background preloader

Histoire de la cuisine chinoise

Facebook Twitter

Histoire de la cuisine chinoise. Extrait du communiqué de presse pour l'exposition "Les séductions du Palais - cuisiner et manger en Chine", traditions de table chinoises au Musée du quai Branly en partenariat avec le Musée national de Chine du 19/06/12 au 30/09/12.

Histoire de la cuisine chinoise

Du cru au cuit, autour du foyer néolithique 7000 - 2000 av. J. -C. Les documents anciens, bien que rédigés postérieurement, en grande partie sous la dynastie des Zhou (1045-221), rapportent des événements et des comportements souvent antérieurs à la première des dynasties chinoises, les Xia (c.2100-c.1600). Yandi est appelé Shennong, le « Divin laboureur ». Pour les Chinois, l'agriculture allait devenir l'occupation par excellence, la source de toutes les richesses, les fondements de la religion, le symbole même de la civilisation.

Avec des baguettes. Histoire de la cuisine chinoise. Du cru au cuit, autour du foyer néolithique 7000 - 2000 av.

Histoire de la cuisine chinoise

J. -C. Les documents anciens, bien que rédigés postérieurement, en grande partie sous la dynastie des Zhou (1045-221), rapportent des événements et des comportements souvent antérieurs à la première des dynasties chinoises, les Xia (c.2100-c.1600). Ces chroniques remontent au 3e millénaire, au temps des souverains mythiques, où trois personnages, Yandi, Huangdi et Houji, revêtent une apparence particulière. Yandi est appelé Shennong, le « Divin laboureur ».

Pour les Chinois, l'agriculture allait devenir l'occupation par excellence, la source de toutes les richesses, les fondements de la religion, le symbole même de la civilisation. Pouvoir, ivresse et divination à l'âge du bronze 1600 - 222 av. La maîtrise du bronze va de paire avec le premier État centralisé. Pour l'aristocratie Shang (1600 – 1050 av. C'est autour de lui que la 2e section s'organise. Sous les Shang, la boisson devient essentielle. Dynastie des Han, 206 av. Office National du Tourisme de Chine (CNTA) Provinces du Sud.

Office National du Tourisme de Chine (CNTA)

Cette cuisine présente des produits aquatiques frais, des sauces particulières à base d’huile d’huître qui donne une saveur exquise aux aliments. Parmi les mets représentatifs, il y a le serpent sauté ou en soupe, les crevettes frites, l’anguille, le blanc de poulet aromatisé, les champi­gnons à l’huile d’huître, la viande de tortue, le cochon de lait rôti, etc.

Cuisine du Shandong Les mets très nombreux de cette cuisine sont renommés pour la diversité des ingrédients, leur préparation raffinée et la qualité des sauces salées à base de soja qui les accompagnent. Les plats les plus célèbres sont: les holothuries aux poireaux, les oeufs de seiche, les ailerons de requin, les raviolis au frai de crabe, les coquilles Saint-Jacques, le poulet de Dezhou, etc. Cuisine de Huaiyang Cette cui­sine désigne celle des régions de Yangzhou, de Zhenjiang et de Huai’an et de la province du Jiangsu. . (3) Spécialités locales.