background preloader

Licencecom

Facebook Twitter

Qui ?

Objectifs/entreprises attaquées. Antécédent. Technique pour détruire internet. Auteur. « Quelqu’un apprend à détruire Internet », selon Bruce Schneier. Pour l’écrivain et expert en cybersécurité et en cryptographie Bruce Schneier, « quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet », comme il le titre dans son dernier article de blog.

« Quelqu’un apprend à détruire Internet », selon Bruce Schneier

L’actuel directeur de la technologie de Resilient, une société d’IBM, affirme que des attaques particulières visent des acteurs majeurs du web depuis déjà deux ans. Bruce Schneier est une sommité en ce qui concerne la sécurité informatique. L’auteur du mythique livre « Applied Cryptograhy » tient depuis 2004 un blog très fréquenté dans lequel, ce mardi 13 septembre, il a publié un article au titre évocateur : « Quelqu’un est en train d’apprendre à détruire Internet« .

Comme il l’affirme, depuis un ou deux ans, certaines compagnies majeures du web subissent des attaques particulières, précises et calibrées, dont le but est de tester les défenses et d’évaluer les meilleurs moyens de les faire tomber. Selon un expert, le réseau Internet serait menacé. 20 septembre 2016 - 1 commentaire - Temps de lecture : 2 minute(s) - Classé dans : Réseau & Sécurité Publié par UnderNews Actu Bruce Schneier, un expert américain largement reconnu de la sécurité informatique, a récemment révélé que les infrastructures critiques, les piliers d’Internet, essuyaient, depuis plusieurs mois, des cyberattaques.

Selon un expert, le réseau Internet serait menacé

L’Internet mondial est-il menacé dans sa globalité ? Les récentes révélations de cet expert à propos du réseau mondial ont de quoi inquiéter… C’est dans un article intitulé “Quelqu’un est en train d’apprendre comment détruire Internet” que l’expert et écrivain Bruce Schneier explique que des grandes entreprises chargées du fonctionnement même d’Internet lui ont confié, sous couvert d’anonymat, qu’elles avaient constaté des vagues d’attaques par déni de service distribué (DDoS, ndlr) ressemblant à une sorte de harcèlement.