background preloader

Lezhysterik

Facebook Twitter

La fragilité blanche : pourquoi est-ce si dur de parler aux Blancs de racisme ? Je suis blanche.

La fragilité blanche : pourquoi est-ce si dur de parler aux Blancs de racisme ?

J’ai passé des années à étudier ce que cela signifie d’être Blanc dans une société qui proclame l’insignifiance de la race, alors que celle-ci structure profondément la société. Voilà ce que j’ai appris : toute personne blanche vivant aux Etats-Unis va développer des opinions sur la race simplement en baignant dans notre culture. Mais les sources traditionnelles – écoles, manuels scolaires, médias – ne nous fournissent pas les multiples points de vue dont nous avons besoin. Oui, nous allons développer des opinions chargées d’émotions fortes, mais ce ne seront pas des opinions bien informées.

Contes et légendes - Nourrir le loup. Monique Pinçon-Charlot : « La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps. Basta !

Monique Pinçon-Charlot : « La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps

: Qu’est-ce qu’un riche, en France, aujourd’hui ? Monique Pinçon-Charlot [1] : Près de 10 millions de Français vivent aujourd’hui en-dessous du seuil de pauvreté. Celui-ci est défini très précisément. Mais il n’existe pas de « seuil de richesse ». C’est très relatif, chacun peut trouver que son voisin est riche. Nous nous sommes intéressés aux plus riches parmi les riches. Pourquoi est-il si difficile de définir cette classe ? MISSREPRESENTATION. 5 raisons pour lesquelles les droits des animaux concernent les féministes. Article paru ici en décembre dernier, écrit par Aph Ko avec l’aide de Syl Kocieda.

5 raisons pour lesquelles les droits des animaux concernent les féministes

Les droits des animaux, c’est un problème féministe. La viande : symbole de domination masculine? Steak, bacon et côtes levées sont-ils des symboles de masculinité?

La viande : symbole de domination masculine?

Certains auteurs de magazines culinaires, propriétaires de restaurants et autres amoureux de bonne chère amalgament allègrement hommes et carnivorisme. Spécisme et capacitisme: quand l’intelligence se fait violence. Autoportrait avec poulets, par Sunaura Taylor. (2008) Reproduction de ma conférence éponyme donnée le 22 août 2015 à Montréal dans le cadre de la Journée mondiale pour la fin du spécisme.

Spécisme et capacitisme: quand l’intelligence se fait violence

Objectification. Sur la page Facebook d’un événement “pro-vegan” à Montréal, on voit des photos prises sous tous les angles d’une femme étendue sur une assiette, dévêtue et arrosée de sauce bbq.

Objectification

Le paradoxe de la viande – Christiane Bailey. Nier la vie mentale des animaux pour mieux les manger Nous avons développé un puissant outil pour nous aider à surmonter la souffrance causée par notre consommation de viande : le déni.

Le paradoxe de la viande – Christiane Bailey

Aysha Akhtar : comment la recherche animale nuit à l'homme  Dr Aysha Akhtar Nous nous limitons à traduire ici certaines phrases de l’article publié en octobre 2015 par la neurophysiologiste Aysha Akhtar en évitant de répéter des éléments que nous avons déjà donnés et développés par ailleurs.

Aysha Akhtar : comment la recherche animale nuit à l'homme 

Nous reproduisons toutefois les grandes lignes de son article, remarquable synthèse de l’argumentation scientifique contre l’utilisation d’animaux pour la recherche biomédicale humaine. Nous encourageons vivement tous les anglophones intéressés par ce sujet à lire l’article d’Aysha Akhtar dans son intégralité ( ; Camb Q Healthc Ethics. 2015 Oct; 24(4): 407–419). Résumé L’expérimentation animale est défendue par l’affirmation qu’elle serait fiable, que les animaux fournissent d’assez bons modèles de la biologie humaine et des maladies humaines pour générer des informations pertinentes et que, en conséquence, son utilisation fournit de grands bénéfices pour la santé humaine. Introduction. L’écoféminisme : féminisme écologique ou écologie féministe.

1Écoféminisme : même si le terme a été introduit par une Française, Françoise d’Eaubonne (1974), c’est dans le monde anglophone que l’idée s’est développée jusqu’à former un courant indépendant.

L’écoféminisme : féminisme écologique ou écologie féministe

Apparu dans les années 1980, l’écoféminisme a mis au cœur de sa réflexion les connexions qui existent entre la domination des hommes sur la nature et celle qu’ils exercent sur les femmes (Plant éd., 1989 ; Diamond et Orenstein éd., 1990 ; Maris, 2009). Il s’agissait de faire entendre les voix des femmes au sein d’une éthique environnementale qui s’était jusque-là préoccupée des rapports entre l’homme et la nature, sans se demander de quel homme il s’agissait. Richard Routley, dans l’article qui, en 1973, a lancé la réflexion en éthique environnementale, présente le cas imaginaire du dernier homme sur terre qui, avant de disparaître, détruit tout autour de lui (Routley, 2003). Est-il sans importance que ce dernier homme (« Mr Last Man », en anglais) soit du genre masculin ? L’écoféminisme : une pensée féministe de la nature et de la société.

Je suis une maudite Sauvagesse.

