background preloader

Construction et architecture

Facebook Twitter

Bâtiment : les nouveaux métiers du bas carbone. Dans le cadre d’un dossier consacré à la nouvelle Réglementation environnementale (RE2018) qui se profile, Green et vert vous aide à y voir plus clair.

Bâtiment : les nouveaux métiers du bas carbone

D’où vient cet engouement pour la construction de bâtiments à énergie positive ? En quoi le secteur du bâtiment se retrouve directement impacté par les différentes réglementations ? Comment amener le particulier à voir son logement différemment ? Toutes les réponses dans notre dossier. À l’image de l’instauration de la RE2018 d’ici 2020, les politiques environnementales imposent aux professions du bâtiment se s’adapter constamment aux nouvelles réglementations. Des professionnels du bâtiment mal informés Lourdes en conséquences sur l’activité du bâtiment, les nouvelles règles en matière de construction et de rénovation intéressent logiquement l’immense majorité des professionnels.

De même, le nouveau label énergie-carbone E+C- serait, lui aussi, largement méconnu des acteurs du bâtiment. Ils ont imaginé un gratte-ciel suspendu à un astéroïde en orbite. Clouds AO, un cabinet d’architecture basé à New York, vient de présenter un nouveau concept totalement insolite baptisé Analemma Tower.

Ils ont imaginé un gratte-ciel suspendu à un astéroïde en orbite

Il se présente en effet sous la forme d’un gratte-ciel suspendu la tête en bas à un astéroïde placé dans l’orbite de notre planète. Bizarre ? Assurément, mais c’est ce qui fait tout le charme de ce projet architectural. Jolie vue, n’est-ce pas ? Quels futurs pour la ville de demain ? À quoi ressembleront les villes du futur ? L’agrandissement de l’aéroport de Vienne interdit au nom du climat.

Berlin, correspondance La nouvelle a de quoi ravir tous les opposants aux grands projets inutiles - et les gens préoccupés de l’avenir de la planète.

L’agrandissement de l’aéroport de Vienne interdit au nom du climat

Architecture et climat font-ils bon ménage ? Urbanisation galopante dans l'Hérault. Panneau de signalisation enjoignant aux camions et camping-cars de ne pas stationner le long de l’Herault, à Laroque le 4 novembre 2011© AFP/Archives SYLVAIN THOMAS Montpellier (AFP) – En 30 ans, près de 17.000 hectares ont été artificialisés dans l’Hérault, soit l’équivalent de 52 places de parking par heure.

Urbanisation galopante dans l'Hérault

L’Etat veut réduire de moitié d’ici à 2020 cette urbanisation galopante, un objectif que certains jugent encore trop timoré. A plus long terme, depuis 50 ans, la population a doublé dans l’Hérault, mais la surface urbanisée a triplé, avec une forte accélération dans les années 1990 et 2000, souligne Matthieu Grégory, à la tête de la Direction départementales des Territoires et de la Mer (DDTM) de l’Hérault. « On voit clairement que ce n’est pas corrélé », relève M. Grégory, qui a supervisé une étude sur l’étalement urbain héraultais présentée comme une première en France. Pour ramener la biodiversité en ville, des immeubles forêts vont être construits en Chine. Restez curieux.

Pour ramener la biodiversité en ville, des immeubles forêts vont être construits en Chine

Suivez nous ! Remplacer le gris des tours d’immeubles par de la végétation, voilà l’idée un peu folle mais résolument novatrice qu’avait expérimenté à Milan l’architecte Stefano Borei. Fort de son succès, le projet va également voir le jour dans la ville de Nanjing, en Chine. L’objectif de ces tours végétales : redynamiser la biodiversité en ville mais également aspirer le CO2 qu’elle dégage. Cette famille vit en autonomie dans un incroyable dôme géodésique en Arctique. Quitter la ville pour se rapprocher de la nature, beaucoup d’entre nous en rêvent.

Cette famille vit en autonomie dans un incroyable dôme géodésique en Arctique

Une famille norvégienne a décidé de vivre son rêve en partant s’installer en Arctique dans une maison unique en son genre: un dôme géodésique. C’est l’histoire inspirante et incroyable des Hjertefølger partis vivre avec leurs quatre enfants au coeur du cercle arctique dans un dôme géodésique. Vivre au beau milieu de l'Arctique pourrait sembler plus que compliqué mais pas pour les Hjertefølger ! En 2013, cette famille norvégienne décide de s’installer à plus de 1 000 km au Nord d'Oslo, sur l’île de Sandhornøya, afin de bâtir une maison écologique sur trois étages et protégée d’une structure partiellement sphérique, appelée dôme géodésique. Earthship : construction durable par excellence. Un Earthship (ou géonef) est une construction conçue pour résoudre les problèmes écologiques actuels.

Earthship : construction durable par excellence

Il s’agit d’une maison passive et autonome qui dispose d’une architecture bioclimatique. Ce type d’édifice est donc écologique, autosuffisant, durable et basé sur le recyclage. Les Earthships (terme venant de la contraction des mots « Earth » (terre) et « Spaceship » (vaisseau) et pouvant être traduit par « vaisseau terrestre »), sont apparus dans les années 70 en pleine période Hippie.

Ce sont des habitats écologiques destinés à l’autoconstruction et à l’autosuffisance (eau, énergie…), respectueux de l’environnement, peu onéreux et construit à partir de matériaux recyclés. Le concept des Earthships repose sur trois piliers : gestion de l’eau, protection thermique et création d’énergie. On doit la création de ces habitats à l’architecte américain Michael Reynolds, qui construisit son premier Earthship à Taos, dans le Nouveau-Mexique, sur un terrain de 640 hectares.

La construction en paille se développe en France.