background preloader

Pronom

Facebook Twitter

LA PROVENCE l Festival d'Avignon : "Pronom", un spectacle époustouflant au 11 Gilgamesh Belleville l 23/07/2019. LE BRUIT DU OFF l PRONOM , UNE VRAIE COMEDIE ANGLAISE ! |23/07/2019. Posted by lefilduoff on 23 juillet 2019 · Laisser un commentaire LEBRUITDUOFF.COM – 23 juillet 2019 AVIGNON OFF 19. « Pronom » d’Evan Placey – Mise en scène : Guillaume Doucet – Au 11.

Gilgamesh Belleville du 5 au 26 juillet à 18h30 (relâche les 10, 17, 24 juillet) – Durée : 1h35. Le groupe vertigo sous la houlette du metteur en scène Guillaume Doucet s’empare avec énergie de cette comédie anglaise sur la dysphorie du genre initialement destinée aux adolescents. Lui c’est « Dean », une adolescente transgenre s’étant toujours sentie homme dans un corps de femme et qui vient de commencer sa transition. Sur scène, coulisses apparentes, les six comédiens jouent l’ensemble des rôles mis à part les deux principaux protagonistes joués par Guillaume Trotignon (Josh) et Morgane Vallée (Dean). Pierre Salles Photo Caroline Ablain. Les In et les Off de Droit en scène – Mardi 16 juillet| Droit en scène | Amicus Radio - à partir de 3mn14. “L’Odyssée” au Jardin Ceccano (Festival In) Conception: Blandine Savetier Texte: Homère Traduction: Philippe Jaccottet Montage et dramaturgie: Blandine Savetier, Waddah Saab Composition, percussions: Yuko Oshima Assistanat à la mise en scène: Julie Pilod DistributionAvec Aline Belibi, Elan Ben Ali, Neil-Adam Mohammedi, Yuko Oshima, Julie Pilod, Jordan Rezgui, Souleymane Sylla et des citoyens amateurs de théâtre Plus d’informations: “Pronom” au Théâtre Gilgamesh-Belleville (Festival Off) Mise en scène : Guillaume DoucetInterprète(s) : Morgane Vallée, Guillaume Trotignon, Geraud Cayla, Jeanne Lazar, Marie Levy, Chloé Vivarès, Glenn Marausse Traduction : Adélaïde Pralon Régie générale : Bérangère Notta Création son : Maxime Poubanne Lumière : Nolwen Delcamp-Risse Régie lumière : Adeline Mazaud Costumes : Anna Le Reun Dramaturge : Tom Boyaval Production : Claire Marcadé “La Théorie du Y” au Théâtre des Lucioles (Festival Off)

VIVANT MAG : Pronom - Spectacles commentés - 15/07/2019. «Pronom» par Le Groupe Vertigo (29), vu au 11 Gilgamesh Belleville, le 6 juillet au Festival d’Avignon à 18h30. D'après un texte de : Evan Placey Mise en scène : Guillaume Doucet Comédiens : G. Cayla, M.Levy, G. Trotignon, C.Vivarès, M.Vallée, J.Lazar Genre : Contemporain Public : Tout public (à partir de 13 ans) Durée : 1h35 « Pronom » est l'histoire d'une réassignation. Le sujet ne m'est pas inconnu : je m'y étais déjà intéressée. La scénographie prend beaucoup de place dans cette pièce. La langue originale de la pièce est l'anglais et le surtitrage est dans cette langue. Le jeu est très théâtral ce qui aurait pu enlever un peu du naturel et de sincérité à la pièce. J'ai passé un agréable moment devant cette pièce énergique et instructive. OUVERT AU PUBLIC - [ITW] OFF 2019 : Guillaume Doucet, un breton so british et... so riche ! - 14/07/19. Guillaume Doucet fait son deuxième Avignon, il était en 2014 à la Manufacture pour le génial Miror teeth.