L’écoféminisme : une pensée féministe de la nature et de la société

Je suis très fière quand, aujourd’hui, je m’entends traiter de Sauvagesse. Quand j’entends le Blanc prononcer ce mot, je comprends qu’il me redit sans cesse que je suis une vraie Indienne et que c’est moi la première à avoir vécu dans le bois… Or toute chose qui vit dans le bois correspond à la vie meilleure. Puisse le Blanc me toujours traiter de Sauvagesse. An Antane Kapesh[2] Écoféminisme – Écologie, genres, dualisme. [Extrait tiré de l’ouvrage Éthique de l’environnement : Une introduction à la philosophie environnementale] Avertissement Ce texte n'est pas une introduction à l'écoféminisme.

Il explore la nouvelle pensée écoféministe, un courant qui questionne les oppositions qu'on considérait intouchables: masculin/féminin, humain/nature, raison/émotion, objectif/subjectif, etc. Pour t'initier à l'écoféminisme, tu peux te référer aux liens du RQGE: www.rqge.qc.ca/node/227. Et pour les initiées prêtes à lire une vingtaine de pages (!) Sur l'écoféminisme queer, voir le texte Toward A Queer Ecofeminism de Greta Gaard. Théories féministes de l’éducation : où est le care ? 1 Dans le féminisme français à la même époque, c’est bien plutôt une pensée critique d’inspiration so (...) 2 Toutefois, elle ne s’y réduit pas.

Un certain nombre de travaux – en particulier des travaux récent (...) 1La question de la théorisation d’une éducation alternative proprement féministe1 s’étant bien plus développée outre-Atlantique (notamment du fait d’un essor plus conséquent des Women’s studies aux Etats-Unis et au Canada), le domaine a pu déployer une diversité reflétant celle des pensées féministes elles-mêmes.

Ainsi, de même qu’il convient de reconnaître non pas un mais des féminismes, s’élaborent dès les années 1970 non pas une mais des éducations féministes (Solar, 1992). De ce fait, la pensée du care en éducation apparaît2, dans les années 1980, dans un contexte théorique qui est celui d’une pluralité de modèles. Son développement porte la marque de telles conditions, et les termes du débat entre les représentant·e·s de chaque courant informent son élaboration. Andrea Dworkin – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. Les femmes de droite est un ouvrage écrit par Andrea Dworkin, féministe radicale, en 1983. Cette dernière nous propose une Andrea Dworkin explication à l’allégeance de certaines femmes à la droite américaine dure. Comment expliquer que ces femmes adhèrent à des idées opposées à leurs intérêts ? Comment des femmes peuvent-elles être anti-avortement, anti-contraception ou encore rêver d’être femmes au foyer ? Ce livre a été traduit en français par Martin Dufresne et Michele Briand.

Le livre arrivera en France au mois de mars. L’objectivation sexuelle des femmes : un puissant outil du patriarcat – les violences sexuelles graves et la dissociation. Avertissement : cet article parle de violences sexuelles, mais aussi de troubles dissociatifs et de syndrome de stress post-traumatique, et peut donc être difficile pour certaines personnes.

Partie 1 : définition et concept-clés Partie 2 : le regard masculin ou male gaze. Andrea Dworkin: Terreur, torture et résistance. [Dworkin a prononcé ce discours inaugural à une conférence de l’Association canadienne pour la santé mentale, intitulée « Femmes et santé mentale : femmes dans une société violente », tenue à Banff (Alberta), en mai 1991.] Nous sommes ici parce qu’il y a urgence. Vous le savez toutes et tous. Petites notes sur l’appropriation culturelle. Concept du coup de clavier ici.

La problématique de l'appropriation culturelle. Meghan Murphy : Notre effacement. La non-mixité : une nécessité politique. Alicen Grey : Vous commencez à savoir ce qu’est la culture du viol, mais savez-vous ce qu’est la culture pédophile ? Le victim-blaming (ou pourquoi j’ai grondé mon chat après lui avoir marché sur la queue) [1] – L’expression viendrait du livre « Blaming the Victim, Globally » publié dans les années 70 par William Ryan. [2] – Selon les études Insee, les femmes sont plus souvent agressées par un proche. Vous pouvez aussi regarder cette vidéo à ce sujet. Le probl@egrave;me de l'identité sexuelle. Les neurones du genre. La socialisation des garçons en cause. Deux procès pour viol et assassinat et une même demande de la part des familles de victimes: la prise de conscience que la socialisation de genre est à l'origine de la violence des hommes envers les femmes.

L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – Introduction – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. 10 films pour comprendre le « syndrome Trinity » La psychothérapie féministe. – LOIS SUR LE VIOL : LES CADEAUX EMPOISONNES DU PATRIARCAT… Soyez galant, ça rend les femmes bêtes. Stéphanie : « la prostitution est évidemment beaucoup plus facile à théoriser qu’à exercer  Article féministe révolutionnaire d’une survivante de l’exploitation sexuelle. – L’ordre du viol : prostitution, pornographie et violences sexuelles. Tu seras violée et tu mourras en couches, ma fille. La mère et la putain dans la salle d’accouchement. Les femmes, leurs désirs, leur plaisir et leur orgasme – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme. La pénétration, une arme de destruction massive de notre intégrité.

I'll be post-feminist in post-patriarchy. Le « Blues post-sexe » des femmes – Révolution Féministe. La pornographie c’est ce à quoi ressemble la fin du monde (Chris Hedges) L’humour est une arme. Non le masculin ne l'emporte pas sur le féminin ! "Les académiciens ne savent pas de quoi ils parlent", entretien avec Eliane Viennot (6) Auteur, auteure ou autrice ? « Ça va être un viol » : Formes et fonctions de l’obscénité langagière dans les joutes verbales de rap.

Rédaction égalitaire (épicène): Canton de Vaud : site officiel.