Sauvons l'outarde canepetière ! Le héron cendré -