background preloader

Recherche d'emploi

Facebook Twitter

Entretien d'embauche par Skype : 8 choses à garder à l'esprit. L'entretien de recrutement en vidéo est lui aussi truffé de pièges.

Entretien d'embauche par Skype : 8 choses à garder à l'esprit

Voici les erreurs à ne pas faire. Aujourd'hui et plus que jamais, il est capital de maîtriser sa présence sur vidéo. De plus en plus de recruteurs souhaitent voir à quoi vous ressemblez avant de vous rencontrer en personne : Skype s'impose en tant qu'étape-clé du processus d'embauche. Même les universités prestigieuses, comme la faculté de droit de Harvard, ont recours à Skype pour filtrer les candidats lors de leur processus de sélection. La coach de carrière Barbara Pachter précise la conduite à adopter lors d'un entretien Skype dans son dernier ouvrage "The Essentials of Business Etiquette". 1.

La technologie étant imprévisible, mieux être préparé à toute éventualité. "Cinq minutes avant le début de l'entretien n'est pas le bon moment pour découvrir que le volume ne marche pas", prévient la coach. 2. 3. Prêt à l'emploi. Lettre de motivation : comment sortir du lot. Heineken propose l'entretien d'embauche le plus incroyable. Entretiens déstabilisants : comment s’y préparer. De plus en plus complexes, les processus de recrutement se révèlent aussi parfois très déroutants.

Entretiens déstabilisants : comment s’y préparer

Nos conseils pour faire face en toutes circonstances. Avec des délais de recrutement qui ne cessent de s’allonger, trouver un emploi s’apparente de plus en plus à une course d’obstacles. Si 60% des embauches prennent moins de cinq semaines, un recruteur sur sept (15%) prolonge le plaisir au-delà de dix semaines (selon le cabinet Robert Half). "Les entreprises multiplient les entretiens et les tests pour se rassurer car les erreurs de casting coûtent de plus en plus cher", analyse Christophe Baret, sociologue spé­cialiste du management au CNRS d’Aix-en-Provence. Attendez-vous donc à devoir franchir plusieurs des étapes décrites ci-dessous.

Entretien-marathon : adaptez votre discours à vos interlocuteurs Avec le développement du management en mode projet, la capacité d’un candidat à s’intégrer dans des équipes sans cesse recomposées est devenue aussi importante que ses compétences techniques. Quels seront les métiers de demain ? Métiers émergents, emplois nouveaux ou en mutation… quels seront les jobs porteurs à l’avenir ?

Quels seront les métiers de demain ?

Vaste question. Ces dernières années on attendait beaucoup des emplois verts ou des services à la personne, censés créer des centaines de milliers d’emplois à court terme. Mais on attend toujours. Aujourd’hui, d’autres professions semblent avoir le profil pour obtenir le label envié de « métiers d’avenir ». Pour savoir où les chercher, voici quelques pistes avec plusieurs guides pratiques à consulter en ligne gratuitement. <img class="alignright" style="margin: 0px 0px 1em 1em;" title="Dico futur metiers demain" alt="Dico futur metiers demain" src="/content/uploads/sites/2/2013/05/dico-futur-metiers-demain.jpg" width="211" height="326" />Les métiers du futur. A lire également : A quoi ressemblera le travail demain ? Crédit photo : Digital screen – Shuterstock. Emploi: 25% des candidats trichent sur leurs diplômes. INFOGRAPHIE- Faux titres d'avocat, formations d'ingénieur fictives… Les postulants à l'emploi n'hésitent pas à mentir.

Emploi: 25% des candidats trichent sur leurs diplômes

L'usurpation du titre d'agrégé de philosophie par le grand rabbin Gilles Bernheim - qui a démissionné de ses fonctions la semaine dernière - était du «jamais vu» selon Blanche Lochmann, présidente de la Société des agrégés. Cette affirmation amuse beaucoup Emmanuel Chomarat, le président-fondateur de la société Verifdiploma, tant il a constaté que les individus mentent sur leurs diplômes «quels qu'ils soient» et ce «dans toutes les strates de la société», du commercial à l'avocat, en passant par l'enseignant ou le communiquant. Créé en 2001, Verifdiploma qui compte 130 grandes entreprises françaises et anglo-saxonnes abonnées parmi ses clients, s'emploie à scruter l'exactitude des diplômes de candidats à l'embauche ou de salariés. Sur les 4 553 diplômes qu'elle a dû vérifier manuellement entre 2010 et 2012, 1 192 étaient inexacts, soit 26 %.