background preloader

Proche et Moyen Orient

Facebook Twitter

Infographic Final. La guerre cachée : Al-Qaida et les origines du terrorisme islamiste. Islam, islamisme et terrorisme. L’islamisme : un mouvement politico-religieux L’islamisme est-il un islam politique réformiste, révolutionnaire, réactionnaire, voire fondamentaliste ou intégriste ?

Islam, islamisme et terrorisme

Pourquoi cet amalgame, si fréquent entre l’islamisme et le mot islam ? Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le terme d’islamisme était pris en France dans le sens de religion musulmane et était synonyme d’islam. Or, depuis le début des années quatre-vingt, il désigne une « certaine interprétation politique » de l’islam. Ainsi, il correspond aujourd’hui à « un ensemble de courants politico-religieux de contestation, nés dans des contextes de crise socio-économique et de malaise identitaire, qui présentent de l’islam une lecture éminemment idéologique [23][23] A.

Cet islamisme pluriel, ainsi caractérisé, se démarque de notions apparemment synonymes, à commencer par le traditionalisme. Il se distingue ensuite du fondamentalisme musulman qui est, comme le dit O. Liste d'attaques terroristes islamistes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste d'attaques terroristes islamistes

Drapeau djihadiste tel qu'il est utilisé par des militants djihadistes depuis la fin des années 1990. Des attaques terroristes islamistes perpétrées par des fondamentalistes qui font une lecture littéraliste du Coran pour faire avancer une cause politique ou religieuse islamique ont été conduites à l'échelle mondiale. Les assaillants ont recours à différentes tactiques, dont notamment des attentats-suicides, attentats à la bombe, tueries à la chaîne, détournements d'avions ou de bateaux, enlèvements et décapitations. Cet article dresse une liste d'attaques terroristes islamistes.

Avant 1980[modifier | modifier le code] - – Prise de la Grande Mosquée de La Mecque par un groupe armé. 1980–1989[modifier | modifier le code] Photographie des dégâts causés à l'ambassade américaine à Beyrouth après avoir été attaquée en 1983. 1990–1999[modifier | modifier le code] 2000–2009[modifier | modifier le code] SYRIE : LES IMPLICATIONS RÉGIONALES DE LA CRISE (2/2) SYRIE : LES ORIGINES DE LA CRISE (1/2) L’ARC DE CRISE AU MOYEN-ORIENT. Proche et Moyen Orient - Archives vidéo et radio Ina.fr. Les révolutions ont elles de l'avenir au Moyen-Orient? La crise syrienne, au coeur du Proche Orient - Histoire-géographie - Éduscol. Le Monde propose, sous forme d'infographie, une excellente analyse de la crise syrienne, dans ses différentes dimensions géopolitiques.

La crise syrienne, au coeur du Proche Orient - Histoire-géographie - Éduscol

On peut y trouver un exemple de compréhension du foyer de conflit au proche Orient. Guerre civile, guerre froide, guerre sainte sont les différents angles d'analyse évoquées par cette cartographie interactive. Les enseignants pourront utiliser cet exemple en Terminale pour illustrer les différentes échelles locales, régionales et internationales des enjeux géopolitiques du Proche Orient ainsi que pour répondre, dans tous les niveaux, à des questions d'élèves sur l'actualité.

Pour compléter ces analyses, les enseignants pourront se référer également aux développements proposés sur le même sujet par le site Les clés du Moyen-Orient dans un dossier spécial Syrie, ainsi que dans un article plus récent sur l'enjeu gazier dans le conflit. Entretien avec David Rigoulet-Roze – Comment l’Etat islamique est en train de modifier la géostratégie et de bouleverser les alliances au Moyen-Orient.

David Rigoulet-Roze revient pour Les clés du Moyen-Orient sur les modifications géostratégiques internationales et régionales induites par l’Etat islamique.

Entretien avec David Rigoulet-Roze – Comment l’Etat islamique est en train de modifier la géostratégie et de bouleverser les alliances au Moyen-Orient

Depuis juin 2014 (prise de Mossoul et proclamation du califat), comment l’Administration américaine a-t-elle réagi face à l’Etat islamique (EI) ? De la part de l’Administration Obama, il y a eu une sous-évaluation du danger que représente l’EI selon nombre d’analystes des services de renseignement américains pas nécessairement « partisans » au sens politique américain du terme. Après moult hésitations, le président Obama s’était retrouvé quasiment contraint, début août 2014, de décider de lancer les premières frappes aériennes pour freiner l’expansion de l’« Etat islamique », et plus spécialement pour protéger le Kurdistan irakien directement menacé par l’avancée des djihadistes dans l’Est de l’Irak.

