background preloader

Concurrence Internet et papier

Facebook Twitter

Presse papier vs press numérique: où est la slow presse? A l’occasion de la foire du livre de Bruxelles, je me suis penchée sur la question suivante : faut-il cesser de lire des magazines papier ?

Presse papier vs press numérique: où est la slow presse?

De plus en plus de consommateurs avertis se posent des questions sur l’impact environnemental des journaux imprimés. Certains lecteurs sensible à l’environnement pensent même que la consultation en ligne est une alternative plus écologique. Cela fait déjà quelques années que ce débat est en cours : il est comparable à celui qui oppose les partisans de la lecture du bon vieux livre et ceux des tablettes de lectures… Il y a bien sûr des analyses de cycle de vie, à ce sujet, mais le hic, c’est que les bilans carbone se succèdent sans se ressembler : en 2009, aux USA, le cabinet de conseil Cleantech Group, a estimé les émissions de la liseuse électronique Kindle à 168 kg équivalent CO2 sur l’ensemble de son cycle de vie. Posé sur cette balance carbone, le livre moyen affiche 7,46 kg éq. La presse se consomme autant en ligne que sur papier.

La presse papier a encore de l’avenir, si l’on en croît les résultats de l’Observatoire international des usages et des interactions médias de Deloitte, qui s’intéresse pour la 2ème fois à la France.

La presse se consomme autant en ligne que sur papier

Selon cette enquête, dont les résultats ont été présentés le 3 mai, près d’un Français sur deux préfère le papier aux supports numériques. Etat des lieux. Les Français attachés à la télévision… La télévision reste le média préféré des Français qui la citent à 58 %. Malgré une baisse de 9 points par rapport à 2011, Alexandre Buselli, responsable télécom, média et technologie chez Deloitte conseil, est persuadé que le média résistera au numérique, car « les gens aiment ses rendez-vous à horaires fixes. . … mais également à la presse papier Les tablettes émergent timidement Une tendance, que l’on sentait poindre en 2011, se confirme cette année, même si elle est encore timide : l’émergence des tablettes numériques dans les foyers. Jessica Ibelaïdene. Presse papier, presse en ligne : quel statut ? / Dossiers thématiques / Presse / Disciplines et secteurs. Texte préparé à l’occasion de la 22ème université d’été de la Communication - août 2001 Forte de son expérience, la presse a été l’un des tous premiers secteurs à se développer sur le réseau.

Presse papier, presse en ligne : quel statut ? / Dossiers thématiques / Presse / Disciplines et secteurs

Selon une étude de Benchmark Group d’avril 2001, sur 3400 titres de presse français, plus d’un tiers est désormais présent sur l’internet. Au-delà de la lecture en ligne des éditions papiers, les sites de presse sont susceptibles d’offrir un traitement de l’information en continu, actualisée et enrichie par des dossiers et des services en ligne. Ces sites renforcent la capacité de diffusion d’information des titrse, proposent outils de recherche, documents et archives. Presse papier vs presse en ligne. Internet et la presse en ligne. Internet et la presse en ligne Internet et ses applications Le Web ou World Wide Web C'est la partie la plus attractive de l'Internet et celle qui l'a rendu populaire.

Internet et la presse en ligne

Le Web est un ensemble d’informations multimédia et hypertexte : - Le multimédia permet de mêler texte, image, sons et même vidéo sur une même page Les documents répartis sur des centaines de serveurs de part le monde sont accessibles à toute personne disposant d’un accès Internet quel que soit le système d’exploitation utilisé. L'impact d'Internet sur l'économie de la presse. La presse et Internet : une étude statistique. La presse en 2012, un secteur toujours sous perfusion ? L’année 2011 s’est s’achevée sur un symbole fort pour la presse : la fin de la parution en kiosque d’un titre national, France Soir, qui n’est plus disponible que sur Internet depuis le 14 décembre dernier.

La presse en 2012, un secteur toujours sous perfusion ?

Sans y voir le passage obligé pour les rédactions papier, on ne peut nier que le secteur continue de subir certaines pressions. Les deux principaux constats déjà observés depuis quelques années sont d’une part la baisse des ventes concentrée sur les titres bien connus et d’autre part? La diminution des revenus publicitaires dans les revenus totaux. Une baisse qui se fait au profit d’Internet, préféré par les annonceurs pour des raisons de coûts plus faibles, de réactivité et de ciblage plus pertinent. Le resserrement des rédactions, par des plans sociaux et de restructuration, n’est donc plus un fait isolé. La concurrence d'internet et la riposte des journaux - La presse française en 2008 : un secteur en mutation - Dossiers.

La concurrence d’internet… Marc Tessier et Maxime Baffert, dans leur rapport "La presse au défi du numérique" (2007), analysent : « À ce jour, l’arrivée d’un nouveau média n’a jamais fait disparaître les autres médias.

La concurrence d'internet et la riposte des journaux - La presse française en 2008 : un secteur en mutation - Dossiers

L’arrivée de la radio n’a pas fait disparaître les journaux, de même que le développement de la télévision n’a pas empêché le maintien d’une présence forte de la presse et de la radio. Cependant, si l’irruption d’un nouveau média n’entraîne pas la disparition des autres, elle remet en cause leurs positions acquises. Elle conduit ainsi, le plus souvent, à une réduction de leur place ainsi qu’à un bouleversement des équilibres économiques sur lesquels ils avaient bâti leur croissance. En particulier, les médias déjà en place sont conduits à renoncer à certaines activités et certaines fonctions que le nouveau venu réalise de façon plus efficace ou plus avantageuse.