Guillaume Doucet circule entre la France et l’Angleterre et c’est là qu’il a découvert le très beau texte d’Evan Placey. Il est passionné par la puissance des histoires et celle-ci l’a particulièrement rencontré. Pronom, c’est le titre, est d’une écriture fine et sensible. Guillaume, en breton so british, s’en est saisi d’une façon brillante ! Rencontre. Plaisir de spectateur que de voir un texte Fort porté par un metteur en scène Passionné et Exigeant, qui plus est amené au plateau par des comédiens Formidables. Ce texte à été un véritable succès en Angleterre, les adolescents s’en sont emparés de manière immédiate. Que vous soyez adolescent, adulte, parent ou non, dépassé par la question du genre ou pas, ne manquez pas ce spectacle !

Bernard GaurierVisuel ©DR Dates et générique « Pronom » : Théâtre le 11 Guilgamesh à 18h30 : du 5 au 26 juillet – Relâches : 10, 17, 24 juillet Rencontres. PLUS DE OFF - PRONOM, au 11 Gilgamesh Belleville – 11/07/2019. Dean, qui ne s’est jamais vu comme la fille qu’il est sur le papier, voudrait, l’adolescence bien entamée, être définitivement considéré comme un garçon. Mais rien n’est simple : son petit ami Josh aime la personne qu’il est mais ne se fait pas à l’idée d’avoir à devenir gay afin que leur histoire continue, sa sœur Dany entre dans le déni, ses parents tout sauf surpris se dolentent face aux remarques des services sociaux et à la perspective d’avoir à payer pour que la transition physique aille à son terme.

Laquelle, requérant prises d’hormones et rendez-vous irritants avec des chirurgiens, met Dean sur courant alternatif. Complications amoureuses, familiales, amicales, sociales sont intelligemment abordées par le texte du dramaturge anglo-canadien Evan Placey. —Walter Géhin, PLUSDEOFF À voir durant le FESTIVAL D’AVIGNON OFF 2019 au 11 GILGAMESH BELLEVILLE (11 boulevard Raspail) à 18h30, du 5 au 26 juillet, relâche les 10, 17 et 24. Réservation au 04 90 89 82 63. PLUS DE OFF - Pronom : Entretien avec Jeanne Lazar - 11/07/2019. PLUSDEOFF 06/19 - On vous aura prévenu : 25 pièces qui vont faire parler d’elles durant le Festival d’Avignon off 2019.

Si chaque édition du Festival off d’Avignon présente son lot de pièces dont le succès est déjà écrit à l’avance, d’autres pièces remportent un succès d’autant plus éclatant qu’il se forme ex abrupto, porté par la combinaison thaumaturgique de bouche-de-festivalier-à-oreille-de-festivalier et de dithyrambe journalistique. Qui avait prévu, il y a deux ans, le triomphe du NoShow de la compagnie Théâtre Bluff¹, qui se jouait à 23h00 au 11 Gilgamesh Belleville ?

Cette année, il ne faut pas être grand clerc pour anticiper des salles pleines pour Un amour exemplaire au Théâtre du Chien qui fume (à 15h50), une adaptation de la bande dessinée de Florence Cestac (crayon à la main sur scène) et Daniel Pennac, dans laquelle joue Daniel Pennac. En parlant de Ahmed Madani, on se rappelle du succès phénoménal de F(l)ammes au Théâtre des Halles en 2017. TABOUS ! Radio Grilles Ouvertes - 11/06/2019 (à partir de 1h50mn56. BRIGITTEBOREALE.COM 05/19 - Pronom. Un pronom est un mot, généralement variable, qui peut prendre la place d’un nom. Le dictionnaire Littré complète sa définition ainsi : « Dans le sens grammatical précis, mot qui désigne les êtres par l’idée d’une relation à l’acte de la parole, par opposition aux noms qui désignent les êtres par l’idée de leur nature ».

