background preloader

OBSERVATOIRES TELESCOPES TERRESTRES

Facebook Twitter

Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama

Atacama Large Millimeter Array. Interférométrie. Le trajet de la lumière à travers un interféromètre de Michelson.

Interférométrie

Les deux rayons lumineux avec une source commune se combinent au miroir semi-argenté pour atteindre le détecteur. Ils peuvent interférer de manière constructive (renforcement de l'intensité) si leurs ondes lumineuses arrivent en phase, ou interférer de manière destructive (affaiblissement de l'intensité) s'ils arrivent en déphasage, en fonction des distances exactes entre les trois miroirs. L'interférométrie est une famille de techniques dans lesquelles des ondes, généralement des ondes électromagnétiques, se superposent, provoquant le phénomène d'interférence afin d'extraire des informations. Radiotélescope. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Radiotélescope

Historique[modifier | modifier le code] Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code] Onde radio. Schéma des champs électriques (E) et des champs magnétiques (H) des ondes radio émises par une antenne monopôle émettrice (petite ligne noire verticale au centre).

Onde radio

Les champs des phases E et H sont perpendiculaires comme l'indique le diagramme dans le coin inférieur droit. Diagramme animé d'ondes radio antenne dipôle de transmission. Définition et réglementation[modifier | modifier le code] Le domaine des radiocommunications est réglementé par l'Union internationale des télécommunications (UIT) qui a établi un règlement des radiocommunications dans lequel on peut lire la définition suivante : Ondes radioélectriques ou ondes hertziennes : « ondes électromagnétiques dont la fréquence est par convention inférieure à 300 GHz, se propageant dans l'espace sans guide artificiel » ; elles sont comprises entre 9 kHz et 300 GHz qui correspond à des longueurs d'onde de 33 km à 1 mm[1].

Les ondes de fréquence inférieure à 9 kHz sont des ondes radio, mais ne sont pas réglementées. Onde électromagnétique. L'onde électromagnétique est un modèle utilisé pour représenter les rayonnements électromagnétiques.

Onde électromagnétique

Il convient de bien distinguer : le rayonnement électromagnétique, qui est le phénomène étudié, et l'onde électromagnétique, qui est une des représentations du phénomène. Une autre représentation — quantique (ou corpusculaire) — prend en compte l'existence du photon. Une onde lumineuse est une onde électromagnétique dont la longueur d'onde correspond au spectre visible, soit environ entre les longueurs d'onde 400 et 800 nm, ce qui correspond aux énergies de photon de 1,5 à 3 eV.

Historique[modifier | modifier le code] La grande avancée théorique fut la synthèse des lois de l'électromagnétisme par James Clerk Maxwell, ses équations prédisaient l'existence d'ondes électromagnétiques, et leur vitesse, permettant l'hypothèse que la lumière est une onde électromagnétique. Observatoire européen austral. Pour les articles homonymes, voir ESO.

Observatoire européen austral

L’Observatoire européen austral (en anglais, European Southern Observatory : ESO), officiellement nommé l'Organisation européenne pour des observations astronomiques dans l’hémisphère austral[1] (European Organisation for Astronomical Research in the Southern Hemisphere), est une organisation intergouvernementale pour l’astronomie fondée en 1962 par cinq pays européens, afin de créer un observatoire astronomique de pointe au sol dans l'hémisphère austral à disposition des astronomes. Son siège se trouve à Garching bei München près de Munich en Allemagne ; il dispose de bureaux au Chili à Vitacura dans la capitale Santiago du Chili.

En 2018, l'organisation compte 16 États membres et trois sites d'observations, tous au Chili : l'Observatoire de La Silla, l'Observatoire du Cerro Paranal, où se trouve le Very Large Telescope, et l'Observatoire du Llano de Chajnantor. National Radio Astronomy Observatory. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

National Radio Astronomy Observatory

Le National Radio Astronomy Observatory (NRAO), en français Observatoire national de radioastronomie, est un centre de recherche situé aux États-Unis. Il est financé par la National Science Foundation pour la radioastronomie (c'est-à-dire l'astronomie des ondes radio). Le NRAO dessine, développe, construit et exploite ses radiotélescopes. Observatoire astronomique national du Japon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Observatoire astronomique national du Japon

Historique[modifier | modifier le code] Grand réseau d'antennes millimétrique/submillimétrique de l'Atacama. Observatoire de Green Bank. Observatoire de Green Bank.

Observatoire de Green Bank

Projet Breakthrough Listen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Projet Breakthrough Listen

Breakthrough Listen (de l'anglais listen, « écouter ») est un projet doté d'un fonds de 100 millions de dollars sur dix ans, porté par le magnat russe Yuri Milner, qui vise à détecter une vie intelligente extraterrestre[1],[2],[3]. Ce projet, lancé en juillet 2015, fait partie d'un projet plus global de Milner, les Breakthrough Initiatives, qui comporte également un volet Breakthrough Message. Il est annoncé comme étant le plus abouti en matière de recherche de signaux extraterrestres[2]. Projet Breakthrough Listen. L’instrument Gravity confirme des prédictions de la relativité générale aux abords du trou noir super-massif au centre de la Galaxie. Sagittarius A* (Sgr A*) est situé, au cœur de notre galaxie, à 26 000 années-lumière de la Terre.

