background preloader

P6

Facebook Twitter

Les documents de fin d’exercice : le bilan et le compte de résultat. Lire un bilan entre les lignes : Le bilan, une photographie de l'entreprise à l'instant t. Un bilan n'est pas le résumé d'une année, à savoir une différence entre des données de deux dates, mais bien une photographie instantanée de l'entreprise à un instant t.

Lire un bilan entre les lignes : Le bilan, une photographie de l'entreprise à l'instant t

Cette photographie va permettre de comprendre quel est l'ensemble des ressources dont dispose l'entreprise (le passif) et l'emploi qu'elle en fait (l'actif). Le bilan est établi à la fin de l'exercice comptable, en général d'une durée de 12 mois. Souvent, il est dressé au 31 décembre. C'est l'un des documents de synthèse avec le compte de résultat et l'annexe. Celle-ci permet de récolter des indications importantes sur certains éléments du patrimoine tels que l'état des immobilisations, les amortissements, les plus-values et moins-values réalisées, les provisions et les échéances des créances et des dettes à la clôture de l'exercice. La capacité d'autofinancement (CAF) - Le business plan. La capacité d’autofinancement ou CAF est un indicateur financier pour lequel le banquier porte une attention particulière car elle lui permet de s’assurer si l’entreprise sera capable de rembourser les crédits contractés auprès de lui.

La capacité d'autofinancement (CAF) - Le business plan

Cette notion n’est donc pas à négliger pour un jeune entrepreneur. Définition de la capacité d’autofinancement La capacité d’autofinancement, connue sous le sigle CAF, correspond au potentiel d’une entreprise à dégager une ressource financière, sur une période de temps donnée. En d’autres termes, la CAF représente le résultat des opérations de l’entreprise ayant une influence sur la trésorerie. Elle est un indicateur explicite des ressources financières que génère l’établissement. Le calcul de la capacité d’autofinancement La CAF peut se calculer de deux façons différentes : A partir de l’excédent brut d’exploitation (méthode soustractive)ou à partir du résultat de l’exercice ou bénéfice (méthode additive) Le calcul par la méthode soustractive.

Le bilan fonctionnel : définition, utilité et construction. Le bilan fonctionnel constitue une représentation particulière d’un bilan comptable.

Le bilan fonctionnel : définition, utilité et construction

Les postes y sont réorganisés et assemblés selon leur fonction et leur degré de liquidité. Compta-Facile consacre une fiche complète au bilan fonctionnel qui répond à la question : qu’est-ce qu’un bilan fonctionnel ? A quoi sert-il ? Comment le construire ? Qu’est-ce qu’un bilan fonctionnel ? Par définition, un bilan fonctionnel est une forme de bilan dans lequel les emplois et les ressources sont classés par fonction (investissement, financement, exploitation et hors exploitation). D’où vient l’argentet à quelles finalités il est employé. A quoi sert un bilan fonctionnel ? Le bilan fonctionnel présente une certaine utilité puisqu’il permet d’analyser la structure financière d’une entreprise en comparant ses emplois (actifs) à ses ressources (passifs).

Il permet de mener ce que l’on appelle une analyse fonctionnelle afin de vérifier l’équilibre financier de la structure d’une entreprise : Factoring : définition de l'affacturage - Ooreka. À jour en Avril 2017 Écrit par les experts Ooreka Vous craignez les impayés ?

Factoring : définition de l'affacturage - Ooreka

Confiez vos créances commerciales à un tiers ! En cédant vos créances à une société d'affacturage (factor), vous vous assurez d'encaisser leurs règlements, du moins en partie. Le factoring Selon la Banque de France, l'affacturage est « l'opération de factoring qui consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire à un factor qui se charge d'en opérer le recouvrement ». Dans la pratique, le factoring fait intervenir trois protagonistes : L'entreprise qui détient des créances sur sa propre clientèle, et les transfère à la société d'affacturage.La société d'affacturage (ou factor) qui achète les créances transférées et fournit à son client un certain nombre de services suivants (financement, prévention du risque d'impayé, gestion du compte client).L'acheteur (le client du client).

Tous droits réservés FT Media Pourquoi opter pour le factoring ? Garantie contre les impayés Gestion du compte clients.