Le débat entre l’acte et la parole, entre l’être et le paraître, est ouvert ! Mais que se passe-t-il lorsque l’un et l’autre se dérobent, se chamaillent, se réconcilient et se mélangent soudain autour du féminin et du masculin ? C’est tout le propos de l’auteur anglo-canadien Evan Placey dans sa pièce intitulée Pronom et du groupe Vertigo, compagnie théâtrale basée à Rennes, qui lui donne vie sur scène. L’incroyable défi relevé par la troupe Vertigo, et son metteur en scène Guillaume Doucet, réside dans une performance à psychologie variable. Le cercle, ou plutôt les cercles, voilà l’essentiel. Mail : compagnie@legroupevertigo.net ou téléphone : 06.71.83.04.03. Mémo culture. KUB WEB MEDIA 04/19 - Reportage Pronom, Humains transgenres.

L'HUMANITE 04/19 - Théâtre. Ce garçon que j’aime fut une fille que j’aimais. LES TROIS COUPS 10/18 - « Pronom », d’Evan Placey - O. Pansieri. Par Olivier Pansieri Les Trois Coups Le Groupe Vertigo s’empare de « Pronom », une pièce de l’auteur anglo-canadien Evan Placey, et la secoue comme un prunier pour en faire tomber tous les fruits. Le public aussi est secoué, mais de rires, une boule dans la gorge.

Salle bourrée à craquer pour un spectacle, je dirais, d’un transgenre fabuleux. Tout commence par une devinette sur Jeanne d’Arc, l’inventrice du travestissement. « Dean » (ce n’est pas son vrai nom) est là, face à nous, réfutant ses seins par bandage, sur le plateau nu. Derrière elle (derrière lui ?) C’est déjà dans Shakespeare Pas le temps de dire ouf que les potes sont là : Amy (Chloé Vivarès), Kyle (Geraud Cayala), Josh l’amoureux compréhensif (Guillaume Trotignon) qui joue joliment de la guitare, et bien sûr Dany (Jeanne Lazar) la cadette « normale » qui ne veut rien savoir.

Dean et son double Les autres institutions, le lycée, l’hôpital, subiront un traitement nettement plus vengeur. Olivier Pansieri Tournée : WordPress: IMPRIMERIE NOCTURNE 10/18 - Pronom masculin à La Paillette. ©Robin Hammond C’est l’histoire d’un jeune lycéen qui veut se débarrasser de son corps-oripeaux de fille. Dean (Morgane Line Vallée) a 17 ans, il est en terminale et a commencé une transition. C’est l’histoire de ses parents qui ne comprennent pas ce qui a pu clocher chez leur enfant à qui ils ont prodigué, à l’instar de sa petite sœur, une éducation de construction féminine classique et normée.

Du genre chaussons de danse et univers ripoliné rose bonbon. Du genre à s’appeler Isabelle, pronom « elle » à l’extérieur. Du genre à balancer ses poupées dans le plat de lasagnes et à attendre la venue d’une bite pour uriner dans les toilettes des hommes. Pronom « il » à l’intérieur. Avec Pronom, le metteur en scène Guillaume Doucey et directeur de la compagnie Vertigo, adapte un texte de l’auteur britannique Evan Placey, spécialisé dans le théâtre à destination des adolescents. Pronom, ode à l’acceptation de soi. Pronom, peinture ultra-réaliste de la jeunesse et de ses mutations. Les chroniques de jean dessorty Intimité 11/18 - Intimité.

Sans doute eut-il mieux valu que le personnage principal portât un de ces prénoms épicènes chers à Amélie Nothomb… quoique récemment à Lorient un juge ait refusé qu’un bébé de sexe masculin soit prénommé Ambre, mais non… elle qui est née Isabella, depuis toujours n’aspire qu’à une réassignation sexuelle pour enfin s’épanouir comme garçon… Dean en référence à son idole James Dean dont un poster géant décore sa chambre.

