background preloader

France

Facebook Twitter

11 millions de km², pour quoi faire ? Le bien commun, fondement de la stratégie maritime de la France.

Fleuves de France

Connaissez-vous les régions naturelles de France ? (Wedodata) L'entreprise WeDoData spécialisée dans la cartographie et la data visualisation, propose un quizz en ligne sur les régions naturelles de France : De quoi parlent les gens « nés dans le Cotentin », qui ont de la famille « dans les Cévennes » ou encore qui, le week-end, se vantent de « descendre dans le Perche » ?

Connaissez-vous les régions naturelles de France ? (Wedodata)

Pour Slate.fr, l'équipe de Wedodata a créé ce Quiz des régions naturelles de France, à destination des fans de géographie hexagonale (voir présentation du jeu sur le site Slate.fr) Articles connexes Une série de cartogrammes sur l'évolution des jeunes par départements en France (2000-2019) par WeDoData Délimiter le Nord et le Sud en France : une affaire de représentations ? Pouvez-vous localiser ces pays sur une carte ? Un jeu géographique pour localiser des pays, reconnaître leurs drapeaux et les comparer. En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville (INSEE, 2020) L'INSEE publie une nouvelle typologie des aires d'attraction des villes : En France, les 699 aires d’attraction des villes regroupent plus de neuf personnes sur dix : 51 % de la population française habite dans les pôles et 43 % dans les couronnes.

En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville (INSEE, 2020)

Une personne sur cinq vit dans l’aire d’attraction de Paris. Entre 2007 et 2017, la population augmente nettement dans les aires d’attraction de 700 000 habitants ou plus. Depuis 2012, la population est stable dans les aires de moins de 50 000 habitants et dans les communes hors attraction des villes. Au sein des aires, la croissance de la population est plus faible dans les communes-centres que dans les couronnes. Aires d’attraction des villes selon le nombre d’habitants en 2017 L’aire d’attraction d’une ville est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué d’un pôle de population et d’emploi et d’une couronne qui rassemble les communes dont au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle.

Articles connexes. La nouvelle ruralité française. Élisabeth Bonnet-Pineau reçoit ce mardi 28 janvier, au nom des Cafés géo, deux universitaires géographes, Monique Poulot-Moreau, professeure à l’université de Paris Nanterre, et Pierre Pistre, maître de conférences à l’université de Paris Diderot.

La nouvelle ruralité française

Ils sont conviés pour traiter d’un sujet à première vue traditionnel, mais en fait en plein renouvellement : la ruralité française. La première s’est particulièrement intéressée, depuis une dizaine d’années, à la périurbanisation et à l’évolution des relations villes-campagnes sous l’angle de la transformation des pratiques agricoles ; le second a étudié la diversité des campagnes en France métropolitaine, de l’influence des manières de les définir à leurs transformations sociodémographiques. 1-La première question d’Élisabeth Bonnet-Pineau (EBP) porte sur la définition même de la ruralité. Quels en sont les éléments de spécificité ? Un siècle de géographie française. Café géo de Paris, mardi 25 février 2020, Café de Flore (Paris 6ème) A gauche, la façade de l’Institut de Géographie à Paris (inauguré en 1926).

Un siècle de géographie française

A droite, la couverture de la deuxième partie du tome VI de la Géographie Universelle, consacrée à la « France économique et humaine » et rédigée par Albert Demangeon (la première partie, consacrée à la « France physique », faisant l’objet d’un autre volume rédigé par Emmanuel de Martonne). Denis Wolff présente le sujet du café géo en évoquant l’importance des années 1920 dans l’histoire de la géographie française car, en ces lendemains de Grande guerre, la géographie française se réorganise. La mort de Paul Vidal de la Blache en 1918 y contribue fortement. Denis Wolff présente alors les deux intervenants du café géo : Christian Grataloup, géohistorien, professeur émérite à l’Université Paris Diderot-Paris 7, et Pascal Clerc, géographe, professeur à l’Université de Cergy-Pontoise.

Christian Grataloup commence par quelques propos liminaires. A la recherche du village français. Café Géographique de Saint-Brieuc, le 21 novembre 2019 Brice Gruet, est maître de conférences à l’Université de Paris Est Créteil.

A la recherche du village français

Ses thèmes de recherches concernent la géographie historique et culturelle (le patrimoine sous toutes ses formes). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, le plus récent « 100 villages à couper de souffle » a été édité chez Larousse en 2019. La définition du village en France a longtemps été, et elle l’est encore très souvent aujourd’hui, une définition statistique : au-delà de 2 000 habitants dans un habitat contigu, on quitte le rural et le village, on parle d’une ville.

Or dans les études rurales, quand on adopte une perspective mondiale, ce découpage est arbitraire car le seuil varie selon le pays. Le document choisi en ouverture est l’illustration de la Revue La Géographie (N°1573, 2019) consacré au thème « Ruralités françaises ». 1 – La ruralité en question(s) Le village de Favresse (Marne) au début du XXème siècle 2 – Qu’est-ce qu’un village ? Pour conclure.