background preloader

Gastronomie dans la peinture

Facebook Twitter

Sélections d'oeuvres : Gastronomie. Tableaux_tableweb. Valérie Boudier : la cuisine du peintre. Vers la fin des années 1500, la peinture européenne est dominée par les Flamands au nord et les Italiens au sud.

Valérie Boudier : la cuisine du peintre

Les premiers se sont déjà signalés par des représentations de fleurs, de fruits, de scènes de marché, de scènes de cuisine, notamment dues à Pieter Aertsen et à son neveu Joachim Beuckelaer. Passant les Alpes en suivant les routes du commerce, leur influence se retrouve autour de 1580 sur le marché de l'art en Italie du Nord. Valérie Boudier, historienne de l'art et docteure de l'EHESS, analyse la production d'un trio de peintres — Vincenzo Campi, Bartolomeo Passarotti, et Annibale Carracci — tout en réfléchissant aux curieuses innovations que présentent ces scènes de genre, comme on dit faute de mieux pour désigner ces vraies-fausses natures mortes accompagnées de personnages populaires, en rupture avec la tradition de la belle manière définie depuis des décennies, le "modèle albertien" (De pictura, 1435).

Le livre est accompagné des illustrations nécessaires. La table de cuisine de Paul Cézanne. Une importance inhabituelle donnée par Cézanne à l'arrière plan distingue cette nature morte peinte autour de 1890.

La table de cuisine de Paul Cézanne

Nous sommes dans l'atelier du peintre et découvrons quelques uns de ses objets familiers : une palette et un encrier posés sur le bahut en haut à gauche ; une tenture, une chaise et, à droite, le pied d'une autre chaise. Sur la table, au centre de l'oeuvre, la composition de la nature morte obéit à la forme triangulaire inscrite dans le rectangle du tableau. On peut y voir des pommes, des poires, un panier et quelques pots que l'on retrouve dans beaucoup de ses natures mortes, une grande nappe blanche et un mystérieux citron. Tout va de guingois et pourtant l'équilibre est parfait. Source : Musée d'Orsay. La peinture et l'art de la table au fil du temps, 1ère partie d'un article de Vera Lewijse. ;;Partager un repas fait quasiment partie de chaque culture.

La peinture et l'art de la table au fil du temps, 1ère partie d'un article de Vera Lewijse

Nous dînons ensemble à l’occasion d’une naissance, d’un mariage, d’un décès. La famille et les amis s’attablent et un repas devient une fête. Le repas commun offre l’occasion d’affirmer la cohésion des convives. Les accords importants sont conclus en savourant un bon dîner. Et bien manger tempère l’âme et adoucit le chagrin. Que mangeaient les gens dans le temps et de quelle manière se déroulait un repas ? Le temps des contrastes Le Moyen-âge est l’époque des énormes banquets. Cette opulence offre un contraste criant avec les multiples périodes de restriction dictées par des facteurs religieux : celles-ci occupaient plus d’un tiers de l’an. Après la chute de l’Empire Romain l’approvisionnement des denrées alimentaires en provenance des régions éloignées et exotiques se tarirent.

Avec du pain et du vin on invite ses amis La composante principale de la cuisine quotidienne était le pain. Tableau - Peinture huile - Cool-Arts - Claude Monet: Pfirsiche. Peinture, tableaux de Claude Monet - Grande qualité et prix avantageux Pfirsiche 1-104-025. La table d'Otto Hahn, 1971 - La Gastronomie dans l'Art.