background preloader

ESPACE EXPLORATION

Facebook Twitter

[Aérospatiale] Exploration Spatiale - La Révolution des Robots. Rocket Size Comparison 2018. "Un millier de personnes" sur la Lune d'ici 2050, l'ESA en rêve. Nous sommes en 2040.

"Un millier de personnes" sur la Lune d'ici 2050, l'ESA en rêve

Une centaine de personnes vivent sur la Lune, faisant fondre de la glace pour avoir de l'eau, mangeant des plantes cultivées sur le sol lunaire et pratiquant des sports "volants" en profitant de la faible gravité de notre satellite. Pur scénario de science-fiction? Pas pour certains scientifiques comme Bernard Foing, expert du programme "Moon Village" de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui considère que cet objectif est réalisable. A l'occasion d'un congrès européen de science planétaire à Riga (Lettonie) cette semaine, Bernard Foing a expliqué à quel rythme, selon lui, les humains pourraient s'installer sur la Lune. Dans quelques décennies, "des naissances sur la Lune" D'ici 2030, il pourrait y avoir une première colonie lunaire comprenant six à dix pionniers, des scientifiques, techniciens et ingénieurs.

Le projet d'établir une base sur la Lune n'est pas nouveau. Une volonté scientifique peu suivie par les politiques. Station spatiale internationale direct - Recherche Google. Stephen Hawking: "Dans 50 ans, nous vivrons sur la lune et nous nous dirigerons vers Mars" "Dans 50 ans, l'humanité sera déjà occupée à coloniser la Lune et commencera à se diriger vers Mars".

Stephen Hawking: "Dans 50 ans, nous vivrons sur la lune et nous nous dirigerons vers Mars"

C'est l'avis de l'un des plus célèbres physiciens -et icône de la communauté geek-, Stephen Hawking, rapporte le Daily Mail. Le physicien théoricien a expliqué lors de son passage dans l'émission Live From Space que l'humanité devrait commencer à coloniser la lune d'ici à 50 ans et qu'à ce moment-là, elle se préparera à coloniser Mars. "J'ai peur pour notre futur. Notre planète la Terre est menacée par la surpopulation et le manque de ressources. Nous avons besoin d'un plan B. Statoréacteur. Le statoréacteur est un système de propulsion par réaction des aéronefs, dont la poussée est produite par éjection de gaz issus de la combustion d'un carburant, généralement le kérosène.

Statoréacteur

Il n'est constitué que d'un tube et ne comporte aucune pièce mobile, d'où le terme « stato » pour statique. Bien qu'entre Mach 3 et Mach 5, le statoréacteur soit le moteur à réaction le plus efficace, son impossibilité d'assurer la propulsion à vitesse nulle le contraint à céder sa place aux turboréacteurs dans beaucoup d'applications. Par la suite, des statoréacteurs à combustion supersonique, ou superstatoréacteurs, ont été développés pour dépasser les vitesses maximales admissibles du statoréacteur, comprises entre Mach 5 et 6. Essai dans un laboratoire de la NASA d'un statoréacteur en poussée maximale. Lanceur orbital monoétage. Le VentureStar était une proposition de lanceur spatial SSTO.

Lanceur orbital monoétage

Un lanceur orbital monoétage (en anglais : single-stage-to-orbit, ou SSTO) est un véhicule spatial capable d'atteindre l'orbite terrestre et la vitesse de satellisation sans avoir à larguer un ou des étages propulsifs au cours de son ascension. Plusieurs projets de ce type ont été étudiés (HOTOL, Skylon, McDonnell Douglas DC-X, le Lockheed-Martin X-33, le Roton SSTO…), mais aucun n'a jusqu'à présent abouti, car le concept nécessite d'effectuer plusieurs percées technologiques. Pour pouvoir se placer en orbite autour de la Terre, un engin spatial doit maintenir au plus bas son indice de structure (de 10 à 4 % selon le carburant employé), c'est-à-dire le ratio entre la masse de sa structure cumulée à la charge utile rapporté à la masse totale.

Définition[modifier | modifier le code] Cependant, le terme se réfère généralement, mais pas exclusivement, à des véhicules réutilisables. ORBIT - A Journey Around Earth in Real Time [4k] IXV : l'Europe relève le défi de la rentrée dans l'atmosphère - space. NASA Live - Earth From Space (HDVR) ♥ ISS LIVE FEED #AstronomyDay2017 □ La station spatiale chinoise se dévoile grandeur nature.

La Chine, qui prévoit de débuter la construction de sa station spatiale au début de la décennie 2020, en a présenté sa maquette à l'échelle 1.

La station spatiale chinoise se dévoile grandeur nature

Hugo Lisoir. Hugo Lisoir. Les sondes Voyager : ce qu’il restera de l’humanité si la Terre disparaît. A partir de quelle altitude nous, Terriens, ne sommes plus soumis à la pesanteur.

COUCHES DE L'ATMOSPHERE

UNITE ASTRONOMIQUE. Point de Lagrange. Un point de Lagrange (noté L1 à L5), ou, plus rarement, point de libration, est une position de l'espace où les champs de gravité de deux corps en mouvement orbital l'un autour de l'autre, et de masses substantielles, fournissent exactement la force centripète requise pour que ce point de l'espace accompagne simultanément le mouvement orbital des deux corps.

Point de Lagrange

Dans le cas où les deux corps sont en orbite circulaire, ces points représentent les endroits où un troisième corps, de masse négligeable, resterait immobile par rapport aux deux autres, au sens où il accompagnerait à la même vitesse angulaire leur rotation autour de leur centre de gravité commun sans que sa position par rapport à eux n'évolue. Au nombre de cinq, ces points se scindent en deux points stables dénommés L4 et L5, et en trois points instables notés L1 à L3. Ils sont nommés en l'honneur du mathématicien français Joseph-Louis Lagrange[1]. Historique[modifier | modifier le code] Définition[modifier | modifier le code] . Techniques Spatiales. Une nouvelle version de votre page est disponible !

Techniques Spatiales

Une nouvelle version de votre page Créateur est disponible ! Les nouveautés : Un tout nouveau design Un éditeur de texte aux petits oignons 100% optimisé pour le mobile Veuillez ne pas fermer cette pop-up ni quitter la page, cette opération peut prendre entre une minute et deux siècles. Page vérifiée Créé le 5 novembre 2017 Contact Qui je suis et quel type de contenu je produis ? Assistance gravitationnelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Assistance gravitationnelle

L'assistance gravitationnelle ou appui gravitationnel, dans le domaine de la mécanique spatiale, est l'utilisation volontaire de l'attraction d'un corps céleste (planète, Lune) pour modifier en direction et en vitesse la trajectoire d'un engin spatial (sonde spatiale, satellite artificiel…). L'objectif est d'utiliser ce phénomène pour économiser le carburant qui aurait dû être consommé par le moteur-fusée du véhicule pour obtenir le même résultat. Toutes les sondes spatiales à destination des corps célestes éloignés de la Terre ont recours à cette méthode.