WordPress: J'aime chargement… Cet article, publié dans Théâtre, est tagué sensualité, identité, transition. Ajoutez ce permalien à vos favoris. LE TELEGRAMME 11/18 Morlaix - Théâtre. 900 spectateurs pour Le groupe vertigo. Le théâtre a dû programmer une troisième séance afin de satisfaire la demande car les représentations de « Pronom » par le groupe rennais Vertigo ont connu un franc succès. Jeudi 18 et vendredi 19 octobre, Près de 900 spectateurs, dont de nombreux lycéens, ont suivi la difficile transformation d’Isabella en Dean, plus conforme à son identité intime.

Pour devenir enfin un garçon, il/elle a choisi le prénom de son confident de papier, James Dean, dont le poster illustre les murs de sa chambre d’adolescent(e) et qui l’encourage lors de conversations touchantes de sincérité. À travers ce récit brillamment écrit par le britannique Evan Placey et que l’on peut lire en anglais en sous-titres, se pose la question du genre. Dans le sillage de sa transformation, son entourage doit, lui aussi, se redéfinir. Entre clichés et (in) certitudes, certains s’accrochent à leurs rôles tandis que d’autres, s’adaptent, non sans souffrances.

Loin du pamphlet manichéen, « Pronom » est percutant. RADIO C-Lab 10/18 - Fais pas Genre ! - J'irai Cracher Sur Vos Ondes. Au programme de l'émission, cette semaine: Juliana, Rosalie et Fanny reviennent sur le pièce Pronom d'Evan Placey qui s'est jouée au Théâtre de la Paillette du 10 au 12 octobre dernier. Etienne a reçu Corentin et Zelda de l'association Le laboratoire des Imaginaires pour parler de la conférence Genres et identités dans les littératures de l'Imaginaire entre autres.

Et enfin Fanny a partagé avec nous, sa lecture d'Appelez-moi Nathan de Catherine Castro et Quentin Zuttion paru aux éditions Payot Graphic. Vous pourrez entendre pendant l'émission, les titres suivants: Izzy Paper - James Dean David Bowie - Space Oddity Sufjan Stevens - Mystery of love Bonne écoute ! RADIO C-Lab 10/18 - Pronom, réponse de genre. Le Groupe Vertigo refait des siennes ! Après avoir enchanté le public avec sa version de DOM JUAN, la troupe de théâtre revient sur les planches avec sa nouvelle pièce, PRONOM, une adaptation du texte du dramaturge britannique Evan Placey.

Mise en scène par Guillaume Doucey, PRONOM est une histoire d'amour entre deux jeunes lycéens. L'un des deux est né dans un corps de fille mais s'est toujours senti garçon. Le personnage s'appelle Dean et vient de prendre la décision de commencer une transition pour changer de genre aux yeux des autres. La pièce raconte le parcours chaotique et particulier de ce couple, Josh et Dean, et de leur groupe d'amis. Cette nouvelle création du Groupe Vertigo met en scène une équipe de jeunes acteurs. Elle s'inscrit à la fois dans la suite du travail de la compagnie sur le théâtre britannique contemporain et la comédie, dans une démarche politique bienveillante, et dans l'exploration d'un rapport particulier à la jeunesse.

RADIO CANAL B / La crème de la crème Interview Guillaume Doucet. LE TELEGRAMME 01/19 - Théâtre. Humour pour évoquer la « transition » - Auray. 225 spectateurs en séance scolaire l’après-midi, 250 le soir en séance tous publics : la pièce « Pronom », présentée mardi à l’espace Athéna à Auray par l’équipe jeunes du Groupe Vertigo, compagnie rennaise, a connu beaucoup plus qu’un succès d’estime, compte tenu du caractère délicat du thème dont elle traite : la « transition », autrement dit la modification chirurgicale des attributs sexuels.

Quand Izzy décide de devenir Dean, elle change non seulement de prénom mais aussi de pronom : « elle » devient « il ». La décision bouscule évidemment tout son entourage, ses parents, ses amis, et son petit ami Josh, qui continue de l’aimer tout en se proclamant « pas gay »… L’auteur britannique Evan Placey (présent dans la salle mardi soir) a choisi l’humour et la légèreté pour traiter cette épineuse question du « genre ».