Mais le principe de réalité a rattrapé les Etats-Unis. Entretien avec Julien Nocetti – Historique des relations entre l’URSS/Russie et la Syrie, de la guerre froide à l’engagement militaire russe fin 2015. Pouvez-vous revenir sur les relations diplomatiques et économiques entre l’URSS et la Syrie pendant la guerre froide ?

Entretien avec Julien Nocetti – Historique des relations entre l’URSS/Russie et la Syrie, de la guerre froide à l’engagement militaire russe fin 2015

Si l’intérêt de Moscou pour la Syrie précède de loin la période soviétique, c’est bien à partir du milieu des années 1950, avec l’entrée « de plein pied » de l’URSS dans le jeu diplomatique moyen-oriental, que les successeurs de Staline perçoivent tout le potentiel d’une alliance avec Damas. Le contexte de la guerre froide donne une traduction concrète à l’alliance qui s’ébauche entre les deux pays : Moscou a alors besoin de la Syrie pour contrer le Pacte de Bagdad qui, à partir de 1955, place l’Irak, la Turquie, l’Iran et le Pakistan dans l’orbite des États-Unis et de la Grande-Bretagne.

Historiques des Etats du Moyen-Orient. Michael Bonner, Le jihâd, origines, interprétations, combats. Si le livre de Michael Bonner, Le jihâd, origines, interprétations, combats, est souvent présenté comme très utile pour mettre en perspective l’utilisation contemporaine du mot « jihâd », il est aussi très intéressant vis-à-vis du programme d’agrégation 2015, c’est-à-dire pour étudier le sens et les pratiques du jihâd entre les Xème et XVème siècle.

Michael Bonner, Le jihâd, origines, interprétations, combats

En effet, Michael Bonner, en tant que médiéviste, donne une large place à toute la période médiévale dans son ouvrage de synthèse, ne réservant qu’un dernier chapitre aux évolutions contemporaines (XIXème et XXème siècles). Il permet ainsi de dégager la naissance et l’évolution du concept dans les trois premiers siècles de l’islam, donnant un arrière-plan historique à la période qu’il s’agit d’étudier, puis d’approfondir les évolutions dans cette période même, avec une forte insistance sur les variations d’usage selon les espaces et les acteurs. Proche ou Moyen-Orient ? Géohistoire de la notion de Middle East.

Aujourd’hui, les expressions de Proche-Orient et de Moyen-Orient [1][1] Dans cet article, on désignera par Proche-Orient, en... pourraient passer pour interchangeables.

Proche ou Moyen-Orient ? Géohistoire de la notion de Middle East

Ainsi, dans un récent numéro de la revue Hérodote, on pouvait lire en couverture : « Proche-Orient, géopolitique de la crise », et en tête de l’éditorial : « Au Moyen-Orient, des conflits qui s’aggravent en n’évoluant guère » (Lacoste, 2007). Aussi peut-on comprendre que la Direction générale de l’enseignement scolaire tente de clarifier les choses : « La terminologie souffre ici d’une imprécision à cause des différences de tradition culturelle.

Dans les pays anglo-saxons et en Amérique, on parle de Moyen-Orient. Le Proche et le Moyen-Orient de 1918 à nos jours. Ce cadre de violence quotidienne qui a épargné les pétromonarchies du Golfe bénéficiant du parapluie états-unien, mais aussi l’Egypte depuis 1973, est aggravé par d’autres maux en dépit d’une amélioration au cours de la décennie 2000 [5] : une corruption endémique qui touche toutes les strates de la société ; les entraves aux libertés individuelles ; le plus faible taux au monde de participation des femmes à la vie publique ; une dégradation généralisée des conditions de l’enseignement du fait de la croissance démographique et de blocages internes.

Le Proche et le Moyen-Orient de 1918 à nos jours

Les inégalités économiques sont fortes comme l’indique le PIB/habitant en 2011 : Qatar 90 500 $/hab. ; Israël 31 300 $ ; Arabie saoudite 20 500 $/hab. ; Turquie 10 600 $ ; Liban 9 150 $/hab. ; Iran 6 800 $ ; Iraq 6 500 $ ; Syrie 3 000 $/hab ; Egypte 3 200 $/hab. ; Yémen 1 350 $/hab [6] .