background preloader

Grigi fétiches talismans...

Facebook Twitter

Grigri (talisman) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grigri (talisman)

Pour les articles homonymes, voir grigri. Corne de licorne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Corne de licorne

Dent de narval présentée comme une corne de licorne. Pentagramme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pentagramme

Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (août 2015). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Jangseung. Illa. Baguette magique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baguette magique

Pour les articles homonymes, voir Baguette. Tradition hermétique[modifier | modifier le code] Dans la magie opérative représentée par la tradition hermétique, la baguette magique représente Volonté, Pouvoir et Force du mage en harmonie avec une, plusieurs ou la totalité des Sphères de l'Arbre de Vie Kabbalistique. La baguette représente le pouvoir du Mage et a souvent une propriété spécifique à but bénéfique : chargée de l'énergie des éléments - Feu, Air, Eau ou Terre - de l'électromagnétisme universel, de vitalité, ou de toute qualité choisie par la Mage.

Liste d'objets légendaires et sacrés. Bâton de Jacob. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bâton de Jacob

Diverses utilisations d'un bâton de Jacob en astronomie (au premier plan) et pour l'arpentage ; gravure extraite de l'Introductio geographica de Petrus Apianus, 1532. Le bâton de Jacob est inventé au XIVe siècle par Levi ben Gerson, qui le décrit dans son livre d'astronomie écrit en hébreu mais traduit de son vivant en latin, et l'utilise pour ses observations. Il est adopté par les navigateurs à partir du début du XVIe siècle. Liste d'objets de fiction. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste d'objets de fiction

Cette liste non exhaustive concerne les objets, lieux et substances imaginaires ou magiques inventés par la fiction, appartenant au domaine du merveilleux ou du fantastique, présents en littérature (contes de fée, science-fiction, fantasy), à la télévision ou au cinéma. Elle exclut les objets relevant du domaine des légendes, des religions et de la mythologie. Ces derniers sont répertoriés dans la liste d'objets légendaires et sacrés. Œil Oudjat. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Œil Oudjat

Pendentif gravé d'un Oudjat (Louvre). Dans l'imagerie de l'Égypte antique, l'Œil Oudjat est un symbole protecteur représentant l'Œil du dieu faucon Horus. Origine[modifier | modifier le code] En translittération de l'écriture hiéroglyphique, irt signifie « œil » et wḏȝ, le verbe signifiant « se préserver[1] » ou le mot « protection[2] ». Khamsa (symbole) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Khamsa (symbole)

Khamsa utilisée comme pendentif Il est également appelé couramment main de Fatma ou main de Fatima. La khamsa est une sorte de « main protectrice ». Mais l'Islam la considère comme contraire à ses principes. Le fait de croire en ses pouvoirs est apparenté à du “ shirk ”, de l'associationnisme qui est un égarement très grave pour la loi islamique. Hamsa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hamsa

Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Hamsa reliquaire en cristal de roche découvert à Taxila dans une coupe en granite, avec l'inscription sur feuille d'or « Shira a déposé les reliques de ses parents défunts dans ce Hamsa ». Nazar boncuk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nazar boncuk

Pour l’article homonyme, voir Nazar. Nazar boncuk Nazar boncuk (en turc : nazar boncuğu) ; nazar pour « mauvais œil » et boncuğu pour « amulette » en turc. Nazar en arabe : نظر signifie « regard ». C'est une amulette qui vise à protéger contre le « mauvais œil »[1],[2]. Talisman. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Théories[modifier | modifier le code] Pour certains auteurs, le talisman tient sa force des images qu'il porte, pour d'autres (Thomas d'Aquin, Marsile Ficin) de la matière dont il est fait. Albert le Grand, dans le De mineralibus justifie l'existence de talismans purement astrologiques. Sur cette lancée, le Speculum astronomiae (Le Miroir de l'astronomie), attribué à tort à Albert le Grand mais qui aurait peut-être pour auteur Richard de Fournival[1], a inventé la notion d’« image astrologique », talisman (imago) qui tire sa vertu uniquement des astres et qui ne doit donc rien aux démons, qui ne comporte aucune inscription, ni signe, ni rituel.

Exemple : le talisman de Catherine de Médicis[modifier | modifier le code] Célèbre est le talisman de Catherine de Médicis (1519-1589), mariée à Henri II (1533), déjà mère de François II (1544-1560). Poupée vaudou. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Poupée vaudou Dans le vaudou[modifier | modifier le code] Poupée vaudou avec 58 aiguilles plantées dans le corps Contrairement aux croyances répandues, les poupées n'apparaissent pas en tant que telles dans le vaudou.

Les fidèles offrent des poupées sur les autels d'Erzulie, mais elles ne visent pas à ensorceler. Les bokors sont des sorciers vaudous qui ont la réputation de jeter des sorts. Aux Antilles françaises, les paquets permettant d'envoûter des gens sont appelés quimbois. La Dagyde[modifier | modifier le code] La poupée représente une personne, et les actions sur la poupée sont supposées avoir des effets sur la personne à travers la poupée.

Golem. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Golem Représentation d'un Golem, par Philippe Semeria, portant sur son front les consonnes du mot « golem ». Créature. Mandragore. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Noms[modifier | modifier le code] Nom scientifique[modifier | modifier le code] Dans la première édition de Species Plantarum en 1753, Linné ne reconnait qu'une espèce de mandragore qu'il nomme Mandragora officinarum. Mais dans des publications ultérieures (1759, 1762) , en raison de sa ressemblance avec la belladone (Atropa belladonna), il change d'avis et la dénomme Atropa mandragora[1]. Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, les botanistes ont multiplié les descriptions de nouvelles espèces et sous-espèces du genre Mandragora.

Ophtalme. Baba Yaga (mythologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Baba Yaga (en russe : баба Яга, en polonais : Baba Jaga) est une figure marquante du conte russe et plus généralement slave, à forte résonance mythologique. Faut-il dire Baba Yaga ou "la baba Yaga" ? Le russe ne possédant pas d'article, il y a là question d'appréciation. Le premier terme: "baba" est un substantif des plus courants signifiant "la femme du peuple, la paysanne". Le deuxième terme: "Yaga" est un nom propre, à l'étymologie incertaine, mais se retrouvant dans toutes les langues slaves. La traduction par "la baba Yaga" permet de résoudre le problème du pluriel: il y a en effet parfois plusieurs baba Yaga (trois en général), dénommées la première, la deuxième, la troisième.

Kochtcheï. Le Vaudou. Les fétiches et la magie africaine - Nouvelle Feuille. Comme au quai Branly on ne se contente pas d'une expo à la fois, voici quelques mots sur celle qui côtoie l'exposition Mangareva.