D’une masse équivalente à quatre millions de fois celle du Soleil, ce trou noir est entouré d’un amas d’étoiles – les étoiles S – qui atteignent des vitesses vertigineuses lorsqu’elles s’en rapprochent. La relativité générale décrit l’influence de la matière sur le mouvement des astres, et ici plus particulièrement l’influence du trou noir sur les étoiles qui l’entourent. Dans ce contexte, les étoiles de Sgr A* constituent un laboratoire idéal pour tester la théorie de la relativité générale d’Einstein, celles-ci se trouvant dans le champ gravitationnel le plus intense de la Galaxie.

Trois instruments du VLT, NACO, SINFONI, et plus récemment Gravity, ont permis aux astronomes de suivre une étoile particulière du système de Sgr A*, nommée S2, avant et après son passage au plus près du trou noir, le 19 mai 2018. GRAVITY au défi de la physique des trous noirs - Observatoire de Paris - PSL Centre de recherche en astronomie et astrophysique. Situé à environ 25 000 années-lumière du Système solaire, dans la constellation du Sagittaire, le centre de la Voie Lactée abrite un trou noir massif de 4 millions de fois la masse du Soleil.

Le 17 mai 2016, l’instrument Gravity a été pointé pour la première fois sur le centre de notre Galaxie, pour observer l’étoile S2 en orbite autour du trou noir, avec une période orbitale de 16 ans. Vue d’artiste qui montre les étoiles en orbite autour du trou noir supermassif au centre de la Voie lactée. © ESO/L. Calçada La position et la masse de l’étoile S2 sont bien connues depuis 2002, date à laquelle sa première orbite avait pu être mesurée. Depuis près de 16 ans, la trajectoire de l’étoile a dessiné une ellipse minuscule sur le ciel de seulement 0,2 seconde d’angle. Des tests à succès, obtenus à temps. VLTI / Gravity - NAOMI - OSUG, Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble. NAOMI (New Adaptive Optics Module for Interferometry) est un système d’optique adaptative développé pour les 4 télescopes AT afin d’augmenter leur qualité d’images et de permettre aux deux instruments de seconde génération du VLTI, GRAVITY et MATISSE, d’atteindre leur plein potentiel.

Objectifs L’objectif du service est de fournir à la communauté astronomique une instrumentation interférométrique dans le proche infrarouge pour une exploitation optimale des capacités du réseau VLTI de l’Observatoire Européen Austral (ESO). Ce réseau combine soit 4 télescopes UT (Unit Telescopes) de 8,2 m de diamètre, soit 4 télescopes AT (Auxiliary Telescopes) de 1,8 m de diamètre. Le principal objectif de GRAVITY est l’étude du Centre Galactique, et plus particulièrement le voisinage du trou noir central, à haute résolution spatiale ainsi que le test de la relativité générale en champ fort. Implantations Paramètres mesurés L’instrument GRAVITY est offert à la communauté depuis fin 2016. Collaboration. Laser yepun. Étoile guide laser. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'étoile guide laser de l'observatoire Keck fonctionne par fluorescence des atomes de sodium dans la mésosphère.

En astronomie, une étoile guide laser est un système qui utilise un laser pour créer une étoile guide lors des observations, c'est-à-dire une étoile brillante artificielle, dans le champ des observations, permettant d'utiliser l'optique adaptative. Meilleures 100 images. ESO France. Eso2101fr — Communiqué de presse scientifique ALMA observe une galaxie lointaine en collision en train de mourir, perdant sa capacité à former des étoiles.

Les galaxies commencent à « mourir » lorsqu'elles cessent de former des étoiles, mais jusqu'à présent, les astronomes n'avaient jamais clairement entrevu le début de ce processus dans une galaxie lointaine. Grâce à ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), dont l'Observatoire Européen Austral (ESO) est partenaire, les astronomes ont vu une galaxie éjecter près de la moitié de son gaz nécessaire à la formation d'étoiles. Cette éjection se produit à un rythme effarant, qui équivaudrait à 10 000 fois la masse du soleil de gaz par an - la galaxie perd rapidement son combustible pour fabriquer de nouvelles étoiles. Orion dans la ligne de mire des lasers du VLT. Cette vue de la nébuleuse d’Orion est pour le moins inhabituelle. Elle a été réalisée depuis la plateforme du Very Large Telescope au Chili par Stéphane Guisard, ingénieur à l’Observatoire européen austral, mais aussi astronome amateur chevronné.

Very Large Telescope. Very Large Telescope. Very Large Telescope - Recherche Google. Très Grand Télescope. Très Grand Télescope (Very Large Telescope) Les quatre UT, les trois AT, plus le VST au fond, soit toute la gamme des télescopes présents au VLT. En avant-plan se trouvent les rails des AT. ESA Euronews: E-ELT : le télescope européen de l'extrême. Télescope géant européen. Pour les articles homonymes, voir ELT. Le Télescope géant européen[1],[2],[3],[4],[N 1], en anglais Extremely Large Telescope[1] (ELT[1] ; anciennement European Extremely Large Telescope[1], E-ELT[1]), est un télescope terrestre, faisant partie de la série des trois télescopes géants en cours de construction, qui doit être inauguré en 2025.

Qu'est-ce que l'E-ELT, le futur plus grand télescope du monde ? Search for Extra-Terrestrial Intelligence. Allen Telescope Array.

LASER INTERFEROMETRE GRAVITATIONAL WAVE OBSERVATORY

ALMA ALTACAMA. TELESCOPE DE TRENTE METRES.