background preloader

Lesindestructibles

Facebook Twitter

Les attitudes à l'égard de la vie en société des élèves en fin d'école primaire et en fin de collège. À l'heure où s'établissent la définition et le contenu du socle commun, notamment en matière de compétences sociales et civiques, ce dossier rend compte d'une évaluation qui a interrogé les élèves de 2005 en fin de C.M.2. et en fin de troisième sur leurs attitudes à l'égard de la vie en société.

Les attitudes à l'égard de la vie en société des élèves en fin d'école primaire et en fin de collège

Il permet de dresser un constat positif de la situation. Les collégiens font part d'un plus grand rejet à l'égard des discriminations et d'une plus grande ouverture d'esprit que les écoliers. Ils s'affirment également plus nettement au sein de leur groupe de camarades et attachent plus d'importance aux libertés d'expression. Mais ils respectent beaucoup moins scrupuleusement les règles, notamment celles de la vie scolaire que les élèves de C.M.2.. Ceux-ci ont tendance à condamner tout manquement à la règle, sans bien hiérarchiser les différents actes contraires à la loi. Phobie scolaire : comment aider les enfants ? Entre 1 et 3% des enfants concernés.

Phobie scolaire : comment aider les enfants ?

La phobie scolaire, voilà un vrai sujet tabou. Car nous ne sommes pas dans la paresse ou un manque d’envie mais bien face à de véritables troubles. "Ce n’est ni la flemme, ni l’école buissonnière puisque la plupart des enfants atteints de phobie scolaire ont envie d’aller à l’école ou au collège et ont envie d’étudier, en revanche, ils ont une incapacité à aller à l’école car ils sont paralysés par une sorte d’anxiété, une peur incontrôlable qui concernerait entre 1 et 3% des enfants et des collégiens", décrit le docteur Gérald Kierzek sur Europe 1 mardi matin. Qu’est ce qui provoque cette peur ? La phobie scolaire à l'adolescence = School phobia in adolescence. Titre du document / Document title Auteur(s) / Author(s) Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s) (1) Service de Psychopathologie de l'Enfant et de l'Adolescent, Hôpital de la Salpêtrière, 47, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris, FRANCE.

La phobie scolaire à l'adolescence = School phobia in adolescence

Phobie scolaire - Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Doubs. Les établissements scolaires sont confrontés de plus en plus souvent à des adolescents présentant des phobies scolaires.

Phobie scolaire - Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Doubs

On ne peut affirmer qu’il s’agit là d’une augmentation de la prévalence de cette pathologie chez les adolescents ou préadolescents ou si cette problématique est mieux connue ou reconnue. La prise en charge de ces situations est toujours très fragile et il nous a donc semblé nécessaire de confronter des regards différents mais complémentaires d’où la mise en place d’un groupe de travail Éducation nationale - pédopsychiatrie. Les enseignants constatent qu’une reprise de la scolarité ne peut se faire qu’accompagnée d’une prise en charge médico-psychologique.

Doc_7_THOUILLOT. Phobie Scolaire. Phobie scolaire : pourquoi lui ? pourquoi elle ? Derrière l’expression assez floue de phobie scolaire ou refus scolaire anxieux se cachent des situations diverses mais une détresse commune : une peur panique à l’idée de se rendre à l’école.

Phobie scolaire : pourquoi lui ? pourquoi elle ?

Une souffrance partagée par des milliers d’enfants et leurs parents, en mal d’écoute et de reconnaissance. «Nous l’emmenions à l’école et le CPE était obligé de le tenir pour que nous puissions partir sinon il courait après la voiture. » Pour Sophie et Gwenaël, la deuxième semaine de rentrée en 6e de leur fils Nicolas a sonné le début du cauchemar. La phobie scolaire. La phobie scolaire, c’est la peur irrationnelle (c’est-à-dire sans motif) d’aller à l’école.

La phobie scolaire

Elle se caractérise par une incapacité physique et psychique à se rendre sur les lieux et à suivre les cours. Elle est en outre le signe (le symptôme) d’une grande anxiété. Cette peur incontrôlable peut n’avoir aucun lien avec l’école en elle-même. La phobie scolaire est à différencier du décrochage scolaire où on peut certes ressentir de la démotivation, un grand désintérêt pour les cours et un certain mal-être, mais physiquement on peut se déplacer jusqu’à l’établissement. De la phobie scolaire au surinvestissement du savoir. La phobie est une peur irrationnelle concernant un objet ou une situation.

De la phobie scolaire au surinvestissement du savoir

Peur, angoisse, sont des affects premiers que le sujet tente de tenir à distance par des conduites d’évitement de l’objet phobogène. Cet objet peut être un animal (les araignées, les chiens, par exemple), une chose (les couteaux), ou une situation ; on connaît surtout l’agoraphobie (peur des espaces vides, de la foule), et la claustrophobie (peur des espaces clos). Le sujet évitera d’affronter ces situations ou de se trouver en présence de ces objets : il n’osera plus sortir dans la rue, changera de trottoir à la vue d’un chien, supprimera tous les couteaux de sa cuisine.