NIcolas 1er

Facebook Twitter
Le coucou de Claviers: A quoi jouait Nicolas, quand il était gra
Le coucou de Claviers: 2- Nicolas 1er va en classe
Le coucou de Claviers: 3 —Sagesse de Nicolas 1er
Le coucou de Claviers: Nicolas 1er et les droits de l'opposition
Le coucou de Claviers: Et Nicolas 1er fonda un musée
Le coucou de Claviers: Nicolas 1er réforme l'hôpital Le coucou de Claviers: Nicolas 1er réforme l'hôpital Ne l'oublions jamais: notre Bien-aimé Nicolas 1er veille aux affaires de la Nicosie nuit et jour. Lourde est sa charge, grand son mérite d'en avoir accepté le faix. Aussi, est-ce avec ferveur que chacun dans le pays se livre soir et matin à la récitation obligatoire des trois «Notre Nicolas…» implorant pour lui la protection céleste. Car, reconnaissons-le, même le Bien-aimé, un génie tel qu'il n'en vient au monde qu'une fois par millénaire, a besoin quelques fois d'un divin soutien, ou simplement de recevoir un banal coup de main de son entourage dévoué.
Le coucou de Claviers: La juste colère de Nicolas 1er Ce matin, Nicolas 1er a fait couper les têtes du bailli de La Jambe et de son maître du Guet. Si grande était la colère du Bien-aimé qu'il a commandé au bourreau de prendre sa plus vieille hache pour la décapitation. Ce qui fut donc fait, d'une lame rouillée et toute ébréchée. La double décollation achevée, après quelques essais infructueux, les conseillers et proches sapirs présents au palais réconfortèrent de leur mieux notre Bien-aimé dont la noble face tressaillait encore d'un impérial courroux. On se félicita ensuite, autour de cafés-croissants, de l'effet dissuasif de cet exemple. Le coucou de Claviers: La juste colère de Nicolas 1er
Le coucou de Claviers: Nicolas 1er taxe les chaussures Le coucou de Claviers: Nicolas 1er taxe les chaussures Au nom de Nicolas 1er, Nicomède suprême de Nicosie,Nous, M. le Premier Sapir mange-couleuvre, en charge du tout dans le rien,Mme le Sapir de la cassette et de la garde-robe,Mme le Sapir des choses du dedans,décrétons : Article 1 : à compter du 1er Avril il sera institué une taxe de 100 nicoudis sur les produits chaussants: sandales, nus-pieds, souliers à talons et à semelles plates, bottes, cuissardes, tant de ville qu'à usage professionnel, de même que toute forme de parure à semelles actuellement connue ou à découvrir.Chaque franchois y sera assujetti sans distinction d'âge, de sexe, ni de qualité. Article 2 : dès la date du 1er Avril, les rassemblements de personnes chaussées seront interdits sur l'itinéraire d'un déplacement officiel de Sa Majesté, de même qu'en tout lieu où il lui plaira de se tenir.
Le coucou de Claviers: Quand Nicolas 1er s'adressait aux Francho
Le coucou de Claviers: Méditations d'un conseiller de Nicolas 1e
Le coucou de Claviers: Nicolas 1er visite l'Exposition Agricole. Le coucou de Claviers: Nicolas 1er visite l'Exposition Agricole. Sa Majesté Nicolas 1er a, cette semaine, honoré de sa présence l'Exposition Agricole qui se tenait comme tous les ans dans sa capitale chérie. Une foule dense se pressait afin de l'acclamer, constituée pour une bonne part des plus racés représentants de notre cheptel national, veaux, vaches et conjoints, brebis, volailles à plumes et à poils, telles que truites, saumons, brocolis, cochons d'inde, ou poules du tandori, sans compter chevaux et concubines, poulains et poneys mérinos. D'autre part l'assistance proprement dite, composée essentiellement des huit mille hommes et femmes de la garde impériale, tous agréablement costumés en fermiers et fermières, avec un tel réalisme qu'il était impossible d'identifier dans leur masse les paysans authentiques accrédités pour la visite impériale. Le Bien-Aimé, quoique allergique à la plume fit un arrêt remarqué devant l'enclos d'une laitière rose de Celtique Occidentale. «Elle est magnifique!
Lorsqu'ils récitent leurs trois «Notre Nicolas…» du matin, les Franchois devraient penser à la chance qu'il ont d'avoir le Bien-Aimé pour maître, et redoubler de ferveur. Tenez, pour ne prendre qu'un exemple: songez à l'extrême dénuement des Yanomami qui, à l'heure où j'écris ces lignes, en quête d'une connexion internet, doivent endurer plusieurs jours de pirogue, pour relever leurs mails! Chez-nous, point de fatigue ni de perte de temps: Nicolas 1er a voulu que chaque village de son royaume dispose de sa borne Ouifi, afin que le moindre de ses sujets puisse bénéficier des bienfaits du Oueb. Le coucou de Claviers: Nicolas 1er et la Ouifi Le coucou de Claviers: Nicolas 1er et la Ouifi
Le coucou de Claviers: Une journée de Nicolas 1er
«Franchoises, Franchois, chers sujets de mon cœur…Comme on vous l'a dit dans le poste et dans Le Journal, j'ai décidé que mon beau pays reviendrait cette année dans le giron de l'Orphéon Transatlantique Antartique et Naval.Pourquoi, vous vous demandez? D'abord parce que, giron, ça me plaît bien, ça me rappelle ma maman. Après, y a aussi que j'aime la belle musique. Quand j'étais petit j'écoutais des airs de country toute la journée, je rêvais d'aller au Texas plus tard, danser avec Jane Fonda…Ah, la, la! les santiags, le chapeau, les chevals, tout ça! Le coucou de Claviers: Nicolas 1er adhère à l'otan Le coucou de Claviers: Nicolas 1er adhère à l'otan
Le coucou de Claviers: La rondelle fiscale de Nicolas 1er
Nicolas1er Part 2

lecoucou: de Guillaume Tell à la pomme, de la pomme à Eve, d'Eve aux conservateurs, des conservateurs à Sarko ;-) Bon d'accord, c'est un grand détour... by wallen Aug 25

@Patrice, sans lui , pour etre franc, bloguer serait souvent ingrat! by lecoucou Aug 25

@wallen, je suis content de t'avoir pour lecteur... d'un monde qui nous renvoie au temps de Guillaume Tell. by lecoucou Aug 25

Rien à remercier! Un si haut personnage mérite que l'on chante et que l'on ne se lasse de chanter sa merveilleuse épopée... by Patrice Aug 25

@Patrice merci! @lecoucou, cela promet une lecture interessante! by wallen Aug 25

Patrice, un grand merci aussi ! by lecoucou Aug 25

Elrring, merci, je vais m'en occuper. by lecoucou Aug 25