background preloader

PERSONNES ÂGEES

Facebook Twitter

Dossiers SilverEco. Les vidéos du Bien Vieillir. Guide nutrition. Amenager la maison. Les facteurs de vulnérabilité chez la personne âgée. Pour faire face à la question de la dépendance, préserver l’autonomie et promouvoir la qualité de vie des personnes âgées, avoir une attitude préventive dynamique et une prise en charge globale est nécessaire.

Les facteurs de vulnérabilité chez la personne âgée

Pour ce faire, il est essentiel de bien identifier les facteurs de vulnérabilité. Qu’est ce qu’une personne âgée fragilisée, vulnérable ? Quels sont les facteurs de vulnérabilité ? « Les personnes vulnérables sont celles dont l’autonomie, la dignité, et l’intégrité sont menacées ». Sources: Kemp P, Rendtorff JD, Mattsson N. La vulnérabilité n’est pas un état stable. Le problème est d’identifier ces facteurs pour retarder la perte d’autonomie. Dans la perte d’autonomie, sont identifiés les facteurs de vulnérabilité : Pourquoi repérer les facteurs de vulnérabilité ? Ces facteurs interagissent entre eux. Son état peut se dégrader d’autant plus rapidement qu’elle est fragilisée.

Quand et où consulter ? Conseil des ergothérapeutes. L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) L’APA (allocation personnalisée d’autonomie) est une allocation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie : l’APA à domicile aide à payer les dépenses nécessaires pour rester vivre à domicile malgré la perte d’autonomie ;l’APA en établissement aide à payer une partie du tarif dépendance en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L’APA est versée par le conseil départemental. La loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement a revalorisé et amélioré l’APA à domicile. Le dispositif Paerpa - Le parcours santé des aînés (Paerpa) - Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Publié le25.09.14 mise à jour27.06.16 Les personnes âgées de 75 ans et plus représentent en France une personne sur dix. 85% d’entre elles ont au moins une pathologie.

Le dispositif Paerpa - Le parcours santé des aînés (Paerpa) - Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Afin de prévenir et de limiter leur perte d’autonomie, il existe un dispositif : le Paerpa, le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie. Le Paerpa, parcours de santé des aînés, est déployé depuis 2014 sur des territoires pilotes. Constatant que la population de personnes âgées en France ne cesse de croître, le ministère des Affaires sociales et de la Santé a mis en place un dispositif innovant qui s’adresse aux personnes, âgées de 75 ans et plus, dont l’autonomie est susceptible de se dégrader pour des raisons d’ordre médical ou social.

L’objectif : préserver l’autonomie des personnes âgées La démarche Paerpa a pour objectif de maintenir la plus grande autonomie le plus longtemps possible dans le cadre de vie habituel de la personne. Un dispositif articulé autour de 5 actions clés 1. Lutter contre la maltraitance. Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches.

Guide signalement maltraitance. Charte des droits et des libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance - Personnes âgées - Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches. Observatoire des retraites. Brève histoire du travail social. L'ambition n'est pas ici d'écrire l'histoire du travail social – une simple rubrique ne pourrait pas contenir son récit intégral – mais de présenter les grands jalons historiques et juridiques qui illustrent sa construction.

Brève histoire du travail social

Si nous devions retenir une acception du terme « travail social » nous retiendrions celle défendue par la revue Esprit, parue en 1972, intitulée Pourquoi le travail social ? : « Par travail social nous entendons d'abord toute action organisée qui vise à réduire une inadaptation quelconque ou qui est préventive de l'inadaptation d'un individu ou d'un groupe. » La nécessité de l'Histoire Le travail social est loin d'être une construction récente.

La configuration du travail social, telle que nous la connaissons aujourd'hui, résulte d'une longue évolution à travers les âges.Les civilisations antiques reposaient sur des conceptions religieuses ou altruistes pour construire le socle des solidarités. L'Antiquité Les premières « traces » de solidarité sont anciennes. Secret professionnel et travail social. Sanitaire-social. Cohésion sociale.