background preloader

Nouvelles idees tendances courants

Facebook Twitter

Design thinking. Processes by which design concepts are developed Design thinking refers to the cognitive, strategic and practical processes by which design concepts (proposals for new products, buildings, machines, etc.) are developed. Many of the key concepts and aspects of design thinking have been identified through studies, across different design domains, of design cognition and design activity in both laboratory and natural contexts.[1][2] Design thinking is also associated with prescriptions for the innovation of products and services within business and social contexts.[3][4] Some of these prescriptions have been criticized for oversimplifying the design process and trivializing the role of technical knowledge and skills.[5][6] As a process for designing[edit] resolve ill-defined or 'wicked' problemsadopt solution-focused strategiesuse abductive and productive reasoningemploy non-verbal, graphic/spatial modelling media, for example, sketching and prototyping.[8] Wicked problems[edit] Empathy[edit]

Initier les élèves à la pensée informatique et à la programmation avec Scratch. Pierre Tchounikine Le texte ci-dessous propose une réflexion sur l'enseignement de la pensée informatique (et non de la discipline informatique) à l'école. Il est principalement écrit pour des professeurs des écoles (instituteurs et institutrices), et ne suppose pas de connaissances informatiques préalables.

Le niveau considéré est le Cycle 3 (CM1 et CM2), mais la plupart des éléments sont également pertinents pour le cycle 2 et le collège/lycée. Version actuelle : Version 2 du 25 mars 2017. Contact : Pierre.Tchounikine@imag.fr (site Web). Télécharger le document complet au format PDF (36 pages) : ici. Accéder aux exemples Scratch du document : là. Dans la même ligne de pensée que ce texte : le projet EXPIRE.

L’enseignement de l’informatique, de façon générale et, notamment, à l’école élémentaire, est actuellement un objet de réflexion. L’objectif de ce document est d’essayer d’aider les enseignants (et les formateurs d’enseignants) à y voir plus clair. Le texte a une logique linaire. Écriture Numérique | Humanités numériques. Progressivement, au fur et à mesure des avancées technologiques et de leurs démocratisations, le numérique intègre notre quotidien. Aujourd’hui de nombreux usages sont «augmentés» par le numérique au point de remettre en question leurs propres définitions.

L’écriture est une de ces pratiques profondément bouleversé par l’expansion des technologies numériques. Les supports et les outils d’écriture, ne sont pas sans effet sur la manière d’écrire, et à travers eux sur la manière de vivre et de penser. Pourtant l’écriture numérique apporte des modifications bien plus profondes et globales dans l’univers de l’écriture tel qu’il s’est construit jusqu’à nos jours. Qu’est ce que l’ écriture numérique ? L’écriture numérique est une forme spécifique de l’écrit qui trouve sa place seulement dans le milieu numérique (informatique, internet, tablettes).

L’écriture numérique prend différentes formes. L’écriture numérique peut se révéler tout aussi créative. Les nouvelles pratiques et leurs acteurs. Alignement constructiviste de biggs. Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur.

Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique … 2 – le modèle ICAP (ou CoCAR, dans une traduction libre en français) Une nouvelle méta-analyse menée par Michelene T.H. 3 – Discussion Et vous, qu’en pensez-vous ?

WordPress: J'aime chargement…